Accueil » Artur Sarkisyan : « Des solutions techniques insolites… »

Artur Sarkisyan : « Des solutions techniques insolites… »
premium

Cette vue été réalisée par Artur Sarkisyan sur un MiG-29 UB Fulcrum biplace qui appartient à l’usine Sokol de MiG, à Nizhny Novgorod. Lors de cette sortie, l’avion est monté à 19.000 m d'altitude, aux frontières de la stratosphère.

11.08.2020

A 19.000 m, les lignes de ce MiG-29 de Sokol entrent en composition avec la courbure de la Terre. © Artur Sarkisyan

Ce MiG-29 UB est employé lors des vols commerciaux vendus aux civils ; un ticket en place arrière, pour la haute altitude ou l’initiation à la voltige. Cette vidéo a été prise avec deux caméras Go Pro à l’occasion d’un vol. Au cours de cette ballade stratosphérique, une autre caméra, de type Samsung, tournait des plans sphériques, pendant que ces deux Go Pro enregistraient ce film, sous deux angles différent. [embed]https://www.youtube.com/embed/KmwJ7p614Wg[/embed] Artur Sarkisyan raconte. « J’ai fabriqué moi-même, un boitier pour y...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de François Brevot

chez Aerobuzz.fr
François Brévot est un reporter globe-trotter, chroniqueur, et photographe, passionné d’histoire contemporaine, aéronautique et spatiale, et de géopolitique. Il écrit en particulier, sur l’aviation militaire moderne ou ancienne, française ou internationale, et de nombreux récits de voyages sur des destinations et musées à caractère aéronautique. Spécialisé sur les nouvelles puissances aériennes, il visite très régulièrement les salons aéronautiques émergents du nouveau Siècle, que ce soit en Russie, en Chine, en Asie, en Turquie, et se passionne pour les nations d’Europe centrale.

2 commentaires

  • Vladimir_K
    Vladimir_K

    Ce qui est incroyable, c’est que ces appareils dont l’aérodynamique a été étudiée « aux petits oignons », et pour laquelle le moindre détail compte, semble se comporter comme un charme avec ces petites excroissances.

    Peut-être est-ce dû au talent du photographe-bricoleur (aucune péjoration ici, je ne sais pas comment le qualifier exactement), à celui des ingénieurs des bureaux d’étude, ou bien des deux…

    De bien belles images en tout cas.

  • Aff le loup

    Presqu’aussi bien que Félix et ses 38 969,4 m !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.