Accueil » Décès d’André Lebeau, ancien président du CNES

Décès d’André Lebeau, ancien président du CNES

André Lebeau est décédé, le 26 février 2013, à l'âge de 80 ans. Ancien élève de l’Ecole Normale Supérieure (Ulm), agrégé de sciences physiques et docteur en sciences, il a très tôt été sensibilisé aux problématiques environnementales, participant en 1958 à la 2ème expédition antarctique française (construction de la base Dumont d’Urville en Terre Adélie).

A partir de 1961, il fonde puis dirige le Groupe de recherches ionosphériques-GRI avant de devenir, en 1965, Directeur des programmes et du plan du CNES, l’agence spatiale française, puis Directeur général adjoint, chargé des programmes et de la politique industrielle. Il entre à l’ESA en 1975, et en devient Directeur général adjoint avant d’être nommé Directeur de la Météorologie Nationale, puis Directeur général de Météo France. En 1990, il est nommé Président d’Eumetsat, puis occupe le poste de Vice-Président de l’Organisation Météorologique Mondiale, de 1991 à 1994, avant de devenir président du CNES (1995-1996).

De nombreuses autres fonctions et contributions doivent être ajoutées à cet itinéraire professionnel déjà très riche. En particulier, André Lebeau a occupé pendant de nombreuses années la chaire des Techniques et Programmes Spatiaux du CNAM et est également l’auteur de plusieurs ouvrages de réflexion sur le spatial et ses enjeux.

28.02.2013

Retrouvez nous en podcast et vidéo

3 commentaires

  • Jean-Emmanuel Sauverzac

    Décès d’André Lebeau, ancien président du CNES
    J’ai eu la grande chance d’être son élève au Cnam de Paris en ASE Technique spatiale (année 1984-85). Je conserve un bon souvenir de lui. Il m’a reçu plusieurs fois dans son bureau. Il était patron et grand scientifique, et savait rester à la portée de l’élève. Ce soir, je suis triste, mais il me reste ses livres.

  • Pierre Lauroua

    Décès d’André Lebeau, ancien président du CNES
    Premier directeur de la météorologie nationale à n’être pas issu de ses rangs, André Lebeau s’est imposé immédiatement dans la maison par son aura scientifique et sa forte personnalité. Il a mené à bien deux chantiers majeurs pour l’avenir de l’institution, la relance de l’opération de transfert des services de la météo à Toulouse et la transformation de la direction de la météorologie nationale en établissement public. Sa disparition inattendue provoque une forte émotion chez ses anciens collaborateurs.

    Pierre Lauroua
    Académie de l’Air et de l’Espace

  • PHD

    Décès d’André Lebeau, ancien président du CNES
    André Lebeau a aussi été Président du Comité scientifique pour la création de la Cité de l’espace à Toulouse, puis Président de son Comité d’Orientation. Les équipes de la Cité le regretteront !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.