Accueil » Le Charles de Gaulle remonte sur scène

Le Charles de Gaulle remonte sur scène
premium

La durée de vie d’un porte-avions se compte en décennies, à condition de renouveler périodiquement son combustible nucléaire, de moderniser ses systèmes et d’investir sans cesse dans son entretien courant. Autant d’opérations réunies dans l’Entretien Technique Majeur (ETM) dont vient de bénéficier le Charles de Gaulle. Le navire est prêt désormais à dix nouvelles années d’opérations quasi ininterrompues. Embarquement pour un état des lieux.

11.12.2018

Le premier ETM a eu lieu en 2008, une dizaine d’années après que le bateau eu commencé à vivre. Le second, l’ETM2, vient de se terminer en septembre dernier. Depuis, le navire est en phase de remontée en puissance, en symbiose avec les aéronefs du Groupe Aérien Embarqué (GAé).

18 mois en cale sèche

L’ETM2 qui avait débuté en janvier 2017 a donc duré 18 mois, conformément aux prévisions. 18 mois de travail en cale sèche dans le bassin Vauban de Toulon,...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

 

Identifiez vous pour voir le contenu !

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

5 commentaires

  • Carbet

    Bonjour
    Quid des turbines aussi : General Electric étant au bord de la faillite .
    Ce n’est pas nouveau GE en 2014 étant déjà au bord de gros problèmes au moment de la vente de Alstom se lançait dans une frénétique vague d’achats d’entreprises pour essayer de stabiliser sa position chancelante .

    Pour le moins GE n’était pas un acheteur fiable pour une entreprise stratégique comme Alstom « énergie » fabricant de nos turbines de centrales nucléaires , porte avions et sous marins du même nom .
    Pas top l’indépendance après cela !!!!!

    Vente qui s’est faite avec l’accord « éclairé » d’un certain Emmanuel Macron alors secrétaire adjoint de l’Elysée pour les questions économiques , ayant commandé une étude sur la vente de Alstom à GE pour un montant de 300000€ …… sans en avertir un certain Arnaud Montebourg ministre de l’économie à l’époque .
    Le tout fait en osmose avec de grandes banques d’affaires . Déjà !

    Donc si on se fâche avec les USA ou que notre politique leur déplait , au fur et à mesure des pannes ou de l’usure , fini les centrale nucléaires , fini le porte avions et sous marins nucléaires …….
    Merci ! Nous sommes indépendants !
    Salutations

  • TGVF

    Quid de la souveraineté nationale concernant la révision des turbines de fabrication ex-Alstrom, à présent General Electric?

  • Tallois

    Que deviennent les déchets de combustion des 10 premières années ?

    • Carbet

      Bonjour Tallois
      Après retraitement à la Hague les déchets « des déchets » seront enterrés sur la commune de Bure dans « le trou sans danger » de la CIGEO .
      Vous savez , ces galerie de mine creusées dans une zone stable et étanche.
      Pas tout à fait étanche comme on veut nous le faire croire car des puits « d’aération » son prévus pour relâcher dans l’atmosphère les gaz radioactifs issus des désintégrations nucléaires des « colis » entreposés .
      En prime certains colis sont combustibles avec entre autre du bitume .
      Pour info dans les gaz relâchés il y a de l’hydrogène …… ça brule bien l’hydrogène et si le feu se communique à toutes les galeries je ne vous fait pas un dessin car il serait trop radioactif !
      Je viens de rechercher , vous avez tout là :
      https://cedra52.jimdo.com/nos-actions/bure-cigeo-le-projet-fou/
      Salutations

    • Frédéric Lert
      Frédéric Lert

      Bonsoir Tallois,
      voici un site très intéressant pour tout ce qui touche à a radioactivité…
      http://www.laradioactivite.com/site/pages/DechetsMilitaires.htm
      cordialement

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.