Accueil » Retour à Toulouse pour un A330Neo d’Air Calin

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Retour à Toulouse pour un A330Neo d’Air Calin

Un des deux A330Neo d'Air Calin, réceptionné en septembre 2019, va revenir à Toulouse pour une inspection poussée. Des odeurs suspectes d'huile, dont l'origine n'a pas pu être décelée sur place, ont régulièrement indisposé ses équipages.

18.11.2019

Un des deux A330Neo d'AirCalin, victime d'odeurs inexpliqués, doit revenir à Toulouse pour inspection. © Airbus

L’appareil concerné, le F-ONET, baptisé Luengöni, livré en septembre 2019 est le second A330Neo de la compagnie. Il a été arrêté de vol début novembre, après seulement un mois d’exploitation, en raison de ce phénomène. Certains personnels navigants commerciaux semblent avoir rencontré des situations véritablement dérangeantes au cours des vols, nausées et maux de tête en particulier.

Didier Tappero, président-directeur-général d’Aircalin explique que ces émanations ont été analysées et « restent en-deça des seuils de toxicité. Pour autant, nous avons arrêté cet avion. »

Les experts du constructeur et du motoriste sont venus sur place à la recherche de la cause possible de ces odeurs mais en vain. L’appareil va donc être convoyé à Toulouse pour des analyses plus complètes et plus lourdes.

Le premier appareil, le F-ONEO, livré un mois plus tôt, ne semble pas avoir été victime de ce phénomène spécifique.  Le réseau de la compagnie et ses vols ne sont pas affectés par ce contretemps puisque son dernier A330-200 est toujours opérationnel.

 

FrM

 

Livraison du premier A330neo d’Aircalin

 

3 commentaires

  • François Brevot
    François Brevot

    Le nom de la compagnie aérienne justifie à lui seul que, l’on lise cet article assez étonnant. Après tout, des odeurs d’huile comme au bon vieux temps …

    • Pilotaillon, qui aime les lieux chargés de belles histoires

      @François, comme un avion peut voler au second régime, j’étais au second degré : tant mieux si les passagers sentent l’huile d’amande douce (de massage) à l’arrivée, all inclusive price.
      Des troubles liées à une posture assise prolongée (thromboses) l’AirCalin offre enfin de nouvelles perspectives…
      Après le Low Cost, le Smooth Cost !

  • Pilotaillon, qui aime les lieux chargés de belles histoires

    Tient donc :
    Il y a de quoi s’interroger sur le positionnement marketing de la compagnie qui ne manquerait pas d’éveiller les esprits malicieux, mais nous ne sommes pas encore le 1er Avril !
    Après le calin, le nettoyage par un sous traitant très connu, est compris dans le prix du billet… F-ONET. Et après on se demande pourquoi la machine sent l’huile ?!?

    Je me dis qu’Aérobuzz a d’autres zarguments depuis ses dizans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.