Accueil » Airemploi fête ses 20 ans !

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Airemploi fête ses 20 ans !

Créée en 1999 par Air France, le GIFAS (Groupement des Industries Françaises Aéronautiques et Spatiales) et la FNAM (Fédération Nationale de l’Aviation Marchande), Airemploi a pour mission de faire découvrir la diversité des métiers du transport aérien et de l’industrie aéronautique et spatiale.

25.10.2019

Airemploi oeuvre aussi pour sensibiliser les jeunes filles aux métiers de l'aéronautique. © Airemploi

En 20 ans, Airemploi a accompagné 350.000 scolaires, jeunes en insertion, demandeurs d’emplois ou étudiants afin de les familiariser au monde de l’aérien. Ce sont également 70.000 élèves qui ont bénéficié du programme « conférences Terre et ciel » et depuis plus de 10 ans, Airemploi s’investit pour l’égalité professionnelle avec l’opération bi-annuelle « Féminisons les métiers de l’aéronautique ».

Selon les chiffres du GIFAS, l’évolution de la présence féminine dans le secteur aéronautique (23%) est en progression constante (croissance de 5% en 10 ans). Plus de 1.000 jeunes filles participent activement aux visites des entreprises partenaires et des centres de formation sélectionnés. Une cérémonie de remise des prix est organisée lors du Salon International de l’Aéronautique et de l’Espace depuis 12 ans où les équipes féminines présentent une création artistique inspirée par leurs journées de découvertes.

Se projeter vers l’avenir

Si certains métiers sont connus, la plupart des autres restent dans l’ombre comme ceux de stratifieur /développeur, analyste des vols ou architecte industriel. Airemploi œuvre depuis 20 ans à générer des rencontres originales entre jeunes et industries comme celle de l’aventure « Usine Extraordinaire » qui permet aux adolescents de vivre une expérience immersive dans le monde de l’aéronautique et du spatiale. Une initiative invitant les jeunes à croire en eux pour ne pas s’arrêter au premier obstacle et lutter contre les stéréotypes qui voudraient que certaines filières soient réservées aux garçons et d’autres aux filles.

Daphné Desrosiers

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.