Accueil » Culture Aéro » La Patrouille de France version longue focale

La Patrouille de France version longue focale

Avec leur livre "La grande dame", les photographes François Blanchard et David Bernigard proposent une série de prises de vues étonnantes mettant en scène la Patrouille de France. Le patrimoine architectural français occupe une place à part dans le travail de ces deux artistes.

l'une des figures les plus spectaculaires de la partie synchro de la série : le croisement évitement des solos ©F. Blanchard (Canon 5D Mark II - 600mm - F4 - 1/3200s - iso 400)

Depuis 1953, date de la création de la Patrouille de France, nombre de photographes et journalistes parmi les plus en vue se sont essayés, généralement avec bonheur, à l’art de fixer par l’image les évolutions de la Patrouille de France, à raconter son histoire et d’en faire généralement un beau recueil. Les différents anniversaires de la PAF firent aussi généralement l’objet de la parution d’un nouvel ouvrage. Le dernier en date revenait sur ses 60 années de vie « à ciel ouvert »… C’était en 2013 !

L’art du photographe réside aussi dans sa capacité à saisir le moment où la figure tend vers la perfection. C’est le cas dans ce passage en « persienne » du box avant © F. Blanchard (Canon 5DMark II – 600mm – f4 –  1/2700s – iso 400)

En ce tout début de 2017, c’est à François Blanchard, ex journaliste reporter d’images à France Télévisions et David Bernigard, passionné de photographie et éditeur, à qui nous devons ce nouvel opus. Si le premier est auteur de plusieurs recueils  rendant hommage à l’île où il réside (Fugues en Ré, Île de Ré ; île de plume…), mêlant la découverte de paysages Rhétais à celles du vol des oiseaux marins, son co-auteur, ancien membre des équipes de sécurité de la Présidence de la République, porte un regard particulier sur les institutions et voue une admiration sans faille à notre formation nationale.

Deux symboles de la République : l’Arc de Triomphe et la PAF survoant les Champs Elysées, en vue du défilé du 14 Juillet 2016.  Passage en formation « Tour Eiffel » , saisi depuis le toit de « Publicis » © D. Bernigard (Canon 5D Mark III – 16/35mm – f2.8 – 1/1600s –  Iso 400)

Afin de placer le lecteur au plus près des figures de la PAF, de manière à lui donner l’impression d’être à la hauteur des pilotes, les photographes n’ont utilisé que des objectifs à longue focale autorisant un cadrage serré et une grande proximité des avions.  « J’ai recherché de nouveaux angles pour en faire un recueil  la fois technique et artistique et j’ai souhaité effectuer mes prises de vue en donnant autant de fois que possible l’illusion que  les photos étaient prise en vol, depuis un autre appareil… » explique François Blanchard.  «Alors que toutes ont été réalisées au téléobjectif depuis le sol ou sur le toit d’un immeuble lors du défilé du 14 Juillet» ajoute David Bernigard (NDLR : focales de 500 à 1000 m/m – téléobjectifs utilisés sans pied).

Jeux de fumées © F. Blanchard (Canon 5D Mark II –  600 mm- f4 – 1/3200s –  iso 800 )

Challenge réussi, l’illusion est parfaite tout au long des quelques 180 pages mettant la patrouille en scène dans les différentes figures du « ruban »Ruban : Première partie de la présentation où les avions restent en patrouille serrée, changeant de formation sans cesse avant chaque passage public.ou de la « synchro ».Synchro : Seconde partie de la série, à l’issue de l’éclatement intermédiaire dans laquelle les figures sont effectuées à 2 (solos) ou 4 avions, en alternance avec 4 autres appareils. La patrouille se reforme à 8 avions pour l’éclatement final.

Slalom. © F. Blanchard (Canon 5D Mark II – 600mm – f4 – 1/2900s – iso 400 )

Alors que François, professionnel de l’image et du vol des oiseaux se plait, de meeting en meeting et cinq années durant, à shooter les Alphajets tricolores, jouer avec les perspectives, envelopper les avions de leur voile diaphane de fumigène coloré et ne sélectionner que des instantanés inédits ou peu vus, David, son co-auteur, tout d’abord attaché à photographier les monuments emblématiques parisiens éclairés aux couleurs de la France ou porteurs du drapeau au lendemain des attentats qui ont frappé le pays, s’est rapidement piqué, avec succès, au jeu de la photographie aérienne.

Il s’agissait bien pour les deux auteurs de montrer le lien étroit existant entre les valeurs de la République, ses attributs officiels, son architecture la plus souvent empreinte d’une austérité toute militaire, le lien Armée – Nation, le peuple Français et la Patrouille de France, ambassadrice nationale, déployant l’étendard tricolore de par le monde.

L’utilisation du téléobjectif de grande focale permet d’obtenir un angle de champ réduit, du fait d’un cadrage serré, entraînant une perspective écrasée qui rapproche les avions. L’impression de se trouver au cœur de l’action est totale.     © F. Blanchard (Canon 5D Mark II –  600 mm- f4 – 1/3200s –  iso 400 )
La proximité des appareils est particulièrement spectaculaire dans cet instantané. © D. Bernigard (Canon 5D Mark III – 500mm – f4 – 1/5000s – iso 125 )

 

 

 

 

 

 

 

 

Peu de texte dans ce beau livre d’images, si ce n’est dans ses premières pages, dans lesquelles citations de chefs d’Etat, d’aviateurs célèbres, d’écrivains et de philosophes font écho aux images et invitent à la réflexion. Ce principe dans la conception de l’ouvrage se retrouve dans ses toutes dernières pages où les contributeurs ont souhaité retracer (trop brièvement pourront regretter certains), une Petite Histoire de l’Aviation Moderne.

La Grande Dame  par François Blanchard et David Bernigard. Black Feather Editions. 26 x 33 cm – 224 pages. 60€. ISBN : 978-2-9557952-0-0

Cette historique rapidement « survolé », des origines du plus léger que l’air aux années 30, lorsque l’acrobatie aérienne née et pratiquée en combat aérien perd définitivement son appellation hasardeuse au profit de la plus académique voltige aérienne, révèle toutefois quelques étapes… jusqu’à la création de la Patrouille d’Etampes et 20 ans plus tard de sa descendante : la Patrouille de France.

Dans cette double page, l’illusion est parfaite, la photo semble prise en altitude depuis un avion en vol. © F. Blanchard (Canon 7D Mark II – 70/200 mm – f2.8 – iso 200 )

Plusieurs doubles pages et quadriptyques se déployant par le milieu mettent particulièrement en valeur les détails et le rendu des instantanés, renforçant encore le mouvement et la présence des avions qui vous sautent au visage.

Le parfait étagement des Alphajets est particulièrement bien mis en valeur par le photographe dans cet instantané. © D. Bernigard (Canon D Mark III – zoom 100-400 – f4 – 1/1000s – iso 125)

La « Grande Dame » peut donc s’enorgueillir d’avoir, une fois encore, pu retenir l’attention de nouveaux auteurs qui, grâce à un regard différent, font œuvre de nouveauté. Chaque page est un régal pour les yeux. Un ouvrage que tous les aficionados de la PAF, d’aviation plus généralement et les amateurs de belles images aéronautiques auront plaisir à découvrir et acquérir.

Philippe Chetail

 

 

 

A propos de Philippe Chetail

Président d’Airshow, spécialiste de l’organisation de manifestations aériennes, Philippe Chetail a organisé plus de 230 meetings aériens depuis 1973. Egalement co fondateur de France Spectacle Aérien, il est l’un des meilleurs connaisseurs européens de tous ceux qui gravitent autour des spectacles aériens. Il a rejoint Aerobuzz en juillet 2011. Philippe Chetail couvre, en particulier, l’aviation de collection et les évènements aéronautiques.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

Bannière Tbm910
cfc

Sur Facebook