Accueil » Culture Aéro » Avions fétiches : une série animée » Philippe Moniot et le Leopoldoff L55

Philippe Moniot et le Leopoldoff L55

Philippe Moniot a construit de nombreux avions. Il a même créé une famille d'avions légers. Mais le Léopoldoff L55, c'est autre chose. C'est une histoire d'amour.

J’allais sur mes 12 ans et la lecture mensuelle de la revue MRA (Modèles Réduits d’Avions) alimentait mes fantasmes aéronautiques. Et parmi ceux-ci la description et le plan de la maquette volante du Léopoldoff que j’ai fini par construire et faire voleter sur les anciennes « Fortifs », maintenant le boulevard périphérique de Paris.

L55 Popoff, l’avion familial

La fréquentation avec « les grands » des aérodromes autour de Paris me montraient la disparition accélérée des vieux avions survivants livrés aux intempéries avant le feu purificateur...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

7 commentaires

array(4) { [0]=> int(2) [1]=> int(1328) [2]=> int(6) [3]=> int(1270) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Mes sincères condoléances à Philippe Moniot et ses enfants.
    J’ai rencontré plusieurs fois Philippe et Marie-Claude et en garde un excellent souvenir de passionnés. Chaque fois que je passe devant Issoire Aviation je ne manque pas de penser à eux et d’expliquer si les personnes transportées ne connaissent pas le milieu, tout le bien que je pense de cette passion, cette réussite et pugnacité.

    Répondre
  • Je garde un souvenir merveilleux des années 70 passées, au coté d’un patron formidable, à la création de ses premiers planeurs à Argenton/Creuse.
    Un couple passionné d’aviation, des enfants qui suivent le même chemin.
    C’est formidable , longue vie à l’entreprise.

    Répondre
  • Merci pour cette passion partagée

    Répondre
  • Et encore merci à la famille Moniot pour son admirable accueil à Issoire lors du challenge Grass Cockpit de 2015 !

    Répondre
  • A croire qu’il est indispensable d’être voisin d’un circuit auto pour développer des solutions d’aviation… :o)
    A quand le tour d’inspiration mécanique qui mènerait les passionnés dans un pèlerinage aérien d’Issoire à Nogaro en passant par Darois et (la liste est à compléter), comme les hauts lieux du vin ou de la gastronomie le proposent déjà ?
    Bravo !
    PS : une 18/36 en dur LFHA…

    Répondre
  • par Isabelle monioot

    Excellent, plein d’amour et de joies partagées avec notre Popoff, mais aussi en famille ! J’ai un papa extraordinaire, une maman fabuleuse, un frangin tout aussi passionné et passionnant, une frangine que j’adore. Une belle famille unie autour de ce, et ceux qui volent ! Merci pour ce bel article !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

array(4) { [0]=> int(2) [1]=> int(1328) [2]=> int(6) [3]=> int(1270) } array(0) { }

array(4) { [0]=> int(2) [1]=> int(1328) [2]=> int(6) [3]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.