Accueil » L’IATA plébiscite le certificat numérique européen Covid

L’IATA plébiscite le certificat numérique européen Covid

L'Association internationale du transport aérien (IATA) félicite la Commission européenne pour sa rapidité à délivrer le certificat numérique européen COVID (DCC). Elle exhorte les États à en faire leur norme mondiale pour les certificats numériques de vaccination.

31.08.2021

Le certificat numérique européen COVID (DCC) de l'UE répond aux critères clés identifiés par l’IATA. © UE

"Le DCC a été délivré en un temps record pour faciliter la réouverture des États de l'UE aux voyages. En l'absence d'une norme mondiale unique pour les certificats de vaccination numérique, il devrait servir de modèle aux autres nations qui cherchent à mettre en œuvre des certificats de vaccination numérique pour faciliter les voyages et les avantages économiques qui y sont associés", a déclaré Conrad Clifford, directeur général adjoint de l'IATA.

Le DCC de l'UE répond à plusieurs critères clés qui...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

3 commentaires

  • Vladimir_K

    « L’IATA exhorte les états… »

    Mais l’IATA n’a pas autorité pour exhorter quoi que ce soit à quel état que ce soit. Le passe-sanitaire…. oh le, DCC (en français dans le texte) pardon, est un sujet hautement polémique et à juste titre. Son inefficacité a été démontrée par des premières études statistiques, en Israël en comparaison avec la Suède par exemple:

    https://georank.org/covid/israel/sweden

    Comme le site indique que les statistiques suédoises ne sont pas complètes, voici la source officielle qui, fait notable pour des statisticiens, explique le contexte des chiffres ; peut-être qu’en indiquant mes sources, j’échapperai à la sentence d’être traîté de « complotiste » (le nouveau point Godwin).

    https://www.socialstyrelsen.se/statistik-och-data/statistik/statistik-om-covid-19/statistik-om-slutenvard-av-patienter-med-covid-19/

    Le bon sens aussi, démontre l’inutilité de ce passe. Réfléchissez un peu. Pour avoir ce fameux code QR (c’est drôle, il y a dix ans déjà, on se moquait des codes QR qui étaient obsolète après une certaine mode), il suffit de trouver un médecin pas trop regardant, et à l’échelle de tout un continent aussi varié que l’Europe, cela ne doit pas être trop compliqué ; et voilà, vous aurez un DCC tout à fait officiel. CQFD.

    Pourquoi est-ce que ce fameux passe est aussi polémique, en plus de son inutilité et du fait qu’il ferme la porte à une partie de la population qui ne peut pas se faire vacciner (femmes enceintes ou qui allaitent, cardiaques, immunodéprimés, etc.), c’est qu’il ouvre une boîte de Pandore :

    En étant un peu pervers, on pourrait imaginer un passe IMC : ainsi, pour des raisons évidentes de sécurité, on interdirait les vols en avion aux personnes présentant un indice de masse corporelle supérieur à 25 (ce qui bloquerai la moitié du commité directeur de l’IATA, ce serait rigolo), puisqu’elles pourraient potentiellement bloquer les issues de secours, compliquer le travail des secouristes…. On en profiterait aussi pour leur interdire les restaurants, les sucreries, l’alcool, la malbouffe, car ils représentent un fardeau pour le système de santé (* ce terme absolument admirable provient du ministère canadien de la Santé).

    Ce serait humiliant ? En effet, et à bien y réfléchir, ce n’est pourtant pas bien différent de ce qui se passe actuellement avec le passe sanitaire.

    Par ce commentaire, j’espère avoir plus apporté matière à réflexion qu’à polémique, je respecte trop Aerobuzz pour y organiser une bataille de tranchées, et je prie à toute personne que j’ai pu blesser de m’excuser.

    • philippe ouvrard

      Votre développement s’appuie sur le mot « exhorter ».
      Il semble que vous ne maitrisez pas la signification de ce terme. « Exhorter » est aucunement synonyme du verbe « imposer ».
      Votre professeur de français vous « imposait » de ne pas faire de faute d’orthographe dans vos dictées au risque d’écoper d’une sale note. Mais sûrement vous « exhortait » il à lire beaucoup pour améliorer le niveau de vos dictées mais aussi de vos dissertations.
      Et malgré le « CQFD » qui clôt l’un de vos paragraphes, on n’a pas bien compris votre démonstration.
      Quant aux « batailles de tranchées », ne pensez-vous pas que ce terme, concernant un tel sujet, est un peu abusif? Ni vous, ni moi n’avons connu de telles batailles. Heureusement pour nous deux! Paix à nos anciens…

      • Vladimir_K

        Disons que j’ai une idée assez précise des fonctionnements internes de l’IATA, ainsi que de certaines habitudes montréalaises de hauts cadres de l’organisation, j’en estime que l’organisation est mal placée pour recommander quoi que ce soit, a fortiori sur sujet tel que l’épidémiologie.

        Je ne pensais pas que ma démonstration était si compliquée que cela, mais je vais réessayer : on a vu avec l’exemple de pays ultra-zélés comme Israël, que le passe-sanitaire n’améliorait pas les statistiques en termes de contamination ou même d’hospitalisation. C’est un premier point.

        Le deuxième point qui démontre l’inefficacité, voire l’inutilité du passe sanitaire, c’est qu’il n’est pas très difficile d’obtenir un certificat de vaccination tout à fait officiel sans pour autant être vacciné : il suffit pour cela de trouver un médecin ou un infirmier complaisant : rien d’insurmontable.

        Enfin, pour ce qui est de batailles de tranchées, je me suis mal exprimé, en effet.
        Le terme de batailles rangées, est peut-être plus adapté,

        Car oui, si j’ai connu la guerre en tant que civil qui se prend des bombes sur la tête, par opposition à ceux qui les envoient, je n’ai effectivement pas l’âge d’avoir vécu la guerre de 14-18, je vous remercie donc de m’avoir corrigé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.