Accueil » Le premier robot voiturier opérationnel sur l’aéroport de Lyon

Le premier robot voiturier opérationnel sur l’aéroport de Lyon

Après une longue période d'essais, le système de voiturier robotisé développé par Stanley Robotics est sur le point de devenir opérationnel. Une première mondiale réalisée pour Aéroports de Lyon.

23.03.2019

Au-delà d'un nouveau service, c'est surtout une optimisation des parkings existants que représente le système de robots voituriers développé conjointement par Stanley Robotics et Aéroports de Lyon. © Pluquet - Aéroports de Lyon

500 places seront bientôt disponibles sur le parking P5+ (parking éloigné) de l’aéroport Lyon-Saint Exupéry, desservies par 4 robots autonomes fonctionnant en simultané et 12 boxes pour accueillir et restituer les véhicules.

Après avoir réservé sa place de parking sur le site marchand d’Aéroports de Lyon, le passager dépose son véhicule dans un box dédié avant rejoindre les terminaux via la navette située à proximité immédiate. Le robot-voiturier vient ensuite prendre en charge la voiture, pour la stationner sur le parking sécurisé. Au retour de son voyage, le passager récupérera son véhicule dans l’un des boxes dédiés, où il l’avait laissé à son départ.

 

500 places seront gérées par les robots de Stanley Robotics © F. Margueron – Aéroports de Lyon

4 robots desserviront le parking P5+. © Pluquet – Aéroports de Lyon

Si les avantages pour les clients sont multiples (outre le fait que le surcoût est compris en 7 et 12 € pour 6/7 jours), pour l’aéroport, le système de robots voituriers permet une optimisation du parking. Le gain de capacité est de l’ordre de 50% D’ici fin 2020, 2.000 places supplémentaires devraient être gérées ainsi.

L’expérimentation lyonnaise et le déploiement du système sont suivis attentivement un peu partout dans le monde par les gestionnaires d’aéroports. Le stationnement des voitures des passagers aériens est à la fois un gisement de profits substantiels, et un dévoreur de fonciers. En parallèle de la mise en oeuvre des robots voituriers, Aéroports de Lyon lance au premier trimestre 2019 la construction d’un nouveau parking en silo de 2.000 places, proche du nouveau Terminal 1.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.