Accueil » L’aéroport de Quimper camp de base de SAFIRE 2021

L’aéroport de Quimper camp de base de SAFIRE 2021

A l'occasion d’une mission scientifique d’une durée de 3 semaines, l’aéroport Quimper Bretagne a accueilli, les équipes de SAFIRE (Service des Avions Français Instrumentés pour la Recherche en Environnement). 17 vols spécifiques en support à la recherche et à l'industrie ont été réalisés avec un ATR-42 dans le cadre de l’opération SUMOS.

16.03.2021

L'ATR 42 de SAFIRE a opéré depuis l’aéroport Quimper sur une zone s’étendant sur une grande partie du golfe de Gascogne. © Frédéric Kerhrom ABO

C’est l’ATR 42 de SAFIRE qui a opéré durant 3 semaines (du 15 février au 4 mars 2021) sur l’aéroport Quimper Bretagne. L’appareil a été spécialement modifié pour une utilisation scientifique afin de pouvoir accueillir des instruments très divers de mesures atmosphérique et environnementale. Il offre une grande capacité d’emport scientifique et convient parfaitement pour les mesures en moyenne troposphère (couche de l’atmosphère terrestre comprise entre la surface du globe et la stratosphère) : chimie, microphysique, télédétection, turbulence.

17 vols ont lieu entre le 15 février et le 4 mars 2021 depuis l’aéroport Quimper Bretagne sur une zone s’étendant sur une grande partie du golfe de Gascogne. Les plans de vols pour la validation du satellite CFOSAT ont été conçus à partir de l’échantillonnage du satellite. De plus, 4 vols réalisant des « marguerites » à 16 pétales ont été réalisés pour le projet SKIM.

L’ATR 42 de SAFIRE offre une grande capacité d’emport scientifique. © Frédéric Kerhrom ABO

Ces vols ont été réalisés depuis l’aéroport de Quimper dans le cadre de la campagne SUMOS (« SUrface Measurements for Oceanographic Satellite »). Prévue en 2020 et reportée en 2021 pour cause de crise sanitaire, cette campagne avait pour objectif principal de contribuer à la validation des observations du satellite CFOSAT et de compléter le jeu de données et les analyses grâce à l’acquisition de données spécifiques dans le Golfe de Gascogne et en Mer d’Iroise, de façon coordonnée avec les passages du satellite. Conçues et organisées conjointement par le CNES, et 3 laboratoires de recherche (le LATMOS, l’IETR et le LOPS), ces campagnes reposent sur la combinaison d’observations in situ (navire de recherche, mouillages, bouées dérivantes) et d’observations de la surface océanique par les radars aéroportés KuROS du LATMOS et KaRadoc de l’IETR embarqués (partie ventrale) sur l’avion de recherche ATR42 F-HMTO de SAFIRE.

Le 25 février 2021, les équipes de SAFIRE et des scientifiques ont organisé la visite d’étudiants de l’ENSTA Bretagne (École Nationale Supérieure de Techniques Avancées Bretagne) et de l’IUEM (Institut Universitaire Européen de la Mer) afin de faire découvrir l’ATR42 et de présenter le dispositif expérimental. © Aéroport Quimper Bretagne

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.