Accueil » Un coup d’arrêt aux fusions-acquisitions dans l’aéronautique

Un coup d’arrêt aux fusions-acquisitions dans l’aéronautique

Nicolas Beaugrand, directeur associé chez AlixPartners (spécialiste aéronautique et private equity), propose une analyse sur les fusions et acquisitions dans le secteur aéronautique. Après une année 2019 marquée par la méga fusion à 93 milliards de dollars de Raytheon et UTC, 2020 s’annonce sous des auspices radicalement autres.

13.05.2020

© UTC

Avant de lire l'article

L'article est classé dans la catégorie "débat et opinion", il reflète donc le point de vue de l'auteur. Il n'engage pas la rédaction d'Aerobuzz. Si vous souhaitez, réagir n'hésitez pas à le faire via les commentaires au bas de la page.

Après une année 2019 faste en matière de fusions-acquisitions dans le secteur de l'aéronautique et de la défense, il est d’ores et déjà acquis que le millésime 2020 sera bien différent. Le secteur, et particulièrement les compagnies aériennes et l’ensemble de la chaine de valeur de l’aviation commerciale, est très fortement impacté par la crise du Covid-19 et ses multiples répercutions… Aux facteurs disruptifs tels que l’endettement croissant, les évolutions géopolitiques, la crise du 737 Max ou encore les pressions...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.