Accueil » La Belgique choisit le F-35 pour remplacer ses F-16.

La Belgique choisit le F-35 pour remplacer ses F-16.
premium

La décision était attendue, dans tous les sens du terme. Eurofighter et Rafale tombent une fois de plus sous les coups de Lockheed Martin, qui continue son travail de conquête mondiale… 10 ans avant l’effondrement de l’URSS, la Belgique, la Hollande, la Norvège et le Danemark avaient opté pour le F-16. Quarante ans plus tard, ils s’équipent tous les quatre de F-35.

26.10.2018

La vente du F-35 n’est qu’une première étape. Bruxelles doit se préparer pour les décennies à venir à payer les incessantes mises à jour logicielles et autres changements de standard de l’avion… Une fabuleuse rente pour Lockheed Martin et une sujétion pour la Belgique. © US Air Force

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense.

11 commentaires

  • Endettement , performances tout cevaut , mais il n y a pas de volonté de chaque état de construire une défense europeenne . Pas étonnant après que les peuples de chaque pays se tournnt vers le nationalisme et populisme . Pas d éffort de chacun pas d avenir . sans êre chauvin Lafrance depuis des décennies a tous les pays européens des programmes de matériel( ait terre mer )avec des succès mais aussi de gros camouflet , je pense que ce coup ci c ‘est la goutte de trop . et je ne parle pas de l apologne avec les sous marins:::SURPRISE , les suèdois avec le patriot , les allemands avec le remplacements du tornado? Ce sont les derniers coups attendus pour faire définitivement tomber l ‘europe de la défense .

  • TGVF

    Belges et Français et autres européens, inutile de s’inquiéter pour le sort de l’Union Européenne, version traité de Lisbonne: on ne peut plus rien faire pour elle, en phase terminale d’une longue maladie, aux « bons soins » palliatifs de la Commission et de la BCE. Fin mars le Brexit, et en mai le coup de grâce: les peuples de tous les pays membres font entendre leur mécontentement vis à vis de la « mondialisation heureuse » qui les étranglent et provoquent un raz de marée d’élus eurosceptiques qui imposent (trop tard!) la renégociation des traités. L’Euro cesse d’avoir cours légal, après une chute vertigineuse à moins de 0.50 $.
    Alors F35 au lieu d’un chasseur européen, ce n’est qu’un symptôme de plus de la longue maladie qui tue lentement l’Europe depuis des lustres…

  • kerlo4
    kerlo4

    Un des postes principal du F-35 c’est le codage numérique, non?
    Des petits pays européens semblent déléguer l’élaboration électronique et logicielle aux USA.
    Ou est la puissance informatique européenne?

  • shiualilapa

    Il ya un aspect que l’article n’evoque pas, les couts de maintenance ont aussi pese lourd. Meme s’ils sont de meme grandeur, un mono reacteur est plus simple qu’un bi. Je sais que certains vont invoquer une forme de redondance, mais dans le cas des moteurs « cote a cote », c’est une illusion. Et puis il ya les « connexions » entre Lockheed et ses clients, c’est quelque chose d’informel mais qui a aussi toute son importance.

  • brialmont

    Vos amis les belges, comme vous ne manquez pas de le rappeler dans le commentaire plus haut, ont pris une décision souveraine, résistant aux pressions d’une France hautaine qui a essayé de nous dire ce qui était bien pour nous, »petits Belges », et en agitant l’argument européen pour essayer de vendre son Rafale, justement conçu en dehors de toute coopération européenne. Le F35 n’est pas beau, n’est peut-être pas tout à fait au point, mais c’est le seul qui répond au cahier des charges émis par notre gouvernement… pour les 40 prochaines années (Trump sera parti dans 6 ans, ne pas l’oublier). Et le succès extraordinaire pour notre force aérienne et notre industrie aéronautique que fut le F16 (qui avait aussi des défauts de jeunesse à l’époque), n’est certes pas étranger à ce choix.

    • Raymond Prostate

      Nos grands amis de toujours , les Belges …
      Mais au fait, leurs nouveaux jouets ils vont les payer comment ? En frites, en Leonidas ?
      La Belgique est tellement riche avec ses 106 % de dettes de son PIB.
      Comme quoi il vaut mieux se méfier de ses proches voisins !

      • Cyril Lambiel

        Il est vrai que la France avec un endettement de 97% peut faire figure de donneur de leçon a travers des personnes comme vous…
        Votre pseudo le laisse entendre, vous semblez être un vieux ronchon aigri.

        Avant tout, ce que vous n’avez pas compris c’est que le F35 a pu bénéficier de développements bien plus récents que le Rafale et que les USA ont toujours su commercialiser une version « export » de ses machines.

        Sans compter que tout se joue a travers les marchés compensatoires obtenus en échange de l’achat de tel ou tel équipement.
        Pensez-vous sérieusement que les clients ayant acheté des F35 ou des Rafales les ont réellement achetés pour leurs performances???

      • chorus2a@gmail.com

        Tout a fait d’accord avec Cyril. (Au détail près que l’endettement de la France n’est pas de 97 mais plus de 99%)
        Sauf que quand il dit « vieux ronchon aigri », il est plus que modéré…
        Il faudrait également faire remarquer à ce monsieur que l’endettement de la Belgique n’est pas de 106 mais 103%.

    • Pilotaillon, Européen vigilant

      Comment sortir du bar de l’escadrille ?
      Les commentaires sibyllins n’ont pas cours entre des pays qui ont des origines si liées, voire communes.
      Pour vous soigner consultez un généalogiste, un historien…
      Il me semble qu’il reste le sujet de la construction Européenne, que personne ne nomme directement et qui motive néanmoins les positions.
      Il me semble que nous nous trompons d’ennemi, qui d’ailleurs se garde bien d’opérer au grand jour.
      Alors il n’y a pas plus de « bon point » pour l’attitude hautaine (avérée ou ressentie) d’une partie, que de réaction d’indépendance pour l’autre partie. Il n’y a que des perdants.
      Com d’hab, les gagnants sont les états en position de force, qui ont le poids de mener leur politique en faisant se chipoter ceux qui ensemble pourraient un jour leur faire de l’ombre.
      Le guerre économique est un combat permanent que l’on ne gagne moins en allant plus vite mais en ne faisant le moins d’erreurs dans la durée.
      Regardons le temps nécessaire à la création d’un vrai challenger : Airbus.
      MMC, Travail en équipage : On range les sourcils froncés et on branche le cerveau !

      • Colbert

        « le F35 a pu bénéficier de développements bien plus récents que le Rafale »
        LESQUELS JE SUIS TRÈS INTÉRESSÉ CAR POUR L’INSTANT JE CONSTATE QUES LES SÉNATEURS US S’INQUIÈTENT QUE LE F-35 NE PUISSE TIRER DES MISSILES ÉQUIVALENTS AU METEOR DU RAFALE F4 QUI VA BIENTÔT ARRIVER EN SERVICE

  • Raymond Prostate

    Nos amis les Belges…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.