Accueil » 2.250 heures de peinture pour l’A330-900 d’Aircalin

2.250 heures de peinture pour l’A330-900 d’Aircalin

Trois équipes de 24 techniciens ont été mobilisées en rotation jour / soir / nuit pour peindre le premier des deux A330-900 d'Aircalin.

3.05.2019

Ce premier A330-900 entrera en service en juillet 2019 sur les lignes d'Aircalin. © P. Masclet / Airbus

Le premier des deux biréacteurs long-courriers A330-900 commandés par Aircalin, identifié sous le numéro de série 1937 et qui sera immatriculé F-ONEO, est sorti de la chaine d’assemblage (Final Assembly Line) des ateliers d’Airbus, à Toulouse. L’aménagement de la cabine a débuté.

L’A330neo permet une réduction de la consommation carburant de l’ordre de -14% par passager transporté. Grâce à un rayon d’action supérieur à celle des A330 actuels, il va offrir à Aircalin la possibilité d’envisager l’ouverture de nouvelles lignes.

Basée à l’aéroport de Nouméa-La Tontouta, Aircalin opère actuellement une flotte de 2 A330-200, 2 A320-200 et 2 Twin-Otter DHC6. Elle accueillera 2 A330neo en 2019 puis 2 A320neo en 2020 et 2021.

6 commentaires

  • Sebastien

    Ouverture de lignes ?!!!! Ha ha ha ! Nous sommes en prison ici, condamnés à payer le prix fort pour quitter notre île à cause d’une situation de monopole. Le service n’est pas là et la sécurité encore moins. Normal de voir encre des passagers visiter le cockpit ??? Normal qu’on serve les plateaux repas après être revenu à la porte pour remplacer le train de pneu avant et faire le plein ?

    • Azub Tricon 06

      Bonjour, je vous rassure en métropole on paye tout très cher aussi, sinon les Gilets Jaunes ne seraient pas dans la rue.

      La faute à un État gaspilleur de l’argent des contribuables.

      Très bel avion, excellent choix.

      • Sebastien

        400€ en promo les 2h30 de vols pour quitter l’île vers l’Australie, vous trouvez ça normal ? Aucune Low cost n’est autorisée à atterrir, et les quelques compagnies internationales autorisées le sont en partage de code avec Aircalin et les tarifs sont verrouillés.
        Impossible d’acheter un Aller/Retour Nouméa – Paris, Londres ou Francfort sur Emirates, Qantas, Singapore Airlines, Qatar Airways ou encore Ethiad, mais l’inverse oui (Europe – Nouméa – Europe) ! Et les tarifs sont 25% moins cher dans ce sens.

      • Pilotaillon

        En vivant en métropole, nous pourrions ajouter tant de contraintes -liées au climat, à le densité de population, au cri des oiseaux pollués etc. – qui grèvent nos dépenses quotidiennes que cela finirait par être des appels en continu à la société « bienveillante », à l’Etat omniscient et donc coûteux.
        Se prendre en charge semble passer en second plan car, sauf à me tromper de sujet, ce sont les citoyens qui font la République comme les consommateurs font le marché.
        Appelez le low cost et peut-être que le low cost viendra à vous, à condition de vous mobiliser concrètement (action vers l’écosystème). Une revendication sur un blog n’est peut-être que le début.
        Et si vous passiez à des actions, pas à des révolutions qui plombent tout le monde et qui finissent par donner à penser au monde qu’Astérix est vraiment la plus fidèle illustration de nos comportements.
        Pour mémoire : Astérix reste une fiction et on n’a pas encore trouvé la potion magique !

      • Sébastien

        Mais les low-cost tout comme la concurrence classique sont interdits par le gouvernement local. Et ce gouvernement, élu indirectement par le congrès, ne représente toute la population : les lois locales, validées par le conseil constitutionnel français, ne permettent pas à une grande partie de la population de voter. La Nouvelle-Calédonie dispose d’institutions et de méthodes économiques dignes de république bananière (je passe la très forte censure qui évite une guerre civile)

  • michael tolini

    C’est superbe , ca valait le coup de patienter :))

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.