Accueil » Vingt sas automatisés pour Lyon-Saint-Exupéry

Vingt sas automatisés pour Lyon-Saint-Exupéry

L'appel d'offres remporté par Gunnebo et Groupe Imprimerie Nationale estimait le besoin à 30 sas biométriques automatisés pour un montant de 2 millions d'euros avec maintenance sur 10 ans. Au final, 40 sas seront installés © Groupe Imprimerie Nationale / Gunnebo

L'aéroport de Lyon-Saint-Exupéry a mis en service fin novembre 2017 vingt sas biométriques automatisés pour le  contrôle des passagers. Ces sas PARAFE (Passage Rapide Aux Frontières Extérieures) permettent de vérifier les empreintes digitales et prochainement les visages. 40 sas seront opérationnels fin 2018.

Après six mois de tests au terminal 3 puis l’installation de deux batteries de sas au nouveau terminal 1,  les autorités françaises ont autorisé la mise en service des sas biométriques automatisés à l’aéroport Lyon-Saint-Exupéry.

Le système automatisé de contrôle de passagers aux frontières permet la lecture des documents d’identité qui ouvre les portes du sas. A l’intérieur, des scanners biométriques reconnaissent les empreintes digitales des passagers et, prochainement, leur visage. L’accès aux portes d’embarquement se fait après validation des données.

Le...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

2 commentaires

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Ah, Big Brother d’Orwell dans 1984 ! Quand la réalité surpasse la fiction !
    On est tous en liberté surveillée. Caméras partout – avec reconnaissance des n° d’immatriculation – surveillance des courriels, etc., on vit une époque formidable.

    Répondre
  • Si je comprends bien, cela supprime les fonctionnaires de Police, mais cela n’évite pas les contrôles des bagages et la fouille au corps.

    Troisvertesallumées.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(30) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.