Accueil » Transport Aérien – brèves » Cathay Pacific vole pour le Beaujolais Nouveau

Cathay Pacific vole pour le Beaujolais Nouveau

Cette année, les équipes cargo de Cathay Pacific à Paris-CDG ont réalisé deux records avec 137 tonnes chargées sur un vol cargo B747-8F et plus de 35 tonnes de fret embarqués sur un vol passagers B777-300ER. © Cathay Pacific

Cette année, c’est 1.469 tonnes de vin, soit l’équivalent de 1,25 millions de bouteilles de Beaujolais Nouveau qui ont été transportées vers l’Asie, dans les soutes des avions de Cathay Pacific, pour sacrifier à la traditionnelle dégustation du 3ème jeudi de novembre.

La fièvre du troisième jeudi de novembre n’est plus ce qu’elle était. L’engouement pour le Beaujolais Nouveau est tombé. Il n’en demeure pas moins que des millions de bouteilles continuent d’être expédiées depuis le vignoble beaujolais dans le monde entier.

Pendant des décennies, compte tenu des délais très courts pour acheminer le vin primeur à l’autre bout du monde, la seule solution était l’avion. Depuis quelques années, le calendrier a été bousculé. Le vin est autorisé à quitter les chais un...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

4 commentaires

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Question aux pilotes : en cas de panne après décollage, avant de revenir se poser, on vidange le kérosène ou le pinard ?

    Répondre
  • par varstroh@gmail.com

    Air France assurait ce transport,rentable,il y a quelques années……Contrat perdu ? Manque de réactivité ?
    Dommage !!!!!

    Répondre
  • je ne comprends pas pourquoi la plate-forme de LYON Saint-Exupery depuis quelques années est oublié par les viticulteurs

    Répondre
    • Disons que la plateforme n’est pas oublié par les viticulteurs mais qu’il est plus facile pour une compagnie comme Cathay pacific de desservir paris (question de cout, les viticulteurs ne choissient pas en fait);
      – plus de passagers dans le cas des vols mixtes ou plus de frets dans le cas des vols tout cargo
      – des infrastructures déjà présentes (maintenance, bureau de la compagnie)
      – pas de vol de positionnement

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.