Accueil » Bernard Bacquié sur les traces de Saint Exupéry au Maroc

Bernard Bacquié sur les traces de Saint Exupéry au Maroc

Dans son dernier ouvrage, Bernard Bacquié fouille une nouvelle tranche de vie d’Antoine de Saint Exupéry : les années Maroc. Une époque déterminante, tant dans la carrière du pilote que dans l’œuvre du romancier.

9.10.2015

Saint Exupéry avec les pilotes de l'escadrille espagnole du cap Juby hiver 1927/1928

Le Maroc d’Antoine de Saint-Exupéry, n’est évidemment pas celui d’aujourd’hui. Seules les villes impériales semblent figées, mais Casablanca n’a pas encore ses gratte-ciel ! Rabat rivalise de calme et de somptuosité avec sa légendaire Kasbah des Oudayas, et le reste n’est que montagne au nord et Sahara à perte de vue au sud.
Saint Exupéry avec les pilotes de l'escadrille espagnole du cap Juby hiver 1927/1928
Saint-Ex, selon Bernard Bacquié, y entreprend un véritable chemin initiatique dans les solitudes des sables de Cap Juby. Les rares touristes d’aujourd’hui qui vont traîner leurs 4X4 climatisés sur les pistes de Tarfaya (et de Tan Tan et d’El-Ayoune) ne rencontrent plus les Maures qu’a croisés Saint-Ex, mais les véhicules blancs des Nations Unies… Et les pistes des aéroports du grand sud marocain sont désormais bétonnées et équipées d’aides à la radionavigation.
Bernard Bacquié, aux 11èmes Rencontres aéronautiques et spatiales de Gimont 2015
Entre 1921 et 1930, période durant laquelle Saint Exupéry séjourne d’avantage de temps au Maroc qu’en France, le pilote passera des heures et des heures, souvent seul à bord de Breguet XIV ou de Laté 26, au-dessus de l’immensité des sables et des vagues. L’homme y acquiert un talent d’écrivain et le pilote une expérience inouïe. C’est tout ce cheminement du pilote aventurier et de l’écrivain écorché que Bernard Bacquié raconte dans son dernier ouvrage qu’il consacre à l’auteur de Terre des hommes.
saint-ex_au_maroc_-_page_179.petitervb.jpg
Avec « Saint-Ex au Maroc », le biographe poursuit sa somptueuse saga commencée avec le fameux « Un pilote austral, A. de Saint-Exupéry » (Editions Latérales, juin 2013). Ce livre est également écrit à la manière d’une conversation avec son héros qu’il prend la liberté de tutoyer ! Kessel en visite dans le Rio de Oro en 1929 Oh, il ne s’agit évidemment pas d’un tutoiement de copinage, voire de complicité entre les deux hommes. Quoique l’auteur, du haut de ses 20.000 heures de vols effectuées sur tellement de type d’avions, du Concorde à la Caravelle en passant par les 747 et le Bücker, pourrait revendiquer légitimement le droit de tutoyer Saint-Ex. Non, ici, l’auteur tutoie l’écrivain du Petit Prince par respect et sans doute par admiration. Un peu comme on dit « tu » à son héros, son modèle. Le texte est truffé d’anecdotes sur la vie de Saint-Exupéry au Maroc.
saint-ex_au_maroc_-_page_19.petitervb.jpg

Les lecteurs de Bernard Bacquié, retrouveront avec « Saint-Ex au Maroc », sous une couverture toilée, la qualité de l’iconographie (photos d’époque, des cartes, croquis et autres fac-similés) et la mise en page soignée, qui sont la marque de fabrique des éditions Latérales.

Bruno Rivière

Saint-Ex au Maroc

A propos de Bruno Rivière

chez Aerobuzz.fr
Reporter photographe par passion, Bruno Rivière a assuré la rédaction en chef d’Aéroports Magazine pendant près de 25 ans. Il a également enseigné le journalisme en faculté. Spécialiste du transport aérien, il a rejoint Aerobuzz en janvier 2011. Bruno Rivière réalise des reportages et des recensions de livres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.