Accueil » Un mémorial aux aviateurs militaires morts en mission

Un mémorial aux aviateurs militaires morts en mission

En écho à la stèle érigée fin 2018 sur le parvis du musée de l'air et de l'espace, au Bourget, un espace multimédia interactif doit être créé au sein du musée. Il regroupera progressivement les noms des 50.000 aviateurs décédés dans l'accomplissement de leur mission. Une souscription est ouverte.

12.08.2019

Le mémorial qui pourrait ouvrir en 2020 sera tourné vers l'avenir, s'adressant notamment aux plus jeunes, pour qui les enjeux de citoyenneté et les valeurs d'humanisme sont essentiels. © Association du Mémorial des Aviateurs

La décision de regrouper en un lieu unique de souvenir la mémoire des 50.000 aviateurs qui ont donné leur vie dans l’accomplissement de leur mission part d’un constat : les bases aériennes ou détachements air accueillent la grande majorité des aviateurs. Elles hébergent souvent des stèles rappelant le destin tragique de courageux aviateurs qui ont donné leur vie pour servir l’armée de l’air et la France. Cependant, les fermetures régulières des sites et les transformations successives mettent en exergue la question de la préservation de la mémoire et du patrimoine qui s’y trouvent mais aussi de l’identité de l’aviateur lui-même.

L’édification d’un mémorial national, commémorant l’ensemble des personnels de l’armée de l’air morts en service a été décidée pour permettre à tous les militaires d’active ou l’ayant été, réservistes, familles et amis de rendre à leurs disparus les hommages qu’ils méritent. Cette édification participerait de plus au renforcement et à la transmission des valeurs des aviateurs.

« L’Armée de l’Air en hommage aux aviateurs ». Sur le parvis du Musée de l’Air et de l’Espace, cette stèle de 6 m de haut, financée par le Ministère de la Défense, réalisée par Bernard Métais a été inaugurée en novembre 2018. © Association du Mémorial des Aviateurs

L' »Association du Mémorial des Aviateurs«  a été créée en 2016 pour assurer les recherches historiques concernant chacun de ces 50.000 aviateurs disparus depuis la naissance de l’Armée de l’air et leur consacrer un lieu de mémoire.

Au sein du Musée de l’Air et de l’Espace au Bourget, un espace multimédia, immersif et pédagogique, sera dédié à la mémoire de chacun de ces soldats morts pour la France. Installé dans le Hall de la Cocarde du musée, véritable écrin dédié à l’histoire de l’aviation militaire française, cette installation valorisera chaque disparu. Cet espace devrait ouvrir au printemps 2020, comprendra trois écrans de 18 m de large au total, commandés depuis une vaste tablette.

Pour chacun des membres d’équipage tombés, les circonstances de la disparition, mais aussi une biographie, les différentes affectations, les unités où ils ont servi, une description des missions effectuées ou des aéronefs pilotés, et bien d’autres précisions, feront partie des éléments proposés.

L’espace multimédia comprendra :

  • Une borne interactive, accessible au public pour le renseigner
  • Des projections de films, réalisés par l’Armée de l’Air, illustreront l’aventure aéronautique
  • L’accès à une  médiathèque, offrant des diaporamas et reportages photos, audios et vidéos

En permettant de faire perdurer la mémoire du sacrifice des équipages de l’Armée de l’air, ce mémorial ne sera pas tourné vers le passé mais bien vers l’avenir, s’adressant notamment aux plus jeunes, pour qui les enjeux de citoyenneté et les valeurs d’humanisme sont essentiels.

Aucun des 50.000 aviateurs qui ont donné leur vie dans l’accomplissement de leur mission ne sera oublié et tous seront à terme dans la base de données. Cependant, ce projet a un coût important totalement à la charge de l’AMA et chaque don de 20 € que vous ferez correspond globalement au coût que représente l’ajout d’un disparu dans l’espace mémoriel ainsi que la valorisation de son action et du contexte dans lequel il a fait le sacrifice de sa vie.

L’association a lancé un appel aux dons sur la plateforme GoFundMe pour financer ses recherches et créer l’espace mémoriel qui témoignera du sacrifice des aviateurs ayant appartenu à l’Armée de l’air, et aux unités aériennes créées avant le 1er avril 1934 dont elle est l’héritière.

Jean Ponsignon

A propos de Jean Ponsignon

chez Aerobuzz.fr
En parallèle d’une carrière de 29 ans dans le conseil en organisation et management et de 6 ans dans l'humanitaire, Jean Ponsignon a signé une centaine d’articles sur deux sujets principaux, l’aéronautique et l’humanitaire, pour Aviation & Pilote, Aventure, Bourgogne Magazine, La Croix… Il a rejoint Aerobuzz, début 2013. Jean Ponsignon traite l’actualité culturelle.

7 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.