Accueil » ASL Airlines France se positionne entre Pau et Paris

ASL Airlines France se positionne entre Pau et Paris

Le Boeing 737 de ASL Airlines basé sur l'aéroport de Pau Pyrénées en semaine reliera Paris CDG à partir du mercredi 10 juin 2020 à raison de quatre rotations par semaine. 

4.06.2020

Un Boeing 737-700 de ASL Airlines. Si la ligne est rentable, la compagnie pourrait ensuite augmenter ses fréquences de vols vers Pau et même à partir de l'aéroport d'Orly. © ASL Airlines

Le Boeing 737-700 d’ASL Airlines partira de Roissy CDG à 18h35 du lundi au jeudi et en sens inverse le matin à 8h00 du mardi au jeudi et 18h30 le vendredi. Ces vols viennent compléter les quatre fréquences opérées par Air France sur Paris Charles-de-Gaulle, les lundis et les vendredis à partir du 15 juin en Airbus A320-200.

L’ouverture de cette liaison aérienne opérée par ASL est pour l’heure un essai prévu jusqu’au 26 juin 2020 mais qui pourrait être maintenue ensuite si elle est rentable (il faut 100 sièges remplis sur les 147 que compte l’appareil). « C’est une solution complémentaire afin de maintenir un niveau de connexion satisfaisant entre Pau et Paris, au profit des habitants, des milieux économiques et des opérateurs touristiques locaux. » a précisé François Bayrou le président de la communauté d’agglomération. Ce dernier avait exprimé son mécontent il y a quelques jours en constatant la baisse de fréquence des vols de la compagnie nationale dans son nouveau programme annoncé le 18 mai 2020. Air France avait en effet prévu au planning (29 mars-24 octobre 2020) jusqu’à neuf rotations quotidiennes vers CDG et Orly s’il n’y avait pas eu la crise sanitaire.

Il faut dire que depuis fin mars, Air France assure entre 3 et 5% de son programme habituel, en se concentrant sur la continuité territoriale et le maintien d’un lien vers des destinations clés, en Europe et à l’international, à la fois pour le transport de passagers et de marchandises. La lente reprise en juin « représentera environ 15% de la capacité déployée habituellement à cette période et sera assuré par 75 appareils de la flotte d’Air France, laquelle comprend 224 avions. » précise la compagnie. En outre elle reliera aussi Pau à partir de Lyon St Exupéry 3 jours par semaine à partir du 22 juin. JB

1,8 milliards d’euros de pertes au premier trimestre 2020 pour Air France – KLM

Retrouvez nous en podcast et vidéo

3 commentaires

  • Desman

    Bref les deux compagnies se positionnent sur CDG et personne sur Orly. Pourtant la clientèle d’affaire pourrait préférer Orly, tout comme les touristes visant un week-end parisien. CDG est surtout pratique en tant que HUB vers l’étranger.

  • mikeul

    Très belle initiative d’ASL sur Pau . … mais le contrat est bien court. Espérons que la pression sur ASL ne soit pas trop importante pour que l’essai soit transformé. Il y a clairement une clientèle « affaires » dans le bassin d’emploi de Pau mais les grandes entreprises locales assureront elles une montée en puissance rapide ?
    Il existe d’autres agglomérations en province qui pourraient justifier une telle initiative pour palier aux aberrations du dogme écolo-démagogique de notre gouvernement . Meme chose pour des relations province-province où le rail est incapable de fournir un service de qualité et où les Cies low cost essentiellement étrangères peuvent s’implanter rapidement avec des couts au Siège Kilomètre Offert
    souvent dans un rapport DEUX avec les Cies historiques ( groupe Air France versus Ryanair à la politique sociale détestable)

  • lavidurev

    Reiterant mon commentaire sur un autre de vos articles. A situation exceptionnelle, methode exceptionnelle : Une aide sous forme de pret de l etat de 7 milliards d eur pour sauver le groupe AF-KLM ne devrait pas permettre qu une prime de 760.000 eur soit versee a son Directeur General , Ben Smith, meme si celle-ci porte sur l exercice 2019.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.