Accueil » Quand Peter Jackson se transforme en muséographe de la guerre aérienne en 1914-1918.

Quand Peter Jackson se transforme en muséographe de la guerre aérienne en 1914-1918.
premium

A Omaka, en Nouvelle-Zélande, à plus de 18.000 km de Verdun, le musée « Knights of the Sky » raconte l’aviation de 1914-1918 dans une ambiance saisissante de réalisme. La mise en scène est signée Peter Jackson, réalisateur du Seigneur des anneaux, un passionné de la Grande guerre.

25.12.2018

Retour du Siemens Schukert dans la neige, après avoir abattu ce Nieuport 27 qui s’est abimé dans les arbres. © François Brévot / Aerobuzz.fr

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

A propos de François Brevot

chez Aerobuzz.fr
François Brévot est un reporter globe-trotter, chroniqueur, et photographe, passionné d’histoire contemporaine, aéronautique et spatiale, et de géopolitique. Il écrit en particulier, sur l’aviation militaire moderne ou ancienne, française ou internationale, et de nombreux récits de voyages sur des destinations et musées à caractère aéronautique. Spécialisé sur les nouvelles puissances aériennes, il visite très régulièrement les salons aéronautiques émergents du nouveau Siècle, que ce soit en Russie, en Chine, en Asie, en Turquie, et se passionne pour les nations d’Europe centrale.

2 commentaires

  • Feuillette

    Merci à Francois Brevot pour ce beau reportage ! Le lieu et la scénographie semblent valoir le voyage, mais dans ce musée l’aviation française semble curieusement absente… Est-ce un effet du reportage ou, comme on peut malheureusement le craindre, une vision chauvinement « anglo-saxonne » de la Grande Guerre ?
    Jean-François Feuillette
    AéCF-HAL

  • Sarramonne

    Je ne puis que conseiller vivement une ou plusieurs visites de ce bel endroit.
    Nous en prenons plein les yeux et plein la memoire. Tres riche en tout point pour un musee de cette taille qui est fort bien realise.
    J’ai de plus eu le tres grand plaisir Dr participer a un diner organise le dernier soir du meeting aerien au sein de ce magnifique musee, sous les ailes bienveillantes du YAK 3, du P40 et autre SPITFIRE. Moments magiques. Bravo les NeoZelandais!
    J’y retournerai c’est certain!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.