Accueil » Décollage annoncé pour le Blériot XI des Garrigues

Décollage annoncé pour le Blériot XI des Garrigues

Si les reconstructions de répliques commencent à remplir les hangars des associations de collectionneurs d’avions anciens, il en est une dont la naissance se fond dans l’histoire d’un petit village Gardois. Coup de projecteur sur la performance de la petite équipe de passionnés d’un patrimoine aéronautique local, le Club Aéro des Garrigues, qui, avec son Blériot XI, gagne peu à peu sa place dans le monde des meetings aériens.

2.04.2016

Alors que le 25 juillet 1909, Louis Blériot traverse la Manche depuis Calais vers Douvres avec son Blériot XI, avec le retentissement mondial que l’on connaît, dans le Sud de la France, la petite bourgade Gardoise de St Hippolyte du fort, grâce à la passion pour l’aviation de son notaire, Maître Elie Coularou, président du « Comité d’aviation des Cévennes », se prépare à mettre en œuvre les plus grandes fêtes de l’aviation de la région. Ainsi, de 1912 à 1914 les Cigalois (habitants de St Hippolyte) vont accueillir sur l’aérodrome des « Batailles » les meilleurs pilotes mondiaux, qui, à bord d’appareils Blériot ou Caudron GIII, détenaient tous les records et dominaient toutes les compétitions.

Bénéficiant de conditions aérologiques propices et de la présence des aviateurs stars de l’époque, les fêtes d’aviation vont faire de cette petite bourgade, pendant quelques années, un haut lieu de l’aviation d’avant-guerre. Mais bientôt l’Europe va vivre le chaos et s’enliser dans un conflit meurtrier. L’écho des grands rassemblements aéronautiques du « Piémont Cévenol » se perd alors dans le fracas des combats de la Grande Guerre.

Il faudra attendre 1975 pour qu’on reparle aviation à Saint Hippolyte et en 2005 la création du Club Aéro des Garrigues – dont Pascal Coularou, libraire à St Hyppolyte du Fort et petit-fils de l’illustre pionnier local va prendre la présidence – pour que l’espoir d’entendre à nouveau le ronronnement des avions prenne corps, et fasse écho au chant des cigales.
Mais dans la tête de Pascal, une idée germe depuis quelques années : « Et si on reconstruisait un Blériot XI ? Un vrai.. » disait-il « avec les techniques et les matériaux de l’époque… ». Dans ce projet, le but avoué était bien de faire revivre les grandes heures des meetings du début du XXème siècle. « … et pourquoi pas le motoriser et le faire voler ?» pensait-il !.

C’est un véritable challenge auquel s’attelait la petite équipe réunie autour de ce nouveau pionnier et d’Alain Burriez, un ébéniste ayant déjà à son actif quelques constructions d’avions en bois et toile… Quatre années de passion, 4000 heures de travail et de difficultés surmontées plus tard, la réplique du célèbre aéroplane, reconstruite selon les techniques et les matériaux de l’époque, est terminée.

En 2009, Le club Aéro des Garrigues est invité à participer aux festivités du Centenaire de la traversée de la Manche à Sangatte… et depuis cette date, présente la machine en statique à de nombreux meetings aériens et expositions liées à l’histoire de l’Aviation.

Depuis septembre 2015, après un passage dans l’atelier de Pascal Conchon sur l’aérodrome de Montélimar/Ancône, le moteur tourne ! Le premier démarrage en public du 3 cylindres Anzani, lors de la Féria de l’Air de Nîmes, fut un grand moment d’émotion pour toute l’équipe. Techniquement, l’avion est prêt. Quelques réglages de structure, quelques essais qui se poursuivent actuellement et la bénédiction de l’Administration devraient faire le reste !

Si l’aventure de la construction du Blériot se termine, une autre démarre, celle de sa présence, en démonstration dynamique dans les meetings aériens. Sa participation est confirmée dans les trois prochains meetings de l’Air organisés par la FOSA (Creil, Istres et Avord) et dans quelques autres meetings de renom. (Grenoble, Roanne…) Souhaitons qu’Eole se montre suffisamment clément pour que le public, comme il y a un siècle à St Hippolyte du fort, puisse contempler la machine en vol. Un bien bel hommage au grand père, précurseur en son temps !

Philippe Chetail

A propos de Philippe Chetail

chez Aerobuzz.fr
Président d’Airshow, spécialiste de l’organisation de manifestations aériennes, Philippe Chetail a organisé plus de 230 meetings aériens depuis 1973. Egalement co fondateur de France Spectacle Aérien, il est l’un des meilleurs connaisseurs européens de tous ceux qui gravitent autour des spectacles aériens. Il a rejoint Aerobuzz en juillet 2011. Philippe Chetail couvre, en particulier, l’aviation de collection et les évènements aéronautiques.

Un commentaire

  • thierry paris

    Décollage annoncé pour le Blériot XI des Garrigues
    J’espère bien qu’il va voler ce magnifique Blériot. En tous cas, l’équipe dirigée par Pascal Coularou mérite d’être connue. On ne s’ennuie pas en leur présence. Ce ne sont que des passionnés qui à l’origine ne connaissaient pas grand chose à l’aviation mais qui ont fait un très beau travail.
    J’attends avec impatience l’ouverture d’un terrain provisoire à St Hypo pour venir en meeting. Dommage que les prêtres propriétaires du terrain de Conqueyrac (qui n’existe plus sur les cartes, mais qui est toujours entretenu) n’acceptent pas l’utilisation de celui-ci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.