Accueil » Roland Glavany, un parcours exemplaire (enfin) raconté…

Roland Glavany, un parcours exemplaire (enfin) raconté…

Militaire de carrière, pilote d’essais… Roland Glavany est d’abord un homme discret. Le journaliste Bernard Bombeau a réussi à le faire parler. Le résultat est un témoignage passionnant sur une tranche cruciale de l’histoire de l’industrie aéronautique française.

27.02.2014

C’est sans aucun doute l’un des tout derniers « grands » : militaire qui a courageusement servi son pays, brillant pilote d’essais, homme de bon sens. Le général de corps aérien Roland Glavany, né à Nantes en 1922, a accumulé plusieurs vies, avec un brio sans pareil. Pris de vitesse par les événements, il s’est tout d’abord évadé en Espagne, est devenu pilote en 1943, a ensuite combattu au sol dans les bataillons de Choc avant de retourner à ses...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

5 commentaires

  • Coudrot

    Un très grand homme, sous les ordres duquel j’ai travaillé pour la création et le fonctionnement du Centre Pédagogique de l’Armée de l’Air sur la BA 725 de
    Chambéry. Très grand respect et admiration de ma part.

  • LE DREN

    Très grand Monsieur, je l’ai connu à Rochefort lorsqu’il était commandant des écoles de l’Armée de l’Air, pour ma part j’étais sergent-chef instructeur et il m’a évité un renvoi suite à une lubie du colonel commandant « l’instruction ». Nous nous sommes expliqués et il a obligé ce colonel à me maintenir à mon poste.

  • Marquant Christian

    Roland Glavany, un parcours exemplaire (enfin) raconté…
    Juste une petite contribution, en 1970 je faisais mon service militaire à Mont de Marsan, BA118. Le patron de la base, le général Glavany rassembla tous les appelés dans une grande salle et nous invita à nous exprimer sur notre vie sur la base….silence total, même si les évènement de 68 n’étaient pas bien loin personne n’osa interpeler le général, il reprit la parole « ben quoi c’est mes galons qui vous gênent » ? et là dessus il tomba la veste afin de libérer la parole des appelés…et les discussion ont pu commencer.
    Christian Marquant

  • bernardbacquie
    bernard Bacquié

    Roland Glavany, un parcours exemplaire (enfin) raconté…
    Bonjour Monsieur Sparaco,
    Vous avez bien raison. Bouquin très intéressant. Mais retard à l’allumage; ça fait plus de 6 mois qu’il est sorti.
    Une remarque que je tiens à partager : Monsieur Glavany – grand ami de Jean Sarrail – arriva au CEV avec un bagage pilote très léger (on apprend dans le livre qu’il fit la guerre dans les commandos). Quand il passa chez Dassault, il n’avait pas une expérience époustouflante des essais. Et au total on se demande combien d’heures de vol il accumula. D’après mes calculs, à peine plus de 2000 ! Conclusion… personnelle : ses capacités devaient être remarquables. Je n’ai également pas bien compris pourquoi il avait démissionné de chez Dassault. La politique ?

    • pierre defiez

      Roland Glavany, un parcours exemplaire (enfin) raconté…
      pour repondre a Bernard:dans son livre « le mirage arme secrete de la politique francaise » Jack gee raconte que Roland Gavany avait accepte d’etre pilote d’essai pour Dassault apres la mort de Constantin Rozanof mais 5 ans et pas 1 jours de plus.Quatre ans et neuf mois plus tard il etait de nouveau dans l’armee de l’air(qu’il n’avait jamais voulu quitter)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.