Accueil » Airbus teste son programme Network for the Sky sur un avion MRTT

Airbus teste son programme Network for the Sky sur un avion MRTT

Airbus annonce avoir effectué avec succès une démonstration de scénario de théâtre d’opérations aériennes connectées avec un avion MRTT. Les essais ont été menés dans le cadre du programme Network for the Sky (NFTS) développé par Airbus. Une préfiguration du développement du système de combat aérien futur (SCAF) européen (Future Combat Air System - FCAS).

16.06.2019

Ces nouveaux essais font suite à la campagne de tests de communications mobiles sécurisées réalisée en août 2018 au Canada sur un ballon stratosphérique simulant un pseudo-satellite à haute altitude (HAPS), tel que le Zephyr d’Airbus. © Airbus

Le programme Network for the Sky (NFTS) combine plusieurs technologies – des communications terrestres et par satellite, des liaisons tactiques air-sol, sol-air et air-air, des communications mobiles 5G et des connexions laser – pour former un unique réseau maillé résilient, sécurisé et interopérable.

Actuellement, les avions, les drones et les hélicoptères utilisent différents réseaux qui présentent un débit et une interopérabilité limitées, ainsi qu’un niveau de résilience faible. Grâce au NFTS, les aéronefs feront partie intégrante des réseaux militaires à haut débit.

Des liaisons haut débit de plusieurs Mbit/s entre les acteurs

Le scénario de démonstration a consisté à établir des liaisons haut débit de plusieurs Mbit/s entre une unité de combattants au sol, un avion de combat, un MRTT, et un centre de commandement des opérations aériennes de coalition (CAOC). Les troupes au sol et l’avion de combat devaient transmettre en temps réel des vidéos afin de fournir des informations de situation tactique et recevoir en retour des instructions de la part du CAOC.

L’A310 MRTT qui volait en espace aérien sécurisé à une distance de 150 km et une altitude de 30.000 pieds acheminait les différents flux vidéo, en plus de ses propres communications, via une liaison satellite haut-débit, vers un téléport spatial situé à proximité de Washington DC. © Airbus

Les forces au sol localisées à Getafe (Espagne) étaient dotées d’un équipement radio standard des forces de l’OTAN (ROVER). L’avion de combat était déployé pour prendre des images de la zone d’intérêt et faisait office de nœud de communications entre les troupes au sol et le MRTT volant en espace aérien sécurisé à une distance de 150 km et une altitude de 30.000 pieds.

L’A31O MRTT avion-relai

Les communications entre l’avion de combat et le MRTT étaient transmises via une liaison de données haut-débit. Le MRTT acheminait ensuite les différents flux vidéo, en plus de ses propres communications, via une liaison satellite haut-débit, vers un téléport spatial situé à proximité de Washington D. C. Enfin, ces communications étaient redirigées vers le CAOC installé en Europe via un réseau terrestre.

Ce scénario complexe présente un cas de système de communication sécurisée de bout en bout, en temps réel, à travers différents réseaux et divers technologies : liaison tactique sol-air, liaisons haut-débit entre avions, liaison satellite et réseaux terrestres. Ce type de configuration, appelée « réseau hybride », préfigure les communications militaires futures. Il répond au besoin des forces armées d’employer un vaste éventail de réseaux gérés de manière dynamique et transparente par leurs utilisateurs. Les solutions développées par Airbus permettent d’établir des communications IP (Internet Protocol) sécurisées, de reconfigurer les liaisons en temps réel et d’attribuer la bande passante disponible aux différents flux de données en fonction des priorités opérationnelles.

Avec en ligne de mire le programme SCAF

Pour cette démonstration, un MRTT a été équipé de Janus la nouvelle antenne satellite tri-bande (Ku-Ka-MilKa) d’Airbus, la dernière version de son modem satellite Proteus très résistant aux interférences et au brouillage, ainsi que son système de gestion des liaisons aériennes ALIMS (aircraft links integration management system).

Cet exercice contribue au développement des capacités de connectivité du SMART MRTT qui permettra à cet avion de jouer le rôle de nœud de communication. Network for the Sky (NFTS) pose les bases du théâtre d’opérations aérien connecté, avec pour ambition de proposer une capacité opérationnelle complète d’ici à 2020. Partie intégrante du projet Future Air Power d’Airbus, le programme NFTS s’inscrit dans la droite ligne du développement du système de combat aérien futur (SCAF) européen (en anglais Future Combat Air System – FCAS).

A propos de Aerobuzz

chez Aerobuzz.fr
L'information aéronautique au quotidien. Aerobuzz.fr fédère une communauté de plus de 120.000 professionnels et passionnés de l'aéronautique.

2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.