Accueil » Bourget 2017 : place au show aérien

Bourget 2017 : place au show aérien

Le plus grand salon aéronautique du monde ouvre ses portes pendant trois jours au grand public (23, 24 et 25 juin 2017). Le spectacle s’annonce tonitruant avec en particulier, le face à face Rafale – F-35.

22.06.2017

Depuis le temps qu'il était attendu au Bourget, le F-35 se donnera en spectacle pour le grand public aussi. Lockheed-Martin a accepté de jouer le jeu… © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Le salon du Bourget est un événement en deux temps. Le premier est celui des affaires, le second celui de la fête aérienne. Les quatre premiers jours, de lundi à jeudi, ont ainsi été réservés aux professionnels qui malgré la canicule ne se sont pas départis de leurs costumes-cravates. Respect ! Les trois jours à venir, sont ouverts au grand public. Même si la température s’annonce plus clémente pour cette seconde partie de la 52ème édition, le chapeau et la crème solaire sont fortement recommandés.

Comme cela est devenue une habitude, les constructeurs étrangers ont commencé à rapatrier une partie de leurs avions. Les affaires sont les affaires. L’avion japonais de patrouille maritime P-1 est reparti au Japon, le 787-10 a rejoint le programme d’essais en vol, comme l’A350-1000 et le MRJ de Mitsubishi. Time is money !

L’exposition statique du salon du Bourget réserve toujours des surprises aux plus curieux. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Une poignée d’avions n’est plus là, mais l’exposition statique n’est pas dépeuplée pour autant. Il reste au Bourget des pièces de choix. Les spécialistes apprécieront le 737 MAX9 et l’A320neo. Les best sellers du moment. Et puis, le grand public, comme les professionnels les jours précédents, pourront comparer les présentations en vol du Rafale et du F-35. Rien que pour cette confrontation inédite au Bourget, le déplacement vaut la peine.

Les forces aériennes françaises viendront renforcer le programme avec un Breguet Atlantique 2, la Patrouille de France, un NH-90 ou encore l’équipe de voltige de l’armée de l’air. Il y aura aussi les évolutions acrobatiques des avions de ligne. On ne se lasse pas du décollage à forte pente de l’A380 suivi d’un basculement. Et puis, il y aura aussi de la voltige avec des avions faits pour cela, et des warbirds.

Il va faire chaud sur le tarmac du Bourget, les visiteurs sont appelés à prendre leurs précautions… © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Pour le programme détaillé et toutes les informations pratiques, la bonne adresse est celle du site du salon du Bourget. Bon week-end au Bourget !

Aerobuzz.fr

Les stars du 52ème salon du Bourget

 

A propos de Aerobuzz

chez Aerobuzz.fr
Actualité aéronautique, transport aérien, aviation générale, défense, industrie, drones, hélicoptères, emploi, agenda.. Tout est sur Aérobuzz.fr.

4 commentaires

  • vitet

    Ces derniers salons aéronautique comme un peu partout ne font que du Business ,ce ne sont plus les salons d’antan ,les avions exposés repartent au bout de 4 à 5 jours que ce soit civil ou militaire plus de temps de voir d’admirer,le prendre des photos ou de caresser le profil des appareils au sol comme je faisais autrefois moins de démonstration en vol aussi De même à lire le compte rendu de culture aéro pas si top qu’on le pense ce 52ième salon Mais je me console avec les magazines consacrées à ce salon

  • Guy

    Présentation grand public: statique et en vol un seul mot:
    Décevant.

  • Patrick G

    J’y suis allé jeudi.
    Un peu déçu des expos sur le tarmac et des prestations en vol.
    Les éditions précédentes ont été plus généreuses en terme de modèles et de pays présentés, en particulier les USA et la Russie qui ont montré un profil bas cette année.
    La chaleur accablante a eu raison du F-35 qui est rentré dans sa « niche », même pas visible au sol. Oh, les nouvelles techno ne tiennent plus la chaleur ?
    Les liners ont sauvé le spectacle avec une majestueuse présentation de l’A350-1000, du B737 Max, du F8X et du toujours l’impressionnant A380.
    Le seul chasseur qui a fait un vrai show reste le Rafale.
    Puis le NH-90 et le Tigre pour la presta hélico.
    Mais où sont passés les Mig-29, Sukhoi 30, 35 et F-18E/F ?
    J’espère que les journées grand public ont été plus généreuses … car les prix pratiqués au salon, eux, ne sont pas low-cost.

    • Doudou C

      J’y suis allé vendredi et je me suis promis que c’était bien la dernière fois. Si les journées pro étaient pauvre, vendredi a été en dessous de tout. Plateau statique vide, pas un Boeing, pas un Bombardier, pas un Airbus, ni Russe…. Spectacle aérien navrant. Même la PAF a exécuté qu’un spectacle de piètre qualité. Pour le prix et le déplacement depuis le sud de la France, je préfère aller voir ailleurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.