Accueil » Transport Aérien – brèves » Feu vert de la Commission européenne pour CDG Express 

Feu vert de la Commission européenne pour CDG Express 

Le projet CDG Express franchit une étape importante pour sa réalisation, dans la perspective du lancement des travaux en 2018. © DR

La Commission européenne a donné son accord sur le dispositif d’aide que la France envisage d’accorder au projet CDG Express.

La France avait notifié à la Commission son intention d’accorder une aide d’État à une entreprise commune constituée entre SNCF Réseau et Aéroports de Paris qui sera chargée de la construction et de l’exploitation d’une ligne ferroviaire express reliant directement la Gare de l’Est, à Paris, et l’aéroport Paris-Charles-de-Gaulle. Le coût total du projet est estimé à 1,32 milliard d’euros et la nouvelle ligne ferroviaire, longue de 32 km, devrait entrer en service en 2023. L’aide prendra la forme d’une...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • par thierry botrel

    Ben voyons, c’est au passager de financer l’aide au tiers monde (taxe Chirac) des infrastructures pour le plus grand bénéfice d’ADP dont 99 pc ne profitent pas des services parmi les plus mauvais au monde sans parler de la saleté répugnante de CDG et des terminaux hangars à bestiaux (T9) et pour le même prix se payer 1 heure de bus bondé debout pour accéder à l’avion avec en prix une douche froide quand il pleus, après les taxes de sûreté , bien sur les passagers Français ne paient pas d’impôts censé financer les taches régaliennes ni ne finance via les taxes de trafic et redevances aéroportuaires qui peuvent représenter une par non négligeable du billet

    Répondre
    • Bonjour
      En 1976 Mr Raymond Barre (1er Ministre sous la Présidence de Mr Giscard D’Estaing) déclarait: La France vit au-dessus de ses moyens !
      Aujourd’hui Mr Bruno Lemaire Ministre de l’économie déclare : La France est droguée à la dépense publique !
      41 ans après la 1ére déclaration, le constat reste la même !
      Peut être avez-vous une solution financière meilleure …
      Cordialement
      M. B

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.