Accueil » Fin de service anticipée pour les 747 de KLM et Qantas

Fin de service anticipée pour les 747 de KLM et Qantas

Le dimanche 29 mars 2020 marque l’arrêt prématuré des vols en Boeing 747 pour KLM ainsi que pour l’australienne Qantas. Les deux compagnies prévoyaient de maintenir leurs flottes jusqu’en 2021. Mais le coronavirus est passé par là…

30.03.2020

Le Boeing 747 de KLM a fait ses adieux. Seuls les trois B747-400 ERF (versions cargo) devraient rester en activité. © KLM

Le dernier vol commercial avec passagers en 747 pour KLM était prévu entre New-York JFK et Amsterdam le 3 janvier 2021. Finalement, c’est le vol KL686 parti de Mexico samedi 28 mars 2020 à 21h42 (locale) qui sonne le clap de fin pour le « Queen of the Sky » néerlandais. Baptisé « City of Tokyo »  et âgé de 23 ans, l’appareil s’est posé le lendemain à Schiphol à 15h00 (locale). C’était l’un des quatre Boeing 747-400 Combi encore en service de la compagnie.

Cette version hybride, avec une capacité de 268 passagers, réserve une partie du pont principal (après les rangs 45) au transport de fret. La zone offre 7 positions (Q7) de 18 m3 chacune et une capacité totale de 45 tonnes. KLM exploitait cinq autres Boeing 747-400, des versions standard avec une capacité maximale de 408 passagers (autant que les 777-300 ER exploités par la compagnie).

El Al célèbre la fin de son histoire avec le Boeing 747

Sans être relayé sur les réseaux sociaux et le site Flight Radar, cet adieu prématuré serait presque passé inaperçu. L’heure n’est en effet pas à la fête chez les compagnies aériennes, notamment pour KLM qui a annoncé mi-mars devoir supprimer jusqu’à 2.000 emplois pour faire face à l’impact de la pandémie provoquée par le nouveau coronavirus. Les appareils anciens et plus coûteux ont ainsi été « sacrifiés » alors que les pronostics de reprise en 2020 d’un trafic mondial équivalent à l’avant Covid-19 s’éloignent jour après jour.

Les Boeing 747-400 de Corsair voleront jusqu’en 2021

Le 747-400, nouveau roi de l’Atlantique

KLM prévoit de remplacer ses Boeing 747 par des Dreamliner 787-10 (avec une capacité de 344 passagers), dont les économies estimées en termes de consommation de kérosène par passager et par 100 km parcourus sont de 20 à 25%.

A l’autre bout de la planète, le dernier vol commercial (QF28) en 747-400 opéré par Qantas s’est lui posé le même jour à Sydney en provenance de Santiago du Chili. La compagnie, qui exploite le 747 depuis près de 50 ans tout comme KLM, prévoyait aussi de retirer sa flotte de 5 appareils (le sixième avait tiré sa révérence le mois dernier) d’ici février 2021. Selon, la compagnie, la flotte a été vendue à un client mystère vendredi 27 mars 2020 et devrait être convoyée vers le désert de Mojave aux Etats-Unis dans les prochaines semaines. JB

252 milliards de dollars de manque à gagner pour le transport aérien

Le Boeing 747 n’a pas encore dit son dernier mot

Retrouvez nous en podcast et vidéo

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.