Accueil » La Cocotte a cent ans !

La Cocotte a cent ans !

A l'occasion des 100 ans de la Cocotte, l'escadron 2/33 Savoie a décoré un Mirage F1CR dans la plus pure tradition de l'Armée de l'air.

15.04.2013

Pour célébrer cet anniversaire exceptionnel dans l’histoire de l’aéronautique militaire, l’escadron 2/33 Savoie basé à Mont de Marsan a offert à l’un de ses Mirage F1CR une décoration spéciale : une immense cocote rouge sur le dos du fuselage, une autre sur la dérive et des pixels qui volent dans le vent relatif pour rappeler la vocation photographique de l’unité et de ses avions. Les yeux de lynx auront également remarqué un bidon « irakien » de 2200 litres (Bagdad ayant été le premier utilisateur de ces réservoirs supplémentaires) doté de fausses fenêtres pour représenter un pod de reconnaissance.

La cocotte (en papier) est une institution dans l’armée de l’Air et méritait bien ce traitement de faveur. Son histoire est liée à celle de l’escadrille n°11 qui fut créée le 10 juin 1913 et sera la première à porter le célèbre insigne à partir de la bataille de la Somme, en 1916. Equipée de Caudron G3, l’escadrille 11 prend logiquement le nom de C11 (C pour Caudron). Le 27 juin 1915, le capitaine Vuillemin en prend le commandement et il en fait l’une des plus prestigieuses escadrilles de reconnaissance. La C11 reçoit ensuite des Breguet XIV et prend le nom de Br11 (Br pour… Breguet, merci de suivre).

En héraldique, l’insigne est décrit de la manière suivante : « Cocotte de gueules à l’œil d’argent et de sable regardant vers senestre ». Elle est rouge pour être bien visible, l’œil tourné vers l’arrière d’où vient la surprise…

A partir de 1939, pendant la drôle de Guerre et la Campagne de France, l’escadrille est équipée des plus beaux avions français de l’époque : Amiot 351 (La Cocotte lance des tracts sur berlin avec cet avion !) Potez 63.7, Bloch 174… Après la guerre vient la renaissance sur réacteur : F-84G, RF-84F, puis la longue série des Mirage III et enfin, depuis 1983, le Mirage F1CR. C’est la grande époque de la Guerre Froide, des bases dans l’est de la France, des virées au-dessus du Rideau de fer et parfois au-delà, les aventures africaines et moyen-orientales… Entretemps, l’escadrille BR 11 a voyagé au sein des escadrons de la 33ème escadre de reconnaissance. Après avoir appartenu au 3/33 « Moselle » à partir de 1956 elle actuellement la deuxième escadrille de l’Escadron de Reconnaissance 2/33 « Savoie ». Les plans actuels font état du retrait définitif du Mirage F1CR sous les couleurs françaises à l’été 2014.

L’avion décoré participera à différents meetings tout au long de l’année jusqu’à l’épuisement de son potentiel qui n’est que de 45 heures à ce jour. Il devrait notamment traverser la Manche et se rendre à la prochaine édition du Royal International Air Tattoo, le plus grand rassemblement aérien militaire du monde qui se tient chaque année sur la base de Fairford, en Grande-Bretagne.

Frédéric Lert

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense.

3 commentaires

  • Lanoix

    Bonjour
    Mon père était à la C11 avec le capitaine Villemin, il était sergent pilote et était né en 1896.
    J ai la chance de posséder tous ses carnets de vol etc…et j aimerai faire un don à l escadrille des cocottes soit de photos d époque, soit de carnets de vol avec le nom de ses observateurs, de luberssac etc, soit de son insigne cocotte de l époque qui est l une des premières . Merci de me contacter si le commandant actuel est intéressé par mon offre.

  • RATEL

    La Cocotte a cent ans !
    bravo!!!!! pour la Cocotte sa plane pour elle,et félicirations à toute l’équipe qui à fait
    un super travail pour la restauration de ce bel aéronef concernant le F1

  • XD

    La Cocotte a cent ans !
    Quel bel avion ce F1. Un Nostalgique de la BA112.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.