Accueil » L’hommage de Bagnères-de-Luchon aux équipages de la Libération

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

L’hommage de Bagnères-de-Luchon aux équipages de la Libération

Direction la Haute-Garonne, et plus précisément Bagnères-de-Luchon, au pied des plus hauts sommets de la chaîne des Pyrénées et à la confluence de cinq vallées. Sur le champ d’aviation situé à 630 m d’altitude, vous découvrirez le Musée aéronautique Léon Elissalde et ses moteurs « abimés ».

28.07.2016

La célèbre station thermale de Bagnères-de-Luchon, située à 630 mètres d’altitude, possède un superbe aérodrome, véritable champ d’aviation plein de charme. Et sur ce terrain, quelle surprise en pénétrant dans un petit hangar… On y découvre un musée en apparence très modeste et particulièrement atypique, puisque réunissant essentiellement des moteurs « abimés » !

Installé ici depuis 1991, le musée porte le nom de Léon Elissalde, à l’initiative de cette collection et qui fut, entre autres, mécanicien navigant au sein de l’entreprise Latécoère, sur Laté 631. Cet espace est surtout un hommage à tous les équipages qui ont péri pour la libération de notre pays, tout en retraçant une partie de l’histoire de l’Aéronautique depuis 1934.

Les moteurs et autres objets exposés ont en effet (pour la plupart) été prélevés sur des épaves d’avions tombés dans les Pyrénées Centrales au cours de la dernière guerre mondiale. On peut ainsi voir les quatre moteurs « Bristol Hercules» qui équipaient un Halifax III tombé en juillet 1945, des vilebrequins, magnétos et moyeux d’hélice, des moteurs Rolls Royce Merlin montés sur un Halifax II tombé au Pic Douly en juillet 1944 dans la Barousse, ou bien encore : des moteurs BMW équipant l’avion Allemand Dormier 217, l’embiellage et le train d’atterrissage d’un biplan Léo 20 tombé en juin 1934 au pic du Pin…

Une partie du musée est réservée à l’aéronautique d’après-guerre, avec la présentation d’un réacteur Rolls-Royce équipant le premier avion de chasse à réaction construit par Dassault, l’Ouragan, d’une série de turbomoteurs montés sur hélicoptères, ou encore des entraîneurs de vols. La collection est complétée par des maquettes d’avions, des parachutes, un siège éjectable et des tenues d’aviateurs.

Mais ce qui rend la découverte de ce musée passionnante et exceptionnelle, ce sont Jean Sarriu et Claude Thomas, deux férus d’aviation et de mécanique, en charge des visites. Anciens mécaniciens de l’Armée de l’air, aux connaissances débordantes, ils se font un plaisir de faire découvrir l’histoire des équipages qui avaient très souvent « l’étoffe des Héros » et les secrets de la mécanique aéronautique. Pour cette visite (plus que) commentée, comptez 1h30 environ. Vous y apprendrez autant sur l’aviation que sur la région, avec en prime de nombreuses anecdotes !

Et si l’idée d’un survol de la chaine pyrénéenne vous enchante, faites simplement quelques pas jusqu’à l’aéroclub de Luchon qui propose des balades-découvertes en planeur ou en avion léger (www.aeroluchon.fr). Le site bénéficie d’une situation exceptionnelle et d’une aérologie idéale qui permettent la réalisation de magnifiques vols.

Vous pourrez ainsi découvrir « vue d’en haut » le lac d’Oô, le cirque des Crabioules et le célèbre Pic d’Anéto le plus haut des Pyrénées. Des paysages majestueux… pour des instants mémorables et de pur plaisir en perspective !

Et si vous ne volez pas, vous pourrez tout de même admirer la ville et les environs avec un point de vue remarquable, en empruntant la télécabine située au cœur de la petite ville. Elle vous mènera en moins de 15 mn, 1.200 m plus haut, sur le site de Superbagnères…

Magali Rebeaud

Informations pratiques

– Rue Albert Camus, 31110 Bagnères-de-Luchon.
Tél. : 05 61 79 29 87
musee-luchon@orange.fr
– Ouverture : Du 1er avril au 30 octobre : Mardi, jeudi et samedi de 15h à 18h. En dehors de cette période, visites possibles pour les groupes sur rendez-vous.
– Tarif : Adultes : 4 €. Enfants, étudiants : 2,50 €. Groupes : 3 €.
– Accès : A l’entrée de Luchon, sur l’aérodrome.

A propos de Magali Rebeaud

chez Aerobuzz.fr
Pilote privée, Magali travaille depuis de nombreuses années dans le domaine de l’aviation : Guide conférencière au Musée de l'Air du Bourget, Responsable communication, Chargée de missions pour l’Aéroclub de France, pour le Salon du Bourget, mais aussi Journaliste pour le magazine Volez, Aviasport, Air&Cosmos, Science&Vie,… et depuis un an pour Aérostar TV avec son émission « Tour de Piste ». Magali Rebeaud est l'auteur du "Guide de la France aéronautique" (éditions Privat).

2 commentaires

  • ratel

    L’hommage de Bagnères-de-Luchon aux équipages de la Libération
    concernant le musée Léon Ellisade, je ne peux que transmettre mes compliments à toute l’équipe de passionné entre autre monsieur Jean Sarriu, concernant le moteur
    Bristol Hercule 100 qui équipait le quadrimoteur de la R A F. je suis un passionné des bombardiers de la 2emes guerre mondiale depuis l’ âge de 10 ans et je viens d’avoir mes 77ans!!!! et j’ai toujours été fasciné par cette superbe mécanique!!!!! tout aéronefs confondus à hélice, super fiable!!!!! donc du solide.
    UN GRAND MERCI à vous tous!!!! sur votre site

  • Jean-Pierre CONDAT

    L’hommage de Bagnères-de-Luchon aux équipages de la Libération
    Bonjour,

    Très bel article sur un petit musée « modeste et génial » pour lequel une visite guidée sera un pur moment de bonheur. Offrez-vous le conteur et vous passerez un agréable moment dans une région qui ne l’est pas moins.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.