Accueil » Culture Aéro » L’allégeance des Chevaliers du ciel aux enfants cabossés par la vie

L’allégeance des Chevaliers du ciel aux enfants cabossés par la vie

Depuis 20 ans, chaque printemps, une trentaine d'avions légers effectue un tour de France. A chaque étape, les aviateurs rencontrent des enfants pour lesquels la Vie n'a pas fait de cadeau. Ces retrouvailles attendues par les uns et les autres, préparées de longue date, constituent un jour de fête pour 1.500 gosses chaque année…

Entretien avec Jean-Yves Glémée, président fondateur des Chevaliers du Ciel

Chaque année, à l'occasion du tour aérien Rêves de gosse, près de 1.500 enfants effectuent leur baptême de l'air. © Les Chevaliers du Ciel

Quelle est la vocation de l’association les Chevaliers du ciel ?

La vocation de notre association est de donner du rêve à des enfants en situation de handicap, cabossés par la vie ou la maladie, et des enfants dits ordinaires  mais surtout qu’ils se rencontrent dans le cadre du projet pédagogique et qu’ils acceptent leur différence. « Il ne faut pas que la différence provoque l’indifférence ».

Dans quelles circonstances l’association a-t-elle été créée et à quelle date ?

Elle a été créée en 1996 suite à la participation par trois fois au rallye « Toulouse- Saint Louis du Sénégal » où j’ai rencontré des enfants différents et malheureux. J’ai convaincu quelques pilotes de me rejoindre pour créer cette association bien que nous savions qu’on ne pouvait porter toute la misère du monde sur notre dos. Nous avons donc décidé de mettre notre passion : l’aviation, au service de ces enfants, car quand on vole, nous volons parfois seul, quelques fois à 2, mais il reste toujours des places dans nos avions, pourquoi pas en faire profiter ces enfants. C’est ainsi que nous avons contacté la Jeune Chambre économique pour organiser les premières villes étapes parce que les valeurs que développaient la JCE correspondaient aux nôtres.

Le président Jean-Yves Glémée, un homme de conviction… © Les Chevaliers du Ciel

Quelles sont vos activités actuelles ?

Depuis 21 ans le tour aérien « Rêves de gosse ». Tous les ans, nous organisons  avec l’appui des clubs service (Lions, Kiwanis, Rotary, JCE, et associations) ce tour.

Où, géographiquement se déroulent vos actions ?

Sur l’ensemble du territoire Français, et quelques fois en dehors de nos frontières, Italie, Belgique.

Qui en sont les bénéficiaires ?

Les enfants ordinaires et extraordinaires provenant des IME, IMPROS, des Cliss, mais également des jeunes de la protection judiciaire de la jeunesse (PJJ) ; ces derniers participent de 3 façons à Rêves de gosse : pour certains à travers la participation au projet pédagogique, pour d’autres se trouvant dans les restaurants d’application en participant à l’élaboration des repas pour toute la caravane composée de 120 personnes, pour d’autres enfin, en participant également au montage du village.

Qui sont les membres de l’association ?

Les membres de l’association sont des pilotes, des non pilotes, des adhérents.

Le tour aérien Rêves de Gosse est dotée d’une logistique impressionnante. © Les Chevaliers du Ciel

Quelle est votre base sociale ?

120 adhérents, pilotes, partenaires et autres associations

Comment recrutez vous les nouveaux bénévoles ?

Par la communication nationale (télé, articles de presse, newsletter, site…)

Êtes-vous contrôlés par le Comité de la Charte ?

Non, mais nous sommes agrée par le Ministère de l’éducation nationale ce qui nous semble très important.

L’Armée de l’Air est un partenaire du tour Rêves de Gosse. Elle participe à la logistique et fait voler les enfants à bord de Casa. © Les Chevaliers du Ciel

Comment se répartissent vos ressources ?

Subventions publiques, privées, dons, mécénat, Fondation

Quelles évolutions avez-vous constaté depuis votre création ?

Effectivement en 21 ans l’association a subi de nombreuses évolutions nécessaires à la pérennisation de celle-ci. Sur le plan aviation, il y a 20 ans, nous avions 14 avions et nous faisions 50 baptêmes de l’air par ville-étape . Aujourd’hui nous avons environ 30 avions qui participent à « Rêves de gosse » et nous faisons environ 200 baptêmes de l’air par jour. Mais l’évolution la plus importante s’est faite sur le plan du projet pédagogique.

La rencontre avec les pilotes et le baptême de l’air sont le point d’orgue d’une animation qui s’étale en amont sur plusieurs mois. © Les Chevaliers du Ciel


C’est la partie la plus importante de notre action : faire travailler ensemble des enfants ordinaires et extraordinaires sur un thème choisi par les établissements scolaires. En 2002, nous avons intégré les adolescents de la PJJ (protection judiciaire de la jeunesse). Ces adolescents peuvent participer au projet rêves de gosse de 3 façons : soit ils il s’intègrent au projet pédagogique avec les enfants ordinaires et extraordinaires, soit ils participent à l’élaboration des repas de la caravane compte-tenu qu’ils font partie d’un restaurant pédagogique local géré par la PJJ, soit ils participent  au montage du village de façon à soulager les équipes locales
Ces adolescents sont bien sûr encadrés par des moniteurs PJJ. Le plus important c’est qu’ils participent au  projet. Nous sommes persuadés que c’est cette évolution du projet pédagogique qui a fait perdurer rêves de gosse, d’autant plus que nous avons obtenu l’agrément du ministère  de l’éducation nationale jusqu’en 2018.

Quelles sont les plus grandes difficultés que vous rencontrez dans vos actions ?

Comme toute association, le financement est bien sur le point le plus délicat

Quelles sont les « réussites » les plus marquantes ?

L’existence de l’association depuis 21 ans qui prouve la positivité de notre action. Le rôle important et la relation entre les différentes institutions (Education nationale/IME). Cette période de bonheur donnée à ces parents où leur  enfants sont considérés à égalité avec les enfants dits ordinaires . On ne choisit pas d’être parent d’un enfant handicapé, et enfin les étoiles dans les yeux que nous faisons briller à plus de 25.200 enfants à ce jour.

Les Chevaliers du ciel offrent aux enfants beaucoup plus d’un seul baptême de l’air… © Les Chevaliers du Ciel


En tant que président quel est votre souvenir le plus fort ?

Le dernier en date est le repas du partage que nous avons organisé sur la base de Salon avec tous les enfants, éducateurs, instituteurs, pilotes, partenaires en collaboration avec les 3 chefs (Jean-Marc Larrue, Christian Etienne, Dominique Frérard) pour la mise en œuvre des repas. 560 repas ont été servis.

Quelle dimension spécifique apporte l’aviation à votre action ?

Le fait de permettre à ces enfants cabossés par la vie et la maladie de laisser au sol les entraves qu’ils rencontrent dans la vie est je crois le plus important.

Propos recueillis par Gil Roy

Pour aider les Chevaliers du Ciel

 

 

« Rêves de Gosse » 2017 se déroulera du vendredi 26 Mai au samedi 3 Juin 2017, entre Perpignan et Toulouse.

 

A propos de Gil Roy

Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.
Journaliste chez Aerobuzz.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Protection anti-spam *

cfc

Sur Facebook