Accueil » Tivoly Pneumat coiffe Aerobuzz sur la ligne d’arrivée des Voiles de l’aéronautique 2018

Tivoly Pneumat coiffe Aerobuzz sur la ligne d’arrivée des Voiles de l’aéronautique 2018

La septième édition des Voiles de l’aéronautique (30 juin- 2 juillet 2018) a été remportée par l’équipage du fabricant d’outillage Tivoly Pneumat devant le voilier d’Aerobuzz skippé par Arthur Léopold-Léger (Elixir Aircraft). OSAC-Apave se classe troisième.

3.07.2018

La Patrouille de France est venue saluer l'équipages des Voiles de l'aéronautique 2018 à la fin des régates. Un grand moment d'émotion vécu à bord du voilier de Team Aerobuzz. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Pour sa première participation à cette régate monotype qui réunit des entreprises de l’aéronautique, Aerobuzz réalise (en toute objectivité évidemment !) une remarquable performance, en décrochant la deuxième place. Le mérite en revient à Arthur Léopold-Léger, le skipper du voilier, et à son équipage constitué de lecteurs du site qui ont démontré qu’ils sont aussi bien à l’aise sur l’eau que dans les airs, même si d’emblée, ils sont naturellement catalogués aviateurs.

Sept lecteurs d’Aerobuzz à bord d’un voilier… Une première. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Avant de se retrouver, sur l’île du Frioul, en face de Marseille, la veille de la compétition pour une unique journée d’entrainement, ces deux femmes et cinq hommes ne se connaissaient pas. Une minorité d’entre eux avait une expérience récente de la voile. Le lendemain, dès l’entame de la course, le Team Aerobuzz a pourtant démontré sa cohésion en remportant les deux premières manches.

La baie de Marseille offre un décor pittoresque pour une compétition de voile. Prometteur pour la retransmission des épreuves de voile qui s’y dérouleront en 2024 à l’occasion des Jeux olympique de Paris. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Une victoire en régate, c’est d’abord une bonne stratégie pour aller chercher le vent, un équipage qui fonctionne parfaitement et un peu de chance. Comme le vent, la chance tourne. Zodiac Aerospace qui avait fait un début de compétition catastrophique en se classant deux fois dernier, remporte la troisième manche. La quatrième revient à Tivoly Pneumat et la cinquième à Supaero Alumni qui prend la tête du classement général. La victoire de Cylad, à la sixième manche resserre le classement.

Démonstration d’hélitreuillage par un hélicoptère Panther de la Flottille 36F de la Marine Nationale dans le port du Frioul devant les concurrents des Voiles de l’aéronautique 2018. © Gil Roy / Aerobuzz.fr

Au départ de l’ultime manche, rien n’était encore joué. La septième et dernière course a finalement été remportée par Osac-Apave qui a réalisé une arrivée surprise qui propulse l’équipage à la troisième place au général. Sixième de la manche, Aerobuzz s’incline devant Tivoly Pneumat qui passe la ligne en deuxième position et s’adjuge le trophée Henri Fabre. Tout s’est joué à seulement trois points.

Survol des Voiles de l’aéronautique 2018 par la Patrouille de France. © M. Jouary / Patrouille de France

Le titre s’est joué sur sept manches qui se sont déroulées dans la baie de Marseille, entre le Frioul et Pointe rouge, là où se dérouleront les épreuves de voile des Jeux Olympiques de Paris 2024. En d’autres termes, les concurrents des Voiles de l’aéronautique ont régaté dans la future cour des grands. A la différence des pros, si en mer et jusque sur les pontons les skippers des Voiles de l’aéronautique et leurs équipiers parlent bateaux, une fois à terre, l’aviation reprend le dessus. Avec la même passion.

Rendez-vous pour les Voiles de l’Aéronautique 2019.

Gil Roy

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.