Accueil » Crise ukrainienne : Les USA déploient le F-22 en Europe

Crise ukrainienne : Les USA déploient le F-22 en Europe

Quatre chasseurs américains F-22 sont arrivés à Spangdhalem en Allemagne, le 28 août 2015. Washington qui n’est toujours pas satisfait de l’attitude de la Russie sur le dossier ukrainien augmente d’un cran son niveau de présence militaire en Europe avec le déploiement pour la première fois du très secret avion de combat F-22 Raptor.

31.08.2015

Dans la partie de poker diplomatique qui se joue entre les pays occidentaux et la Russie sur le dossier ukrainien, Washington avait déjà au cours de l’année écoulée joué la carte aérienne en déployant en Allemagne un escadron de A-10, les fameux « tueur de chars ». Cette fois la pression exercée par le gouvernement américain monte encore d’un cran avec l’arrivée en Allemagne d’un détachement de quatre F-22 Raptor [note]Le F-22 Raptor est le chasseur par excellence, il est...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Aerobuzz

chez Aerobuzz.fr
L'information aéronautique au quotidien. Aerobuzz.fr fédère une communauté de plus de 120.000 professionnels et passionnés de l'aéronautique.

11 commentaires

  • Colbert

    Crise ukrainienne : Les USA déploient le F-22 en Europe
    Les règles d’engagement modernes sont très restrictives et il est peu probable que dans une crise type russo-ukrainienne les pilotes occidentaux soient autorisés à engager une cible sans identification visuelle. La furtivité n’étant que vis-à-vis des radar, à 50 km le pilote du Rafale verra probablement le F-22 en premier via son optique secteur frontale (OSF) du fait que son avion est beaucoup plus petit donc discret. De plus comme l’explique la capitaine Romain de l’armée de l’air le système de furtivité active du Rafale (SPECTRA) peut évoluer alors que le système de furtivité passive du F-22 est figé et ne pourra s’adapter aux progrès des capteurs adverses. Cependant les avions russes étant énormes et souvent suivi d’une trainée noire en sortie de réacteur, il est probable que le pilote du F-22 gardera un avantage face à un Sukhoi ou un Mig.

    • Vladimir_K
      Vladimir K

      Crise ukrainienne : Les USA déploient le F-22 en Europe
      La trainée noire, c’est surtout au décollage et c’est vrai pour n’importe quel avion.

      Après, le problème est que personne ne connait les vraies capacités de l’adversaires… les différentes forces armées et/ou constructeurs se contentent de « teaser » mais il est absolument hors de question de dévoiler tous les secrets à l’adversaire.

      Est-ce que le Rafale plafonne vraiment à M1.88 ? Quelles sont les capacités réelles de détection des F-22 et des Migs ? Y-a-t-il des satellites capables de suivre un avion furtif ou non depuis son terrain de départ jusqu’à sa mission ? D’ailleurs, puisque l’on sait où sont basés les appareils, pourquoi ne pas les abattre encore au sol, ou au décollage ?

      Enfin sachant que les deux belligérants présumés maîtrisent tous les vecteurs nucléaires (mer, terre, air, et même espace), tout cela est-ce bien raisonnable ?

  • patex

    Crise ukrainienne : Les USA déploient le F-22 en Europe
    Je suis pour le moins surpris, de lire sur aerobuzz un article aussi catégorique quant au changement prétendument radical apporté par l’arrivée de cet avion en Europe. Qui plus est, l’auteur n’est pas précisé ! J’ai peine à croire qu’un journaliste sérieux ait pu publier un tel papier, on croirait lire un communiqué du Pentagone au début de l’ivasion de l’Irak !
    Le passage quant à la prétendue « peine » des appareils de type F-15, F-16 et autres (citons le Rafale et l’Eurofighter, puisque nous sommes en Europe) à affronter les Sukhoi 27, 35 et autres chasseurs bombardiers Sukhoi 34 me semble largement exagéré. Tout d’abord parce qu’il n’y a pas eu de confrontation entre ces appareils permettant d’affirmer que ces appareils russes sont supérieurs. Les pilotes ayant eu l’occasion de voler sur des appareils russes vous dirons qu’ils sont effectivement très manoeuvrants, qu’ils savent impressionner la galerie en meeting aux mains de pilotes d’élite, mais ce n’est pas à la portée de chaque pilote russes, et de très loin !
    Rappelons l’état des forces russes, pas véritablement ce qui est claironné par la presse russe, voir les récents accidents à répétition.
    Il subsiste aussi un gros doute sur la qualité de l’électronique présente à bord de ces avions, qui sont également aujourd’hui vieillissants pour un grand nombre d’entre eux. D’ailleurs, un chasseur russe n’est pas construit avec un potentiel de 6000 heures, comme c’est souvent le cas en occident. C’est beaucoup moins.
    Enfin, je rappelle à ceux qui n’auraient pas vu ce document, que le F-22 a été descendu virtuellement en combat rapproché par un Rafale en 2009 lors de un exercice au proche orient. Cette vidéo est sur YouTube. Cet appareil décrit par de nombreux observateurs comme le plus manœuvrant des machines occidentales grâce à sa poussée vectorielle n’est donc pas à la hauteur du mythe. Certes le F-22 dispose de un radar puissant, et pourra certainement faire illusion avec ses pseudo capacités furtives, dont nous savons aujourd’hui que c’est une illusion, apres qu’une poignée de rebelles dans une forêt aient descendu un F117 en Serbie. Néanmoins, tout ceci me fait penser à un coup de communication, et il ne faut pas s’attendre à ce que les américains lancent des exercices avancés en Europe avec leur jouet, dont ils ont certainement trop vanté les qualités. D’ailleurs, à ma connaissance ces appareil ne possède pas de liaison 16. C’est plutôt un gros handicap ! Enfin, le missile AIM120 de dernière generation n’est pas meilleur que le Météor (qui n’est pas ençore entré en service certes, mais dont les essais sont achevés sur certaines plates formes dont le Rafale). Bref, ce papier me paraît très complaisant envers la comm américaine, on y voit l’essentiel des arguments du Pentagone, sans questionnement journalistique ou tentative d’exercice d’esprit critique. C’est pas trop ça aerobuzz d’habitude.

    • patrick brunet
      flagship83

      Crise ukrainienne : Les USA déploient le F-22 en Europe
      @patex
      pour ma part cet article relate bien l’impression que veulent donner les américains en déployant le F22 sur place.
      fidèle lecteur d’aerobuzz je tiens à apporter quelques éléments au débat sans tomber dans la propagande….
      oui cet avion n’a pas de liaison 16 et n’en aura jamais pour cause de futivité, il a une liaison intra flight, mais le pentagone travaille sur un pod dénommé MADL qui pourrait lui permettre d’interagir avec des appareils type F15 et F16
      il pourra bientôt également transmettre des données avec son radar, des essais concluants ont été réalisés….
      La chute du F117 avec des S-125 est un peu plus complexe. Le F117 empruntait toujours la même route vers la serbie du coup après avoir bidouillé un radar basse fréquence les serbes ont créé une allée de missiles pour abattre l’avion
      ensuite la techno du F22 est autrement plus avancée son altitude d’opération plus élevée aussi et on peut penser que l’alr peut brouiller les conduites de tir trop aggressives. D’accord pour les pilotes russes et le niveau de leur force aérienne qui remonte doucement, seulement des exercices sont organisés entre des MIG et des su-30 indiens (garuda en France et un autre nom en Inde et au royaume uni) notamment avec des F-15 et des mirage et des Typhoon …. force est de constater que les avions russes s’en sortent très bien….lorsqu’ils fonctionnent. Je suis foer qu’un pilote de rafale ait pu virtuellement placer un coup au but en combat rapproché….mais cet appareil est conçu pour le combat à distance. bref soyons fair play et disons que le F22 est cependant vieillissant, horriblement cher à entretenir et qu’il vieillit mal. Il n’empeche il reste la pièce maitresse de l’USAF. Merci aerobuzz!

    • Vladimir_K
      Vladimir K

      Crise ukrainienne : Les USA déploient le F-22 en Europe
      Le cas des exercices Indiens est un peu plus compliqué que vous ne le dites. Les pilotes indiens ont reçoivent des instructions de leur état major ainsi que de la Russie pour ne pas utiliser leurs appareils à pleine capacité.

      L’idée étant de garder des informations importantes secrètes, comme dans le cas des exercices Indra Dhanush ou lors de la participation de l’IAF à Red Flag par exemple

      http://archive.indianexpress.com/news/to-protect-sukhoi-secrets-iaf-will-switch-off-radars-during-exercise/255125/

      http://archive.indianexpress.com/news/india-s-sukhois-turn-it-on-in-uk-skies-turn-off-radars—————-/212874/

      Et les indiens ne sont pas les seuls à le faire.

  • Vladimir_K
    Vladimir K

    Crise ukrainienne : Les USA déploient le F-22 en Europe
    Les AIM-120, ils sont en soute, ou bien en bouts d’ailes ?

    Dans le premier cas, ce n’est pas bien pratique, dans le second, pas bien furtif…

    • patrick brunet
      patrick brunet

      Crise ukrainienne : Les USA déploient le F-22 en Europe
      les armements du F22 tels que les AIM-120 sont logés dans une soute ventrale protégées par des portes escamotables
      effectivement les points d’emport et les charges extérieures sont un cauchemar en termes de futivité donc on s’en passe très bien.
      pour les vols de convoyage ou les patrouilles en temps de paix le F22 est muni de bisons de carburant sous voilure
      mais ce ne serait certainement pas le cas en cas de conflit.
      on peut donc s’interroger sur l’autonomie réelle de l’appareil ainsi configuré,
      enfin, j’ajoute que le F22 est effectivement furtif en bande X je pense mais pas en HF (3-30 MHz)
      pour simple, plus un radar est bas en fréquence moins on peut être furtif.
      En revanche dans ces gammes de fréquence il est difficile d’obtenir une solution de tir fiable et précise.
      Les russes développent une gamme de radars opérant dans des gammes assez basses et ils vont doter leur T50 d’un radar en bande I ou X dans le nez et d’un radar en bande L dont les antennes sont logées dans les ailes….. Le F22 aura alors la partie moins facile.

  • gerard weber

    Crise ukrainienne : Les USA déploient le F-22 en Europe
    Soyons sérieux, l’arrivée de 4 appareils, aussi modernes soient-ils ne va pas changer quoi que ce soit sur le terrain.
    il s’agit avant tout d’un geste symbolique et diplomatique de plus ….qui n’ impressionnera pas plus que les autres la Russie via Poutine qui finalement a avancé ses pions pour avoir ce qu’il voulait!

  • Eric

    Crise ukrainienne : Les USA déploient le F-22 en Europe
    C’est un point de vue qui peut se défendre.
    Mais si les russes n’ont pas l’équivalent du F22, il est en revanche possible qu’ils aient mis au point des radars passifs efficaces, voire des radars basses fréquences qui réduisent l’avantage de la furtivité à 0. On ne vit pas sans laisser de traces, d’une façon ou d’une autre. J’ai souvent pensé que l’atout de la « furtivité » ne serait au mieux que temporaire. Si toutefois il a vraiment existé.
    Ce type d’avion n’est furtif que pour les radars HF, mais une simple installation britannique des années 1940 aurait été en mesure de les détecter. Evidemment, pour guider un missile, c’est autre chose… seulement, voila;
    En 97, un F117 a été abattu en ex-Yougoslavie par un missile S125. Or ce type de missile est guidé par un radar terrestre. Si ce radar a été capable de suivre le F117 au point de guider un missile dessus, on peut supposer que ce n’est pas un exemplaire unique, et que depuis que la technologie a probablement du évoluer aussi sur ce point là. D’autant plus que l’on sait que les russes ont aidé les serbes à cette époque. Et pour faire évoluer ce type de radar, ils ne sont surement pas restés les bras croisés. Et ils n’auront, si c’est le cas, surement pas clamé haut et fort leurs avancées dans ce domaine.
    La furtivité, arme absolue? pour l’instant… peut être….

    • Vladimir_K
      Vladimir K

      Crise ukrainienne : Les USA déploient le F-22 en Europe
      Cela me rappelle un article de presse australienne que j’avais lu à l’époque où l’Australie signait pour les F-35 qui faisait la constatation suivante : là où les américains ont dépensé des milliards pour développer la furtivité de leurs appareils, les russes ont dépensé des millions pour les détecter.

      De plus, la furtivité n’est pas l’arme absolue si elle n’est pas utilisée intelligemment (déjà, si on sait où sont basés les appareils, c’est moins furtif).

  • patrick brunet
    FLAGSHIP83

    Crise ukrainienne : Les USA déploient le F-22 en Europe
    les F22 Raptor qui se sont bien posés en Allemagne auraient déja été aperçus …en Pologne
    il s’agit de rassurer les alliés polonais de l’indefectible soutien de l’oncle Sam au moment ou se négocient de juteux contrats de missiles et d’hélicoptères……
    et si nous y envoyons notre charles de gaulle à notre tour pour surrencherir à cette touchante assistance américaine?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.