Accueil » Premier vol commercial contrôlé par une tour à distance

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Premier vol commercial contrôlé par une tour à distance

Le 19 octobre 2019, pour la première fois, dans le cadre du projet Innova, un "Remote Tower Center" a guidé un vol commercial de passagers à destination de l'aéroport de Rost, en Norvège, à l'occasion d'un test.

21.10.2019

Avinor est actuellement en train de construire le plus grand centre de contrôle aérien à distance à Bodô, en Norvège, qui devrait ouvrir ses portes au second semestre 2020. D'ici 2022, une quinzaine d'aéroports devrait accueillir cette technologie. © Avinor

Cette technologie consiste en un centre de contrôle aérien, véritable tour de contrôle virtuelle, installé à distance de l’aéroport contrôlé. Dans son poste de contrôle, le contrôleur a un retour par images de synthèse, via des écrans, de tout le trafic de l’aéroport dont il a la charge. Le but de ce concept est de pouvoir gérer la circulation aérienne, à distance de plusieurs dizaines, voire centaines de kilomètres, de petites plateformes aéroportuaires, notamment celles les plus reculées dont le trafic est ponctuel.   De cette manière, et pour des coûts moindres, le service aérien sur ces terrains en majorité ruraux peut être assuré par un contrôleur.

Une tour de contrôle à distance en activité en Norvège

Ce projet de tour déportée est issu d’une collaboration entre l’aéroport de Rost, le service de la navigation aérienne Norvégienne et les entreprises Avinor, Kongsberg Defence – Aéronautique et Indra Navia. « Lorsqu’elles seront entièrement déployées, les tours à distance assureront des opérations aéroportuaires plus rentables et apporteront une meilleure accessibilité aux aéroports régionaux » précise le PDG d’Avinor, Dag Falk-Petersen.

Prochaine évolution majeure du concept : la gestion par un seul contrôleur de la circulation aérienne de plusieurs terrains en simultané avec le projet Innova.

Jean-François Bourgain

 

Thales pilote à distance les tours de contrôle

6 commentaires

  • François

    Des contrôleurs virtuels pour des avions sans pilotes…je suis content d’avoir vécu autre chose…à chaque âge ses plaisirs.

  • Tonton Volant

    En 70, à l’ENAC, on nous prédisait qu’il n’y aurait plus de contrôleurs dix ans après. Ouf ! j’ai eu chaud ! Bon, heureusement que j’ai pris ma retraite !
    Tout ça pour éliminer la « charge de personnel » !

    • Pilotaillon du 21eme siècle

      Plutôt pour éviter à des contrôleur d’attendre une arrivée par demie journée…
      On pourrait davantage appeler cette tendance de la « gestion rationnelle de moyens ».
      D’ailleurs, perso, j’aurais vite le bourdon de rester des heures à attendre… le « bore-out » en language étazunien.

  • Schroeder Philippe

    L aéroport de Saarbrücken est contrôlé ainsi depuis deux ans par Leipzig

  • Pif

    Le début de la fin,
    le debut d’une nouvelle ére.
    Ca commencera par le cargo, sans doute.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.