Accueil » Fin de partie pour l’Epsilon

Fin de partie pour l’Epsilon
premium

Le 24 septembre 2019, une belle cérémonie a marqué la fin de l’Epsilon au sein de l’Ecole de Pilotage de l’Armée de l’Air (EPAA). 35 ans après la mise en service de l’avion, la base de Cognac a résonné une dernière fois au son des Lycoming. Mais des questions restent posées sur le cursus de formation de l’Armée de l’air et l'Alphajet n'a pas dit son dernier mot.

1.10.2019

LERT_8738

L’Epsilon 315-YI portait un discret marquage pour rappeler le dernier vol de l’avion à Cognac. La décoration de l’avion est un savant mélange des différentes couleurs portées au fil du temps par la patrouille « Cartouche Doré ». © Frédéric Lert/Aerobuzz.fr

L’Epsilon a donc tiré sa révérence, remplacé par plus beau et plus riche que lui, le Pilatus PC21. C’est dans l’ordre des choses et comme l’explique un instructeur de l’EPAA, c’était attendu : « l’avion n’a jamais démérité, mais il était plus que temps de moderniser la formation ». Après quelques années d’hésitation, l’Armée de l’air a donc franchi le Rubicon en optant pour le Pilatus PC21 qui remplacera également les Alphajet de l’école de l’aviation de chasse (EAC) de Tours et, très...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

14 commentaires

  • Alex MOUTET

    Que vont devenir ces avions somme toute en état de vol pour de nombreuses années encore ?
    Les convertir en avion d’appui-sol a peu de frais serait une meilleure idée que les ferrailler , non ?

    • Jean-Mi

      Voir ce que en fait Apache aviation…
      De nombreuses entreprises sont sur les rangs depuis des années pour racheter ces avions, de même que de nombreux collectionneurs…
      Pas de problèmes, ils ne seront pas ferraillés de suite…

  • François JOST

    @Xav 520
    On peut même rajouter le Texan T6, le Tucano (une vieille connaissance des français) et bien d’autres, pour les turboprob en première phase de formation.
    Oui en effet le spectre des performances est large, mais je répondait à François Brunneau qui trouvait qu’il n’y avait pas beaucoup de solutions.

    • Jean-Mi

      Il ne faut tout mélanger quand même et garder un certain niveau de performance…
      T6 Texan 2 ? C’est un Pilatus PC9 « américanisé », donc un vieil avion qui n’est plus au top du moment. D’ailleurs, nous, on utilise des PC-21… Et puis aucun intérêt à acheter américain (et donc à se passer les menottes) quand on peut avoir l’original Suisse. Est-il encore produit en suisse ?
      Tucano ? En effet notre AA en a eu à Salon de Provence, qui on fait une carrière (très) courte et sont désormais au musée ou revendus ! Visiblement pas raccord avec la doctrine de notre AA le Tucano…
      Ces deux avions auraient été de bons remplaçants à l’Epsilon il y a 10 ou 15 ans, pas aujourd’hui. C’est d’ailleurs ce qui avait été tenté avec le Tucano…

      • François JOST

        A mon sens, le PC-21 est la meilleure solution, mais cela ne veut pas dire que c’est la seule option disponible.
        La formule d’un appareil à réaction pour la seconde phase de formation reste ouverte (on peut rêver du M-346 ! ), bien qu’elle soit certainement trop onéreuse.
        Oui j’ai bien précisé que le Tucano était une vielle connaissance de l’armée de l’air.
        Quand au T6 Texan II, il a été choisi en 2016 par la RAF, pour la phase initiale de la formation chasse, avec le Hawk pour la phase avancée. Il ne doit pas être si dépassé que cela !
        (Pour info, aucun PC-9 n’est actuellement en production dans les ateliers PILATUS, mais il figure toujours au catalogue.)

      • Jean-Mi

        Pour la réflexion, les royaumes unis sont plus ou moins inféodés aux USA, et n’ont pas un Chirac pour dire NON à W. Bush si le cas se présente. Ils ne risquent donc pas de manquer de pièces détachées voire de licences d’utilisations des systèmes… 😉
        Nous autres Français aimons bien avoir notre liberté de penser et d’agir…
        Le PC-9 est en effet une bonne idée en formation de base. Mais ce n’est qu’un Epsilon à turbine… Une formation PC9 – PC21- Rafale tient la route… Mais je trouve quand même qu’il manque un vrai jet bimoteur entre le PC-21 et le Rafale s’il n’y a plus d’Alphajet…

  • Pierre

    EPSILON Cet article est réservé prémium. OK ! Mais alors pourquoi cet article est il le seul à être verrouillé, alors que le sujet n’a tien d’un scoop ou contenant des informations hautement technique. Quant à l’Ajet sa carrière au sein de l’A-A et de la PAF devrait être prolongée jusqu’en 2035. C’est pas un scoop ni confidentiel défense . . .

    • Gil Roy
      Gil Roy

      Cet article de Frédéric Lert est effectivement réservé aux abonnés Premium, c’est-à-dire aux lecteurs qui nous apportent leur soutien. Il a nécessité un reportage à Cognac, des heures d’écriture et de sélection photos, des années d’expérience sur les questions de Défense. Il aborde notamment l’arrivée du PC21 dans le cursus de formation des pilotes de combat de l’armée de l’air et la décisions de cette même arme de maintenir deux filières parallèles. Pour notre part, nous ne chassons pas le scoop. A l’heure des réseaux sociaux, il y a toujours quelqu’un qui dégaine plus vite que vous. Et nous estimons qu’un article structuré vaut largement une info brute en 140 ou même 280 caractères qui reste à vérifier.

      Il est facile de faire de l’audience, d’exploser le nombre de clics. Ce n’est pas le choix que nous avons fait. Il est beaucoup plus difficile à assumer. Si Aerobuzz existe depuis 10 ans, c’est aussi parce que nous suivons le cap que nous nous sommes fixé. Petit à petit, nos lecteurs reconnaissent notre travail et s’abonnent. Et c’est grâce à eux que nous pouvons continuer sans avoir de compte à rendre à personne, si ce n’est, précisément, à nos lecteurs.

      Google est en train de préparer quelque chose qui risque d’avoir de lourdes conséquences sur le contenu de nombreux sites d’information. Le 24 octobre 2019, dans quelques jours donc, Google change tout simplement les règles de référencement pour se soustraire aux obligations de droits d’auteurs instaurées naïvement par les pouvoirs publics. Attendez vous au pire. Pour notre part, nous sommes bien décidés à conserver notre cap et pour cela, plus que jamais nous aurons besoin de nos lecteurs pour faire face à ces nouvelles règles imposées par Google.

      Abonnez-vous, c’est comme cela que vous nous permettrez de continuer à choisir les sujets que nous souhaitons vous proposer.

    • François JOST

      La véritable information de cet article n’est pas la retraite des Epsilon ou la durée de vie prévisionnelle des Alphats-Jet, mais le fait que l’armée de l’air ait mis en place une filière de formation provisoire tout Alpha Jet en parallèle de la filière officielle PC-21 /Alpha Jet. Et pour moi c’est un scoop.
      Pierre où l’avez vous lu avant ?
      C’est quand même étonnant ! L’armée achète des Pilatus en remplacement partiel des A-Jet et en remplacement probable complet à l’avenir, et on apprends que parallèlement elle monte une filière « officieuse » tout Rafale !!
      Bravo Frédéric Lert pour cette info.

  • bdd13
    bdd13

    Pilatus = filière rafale
    Gadget = filière 2000
    simple… basique

  • François Bruneau

    Un pour le Musée de l’air du Bourget ? Sûrement.

    L’alphajet est une bonne bête. Beaucoup ont opté pour l’Aermacchi 346 Master.
    Il n’y a pas beaucoup de solutions.

    • François JOST

      Les solutions ne manquent pas François.
      PC-21, M-346 (voir M-345), L-39 NG, T-7 Boeing/Saab, KAI T-50, AJT de AIDC (Taiwan), Hawk Lift/128 …

      • Xav520

        Oui mais des AJT en France, on en a déjà beaucoup…
        Facile, je sais…
        Entre une solution mono-turboprop, et du biréacteur supersonique… il y a une petite marge toutefois.

  • Pif

    On pourra se porter acquéreur ou bien on devra passer par Apache aviation …?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.