Accueil » Thomas Pesquet bientôt aux commandes de l’A310 Zero G

Thomas Pesquet bientôt aux commandes de l’A310 Zero G
premium

A partir de la mi-février 2018, le spationaute Thomas Pesquet fera partie des pilotes de l'Airbus A310 Zéro G de Novespace, filiale du CNES, permettant à l'Agence Spatiale Européenne (ESA) de simuler l’apesanteur tout en demeurant dans l'atmosphère terrestre. D'ici là, retour sur le chemin des simulateurs.

20.01.2018

Depuis le printemps 2015, l'A310 Zéro G a remplacé le A300 vieillissant utilisé jusque là pour les vols Zéro G. Ancien appareil de la Luftwaffe reconditionné pour les vols paraboliques, c'est dans le cockpit de cette machine que l'aventure continue pour Thomas Pesquet. © Novespace

C'est une reconversion originale mais finalement assez logique pour le très médiatisé spationaute. Même s'il ne se cache pas de vouloir retourner un jour dans l'espace, Thomas Pesquet a annoncé officiellement rejoindre l'équipe de pilotes de l'Airbus A310 permettant les vols paraboliques. Il a accepté la proposition de Jean-François Clervoy, ancien spationaute et PDG de Novespace.

Avant de réaliser son premier vol, Thomas Pesquet va suivre sa formation à Toulouse afin d'obtenir la qualification machine sur cet Airbus d'ancienne génération....

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

8 commentaires

  • Stormy

    Ce sont habituellement des pilotes d’essais du CEV qui sont aux commandes des avions zéro-g : Caravelle de Brétigny, Airbus 300 puis 310.
    Pour eux le concept de CDB/OPL est hors sujet, puisqu’un pilote d’essais peut être CDB sur tout type d’avion, sans qualif de type : il suffit juste qu’il soit désigné pour le poste, par un des chef-pilotes. Donc c’est une sauce interne, et ça marche comme ça depuis des dizaines d’années.
    Maintenant Mr Pesquet n’est pas pilote d’essais, mais ce n’est pas bien grave : il y a au sein du CEV quelques individualités recrutės au coup par coup pour leurs compétences, et ça aussi ça a toujours très bien marché.

  • ALAIN

    Ce sera je pense comme lorsqu’il était OPL à Air France, on partage les étapes sur décision du CDB . Les 2 pilotent à tour de rôle .

    • Michel TREMAUD

      C’est même plus subtil que cela.

      En effet, j’ai cru comprendre que durant les paraboles le pilote à gauche contrôle le tangage alors que celui de droite pilote et contrôle le roulis.

      Sur l’A300-zéro G, des modifications aidaient au « découplage » du pilotage tangage / roulis.

      Hors paraboles, j’imagine que le partage des tâches revient à un classique PF / PNF ( PM ).

      • patrick

        Le découplage était très simple, le pilote de gauche avait un  »faux manche » qui était fixe en roulis et qui était installé très simplement sur la colonne avant les paraboles. Le pilote de droite avait tout simplement une ficelle au bas de chaque corne du  »volant », il pilotait le roulis grâce à ces ficelles et de ce fait n’interfèrait pas sur le tangage, le mec nav au milieu gérait la poussée des moteurs pour avoir du zéro g en longitudinal. Ce doit être toujours pareil sur l’A 310.

    • François JOST

      En fait sur l’A310 ZERO G le pilote de gauche gère le tangage, celui de droite le roulis, et le mécano se charge de la manette des gaz. Voir l’article sur les vols paraboliques sur http://www.avionslegendaires.net

  • Pierre

    Aux commandes,
    Il va peu être commencer copi Thomas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.