Accueil » Philippe Moniot et le Leopoldoff L55

Philippe Moniot et le Leopoldoff L55
premium

Philippe Moniot a construit de nombreux avions. Il a même créé une famille d'avions légers. Mais le Léopoldoff L55, c'est autre chose. C'est une histoire d'amour.

22.08.2017

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

A propos de Philippe Moniot

chez Aerobuzz.fr
Philippe Moniot avec Marie-Claude, son épouse, ont construit de toutes pièces l’une des plus belles entreprises industrielles de la filière aéronautique française. A Issoire bien sûr. Puisque c’est là qu’était Wassmer, l’un des pionniers de l’utilisation des composites aéronautiques. Pour démontrer ses capacités de développement de programmes aéronautiques de A à Z, du financement à la certification, Philippe Moniot a donné naissance à une gamme complète d'avions légers dont il a fait tous les premiers vols en tant que pilote d'essais. Sur l'aérodrome d'Issoire, dans un hangar, ces prototypes cohabitent avec des avions mythiques comme les deux Leopoldoff de Philippe et Marie-Claude. Une histoire d'amour…

7 commentaires

  • JPS

    Mes sincères condoléances à Philippe Moniot et ses enfants.
    J’ai rencontré plusieurs fois Philippe et Marie-Claude et en garde un excellent souvenir de passionnés. Chaque fois que je passe devant Issoire Aviation je ne manque pas de penser à eux et d’expliquer si les personnes transportées ne connaissent pas le milieu, tout le bien que je pense de cette passion, cette réussite et pugnacité.

  • Bachelerie

    Je garde un souvenir merveilleux des années 70 passées, au coté d’un patron formidable, à la création de ses premiers planeurs à Argenton/Creuse.
    Un couple passionné d’aviation, des enfants qui suivent le même chemin.
    C’est formidable , longue vie à l’entreprise.

  • tangopapa

    Merci pour cette passion partagée

  • Michel Cayot

    Et encore merci à la famille Moniot pour son admirable accueil à Issoire lors du challenge Grass Cockpit de 2015 !

  • Pillotaillon

    A croire qu’il est indispensable d’être voisin d’un circuit auto pour développer des solutions d’aviation… :o)
    A quand le tour d’inspiration mécanique qui mènerait les passionnés dans un pèlerinage aérien d’Issoire à Nogaro en passant par Darois et (la liste est à compléter), comme les hauts lieux du vin ou de la gastronomie le proposent déjà ?
    Bravo !
    PS : une 18/36 en dur LFHA…

  • Isabelle monioot

    Excellent, plein d’amour et de joies partagées avec notre Popoff, mais aussi en famille ! J’ai un papa extraordinaire, une maman fabuleuse, un frangin tout aussi passionné et passionnant, une frangine que j’adore. Une belle famille unie autour de ce, et ceux qui volent ! Merci pour ce bel article !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.