Accueil » Plus qu’un hangar pour les réserves du musée de l’air et de l’espace

Plus qu’un hangar pour les réserves du musée de l’air et de l’espace

Le vaste bâtiment Jean-Paul Béchat est situé dans la zone technique de Dugny © Jean Molveau / Aerobuzz

C’est sous des trombes d’eau que le « totem » qui marque l’entrée du bâtiment a été dévoilé par un parterre d’officiels, le 23 novembre 2017 à 15 heures… Tout le monde s’est vite réfugié à l’intérieur dU nouvel hangar "Jean-Paul Béchat" (3.500 m2) dédié aux réserves du musée de l'air et de l'espace du Bourget !

Le gigantesque hall vient d’être édifié dans la zone technique de Dugny, à côté du « hangar Bermuda », là où une équipe de jeunes issus des milieux défavorisés, encadrés par l’association les Ailes de la Ville, effectue un travail de restauration de longue haleine de ce vieux quadrimoteur.
Car les réserves se situent de l’autre côté des pistes de l’aéroport du Bourget. À proximité, de nombreux avions en piteux état attendent des jours meilleurs sous l’averse…

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

4 commentaires

array(1) { [0]=> int(6) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Ce hangar était attendu depuis longtemps et va assurer la sauvegarde de trésors de l’aéronautique française. Pour nous, qui avons vécu ces périodes magnifiques des protos et des aéronefs prestigieux, les savoir protéger représente la garantie de la sauvegarde d’un précieux patrimoine. Merci à Catherine Maunoury pour cet héritage

    Répondre
  • Merci pour cet article fort intéressant ! On ne peut que souhaiter la construction la plus rapide possible du hangar suivant !
    Il semblerait qu’il y ait une erreur (de frappe hâtive ?), ce n’est pas le Hall 39-45 qui est bien visitable et assez récent (2015 ?), mais les Halls A & B, fermés depuis vingt ou vingt-cinq ans (dont l’un est en effet l’ancien Hall 39-45) qui servent de réserves, coté Bourget. (avec notamment le B-26 (Invader) et le Vautour II B ?
    Bien cordialement.

    Répondre
  • Enfin!
    D’une part on pourra accéder aux trésors qui ne sont visibles que pendant les journées du patrimoine et d’autre part seront sauvés des trésors bien maltraités.
    Bravo.
    Le département 93 est plutôt la « SeineSaint Denis » sans offense à la laïcité.
    Volez prudemment
    Amicalement

    Répondre
  • Quel est le nom du constructeur de ce bâtiment ?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(6) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(6) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.