Accueil » Décès du colonel Roland de la Poype, As du Normandie-Niemen

Décès du colonel Roland de la Poype, As du Normandie-Niemen

Le colonel Roland de la Poype, compagnon de la Libération, ancien pilote des forces aériennes françaises libres (FAFL), est décédé le 23 octobre 2012 à Saint-Tropez (Var). Alors que l’armée de l’air vient de fêter les 70 ans du régiment de chasse "Normandie-Niemen", elle perd un des ses glorieux héros.

25.10.2012

Roland Paulze d’Ivoy de la Poype est né le 28 juillet 1920 aux Pradeaux, dans le Puy-de-Dôme. Fils d’un colonel de réserve tué par l’ennemi en mai 1940, il s’engage le 5 décembre 1939 au bataillon de l’air 131 du Mans. Affecté comme élève pilote à l’école élémentaire de pilotage d’Angers, il est promu caporal et breveté pilote en février 1940. Répondant à l’appel du 18 juin du général de Gaulle, il rallie l’Angleterre le 24 juin en embarquant clandestinement sur l’Ettrick, un bateau polonais. Arrivé à Plymouth, il rejoint les FAFL. Il prend part à l’expédition de Dakar puis à la campagne du Gabon en qualité de mitrailleur du groupe réservé de bombardement (GRB n°1).

En novembre 1940, il est renvoyé en Grande-Bretagne pour parfaire son entraînement dans les écoles de pilotage de la Royal Air Force. Il débute à Odiham en février 1941, poursuit à Sywell en avril et termine à Ternhill en juillet. A partir d’octobre 1941, Roland de la Poype suit les cours de l’Operationnal Training Unitde Llandow au Pays de Galles avant d’être affecté au Squadron 602 en février 1942 au sud de Londres.

Pendant six mois, il escorte des bombardiers dans leurs missions. Promu au grade d’aspirant en mars 1942, il endommage un Messerschmitt 109 le 13 avril et abat son premier avion ennemi, également un Messerschmitt 109, le 22 août. Après une soixantaine de missions, il se porte volontaire pour rejoindre le Groupe de chasse n°3 «Normandie» qui se constitue au Moyen-Orient avant de partir pour la Russie fin novembre 1942.

Sous-lieutenant, pilote chef de patrouille, à bord de son Yak 3 soviétique, Roland de la Poype se distingue pendant les opérations d’Orel, de Briansk, d’Ielna, de Smolensk, de Vitebsk, d’Orcha, de Borissov, de Minsk et bien sûr du Niemen. Au cours des batailles du front de l’Est, il abat 15 appareils ennemis. Fait «héros de l’Union soviétique» avec son camarade Marcel Albert, Roland de la Poype reçoit le commandement de la 1ère escadrille avec le grade de capitaine.

La guerre terminée, le «Normandie» rejoint la France et arrive au Bourget le 20 juin 1945. Comme tous les autres pilotes survivants du régiment, Roland de la Poype, en raison de sa conduite au combat, titulaire de 10 citations à l’ordre de l’armée aérienne et de 2 citations à l’ordre de l’aviation de chasse, et totalisant 1 200 heures de vol, est autorisé par Staline à ramener son Yak 3 sur le territoire français.

Affecté au 2e bureau de l’état-major de l’armée de l’air en mars 1946, il quitte l’armée en 1947.

La rédaction

– Une cérémonie religieuse se déroulera le mardi 30 octobre 2012 à 10h00 en la cathédrale Saint-Louis des Invalides. Les honneurs militaires seront ensuite rendus au colonel Roland de la Poype à l’issue dans la Cour d’Honneur, en présence notamment du colonel Fred Moor, chancelier de l’Ordre de la Libération.

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Martin R.

chez Aerobuzz.fr
Martin R. est le développeur et webmaster d’Aerobuzz depuis sa création en 2009. Développeur de formation, il a fait ses classes chez France Telecom. Il lui arrive d’oublier ses codes le temps de rédiger un article sur un nouveau produit multimedia ou sur un jeu.

15 commentaires

  • Add

    Cet as de l’escadrille Normandie-Niémen était l’un des Compagnons de la Libération les plus décorés. http://www.avis-de-deces.com/deces-celebrites/1407/Roland-de-La-POYPE

  • Domi

    Décès du colonel Roland de la Poype, As du Normandie-Niemen
    Merci de cette précision, je suis allé effectivement un peu vite, Roland de la Poype était le dernier pilote vivant du premier contingent du Normandie Niemen. J’en profite pour recommander la lecture de son livre de souvenirs, écrit il y a seulement quelques années : L’EPOPEE DU NORMANDIE NIEMEN, éditions Perrin.

    • Jean-Loup FROMMER

      Décès du colonel Roland de la Poype, As du Normandie-Niemen
      Cher Domi,

      vous lisez trop vite, non Roland de la Poype n’est pas le dernier du premier contingent, pour rappel le 1er contingent à débuter en 1942, et Gaël Taburet et Jean Sauvage en font partie.

      Cordialement.

      Jean-Loup FROMMER

      • Domi

        Décès du colonel Roland de la Poype, As du Normandie-Niemen
        Bonjour Jean-Loup. En êtes-vous bien certain ? Voici mes sources : Roland de la Poype est arrivé en Russie avec le 1er contingent de l’escadrille qui allait ensuite devenir Normandie Niemen fin novembre 1942. Ils n’étaient qu’une quinzaine.
        1)quand il raconte cette arrivée dans ses souvenirs, il n’est question ni de Gaël TABURET ni de Jean SAUVAGE (voir page 94 chapitre « les pionniers du Normandie »).
        2) le site normandieniemen.free.fr (sans les www) indique que Gaël TABURET est arrivé à l’escadrile le 3 avril 1944 et Jean SAUVAGE le 7 janvier 1944. Ce site cite sa source : le livre « ceux de Normandie Niemen » par Yves DONJON.
        3) le site http://www.cieldegloire.com donne également les mêmes dates et précise que jusque fin 43, Jean SAUVAGE combattait en Afrique du Nord.
        Bien cordialement
        Domi.

      • Jean-Loup FROMMER

        Décès du colonel Roland de la Poype, As du Normandie-Niemen
        Cher Domi,

        je bats ma coulpe, vous avez tout à fait raison.
        Veuillez m’excuser.
        Cordialement.

        Jean-Loup FROMMER

  • Jean-Loup FROMMER

    Décès du colonel Roland de la Poype, As du Normandie-Niemen
    C’est étrange, je n’ai pas vu d’article pour le décès de Pierre Lorillon …. une autre grande figure du Neu-Neu, qui s’en est allé en février 2013 à 95 ans, alors qu’un hommage lui a été rendu aux Invalides.
    Aurai-je loupé une page?

    • Gil Roy
      Gil Roy

      Décès du colonel Roland de la Poype, As du Normandie-Niemen
      @ Jean-Loup.

      Vous n’avez pas loupé de page. C’est nous qui avons loupé une info. Merci d’avoir attiré notre attention et celles des lecteurs d’Aerobuzz.fr sur cette info.

  • Domi

    Décès du colonel Roland de la Poype, As du Normandie-Niemen
    A ma connaissance, c’était le dernier aviateur du Normandie Niemen encore en vie. Il n’y a désormais plus de témoin vivant de cette épopée légendaire.

    • Jean-Loup FROMMER

      Décès du colonel Roland de la Poype, As du Normandie-Niemen
      il en existe encore puisque Pierre Lorillon, 95 ans, vient de nous quitter en février 2013. Je crois qu’il en reste encore un, mais qui ? Je ne sais.

    • FROMMER

      Les derniers du Normandie-Niemen
      Bonjour Domi,

      pour rétablir vos propos j’ai demandé à Yves DONJON (auteur de « Ceux du Normandie-Niémen » et ancien conservateur du Musée des Andelys du Neu-Neu) de me confirmer l’identité des derniers survivants du Neu-Neu, voici sa réponse :

      « A ce jour, il n’y a plus que 2 pilotes survivants de l’épopée (1942-45) du Neu-Neu qui sont : Gaël Taburet (93 ans) et Jean Sauvage (95 ans) qui (je l’espère) fêtera ses 96 ans le 8 avril prochain…
      Concernant les mécaniciens, ils sont encore 8 ou 9 survivants. »

      Espérons que nous pourrons encore profiter longtemps de ces glorieux Anciens.
      Très cordialement.

  • www.facebook.com/AeroportAngersMarceLFJR

    Décès du colonel Roland de la Poype, As du Normandie-Niemen
    Encore une légende qui disparaît… Bien connu dans notre coin de France, en Anjou, où Roland de la Poype avait ses attaches. Rappelons pour mémoire qu’il avait fait ses classes à la Compagnie Française d’Aviation (CFA) d’Angers (avec Sauvage et Brisset, entre autres….), où il revint à la Libération aux commandes de son Yak-3. On raconte qu’il passa les flèches de la cathédrale St-Maurice lors de ce vol retour !…

  • christian COUDERC

    Décès du colonel Roland de la Poype, As du Normandie-Niemen
    Pour ceux que ça interesse:http://www.mehari.be/Historique.htm

  • An-2

    Décès du colonel Roland de la Poype, As du Normandie-Niemen
    Roland de La Poype fit après guerre une brillante carrière d’industriel – ingénieur. Il est ainsi à l’origine de la création d’une voiture française mythique qui a particulièrement marqué son époque, véhicule encore regardé aujourd’hui avec nostalgie. Savez-vous de quelle voiture il s’agit?

    P.S. notez l’orthographe exact du nom: « … de La … » et non « … de la … ».

  • aventin

    Décès du colonel Roland de la Poype, As du Normandie-Niemen
    un grand monsieur
    un véritable héros qui a su faire les bons choix quand tant d’autres étaient dans le doute la peur et l’hésitation….
    un exemple pour nous tous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.