Accueil » Les secrets du F-35A à la portée des russes et des chinois

Les secrets du F-35A à la portée des russes et des chinois

Les USA savent qu'il est vital pour le programme F-35 de retrouver l'épave du chasseur japonais. Le F-117 récupéré par la Russie en ex-Yougoslavie a signé la fin de l'avion furtif. Il y a aussi le souvenir du Mig 25 … © Lockheed Martin

L’épave du F-35A japonais tombé en mer le 9 avril 2019 a été rapidement localisée et certains débris récupérés. Il reste cependant à remonter l’avion pour éviter que des pays tiers ne tentent de s’en emparer pour l’étudier. Ce ne serait pas une première. De tels transferts de technologie involontaires ont, en effet, déjà eu lieu par le passé…

La recherche et la localisation de l’avion de combat furtif F-35A tombé en mer le 9 avril 2019 a nécessité l’intervention de  8 navires, 7 avions de recherche dont un P-8 Poseidon américain. Et il est probable que d’autres moyens conséquents seront mis en œuvre pour surveiller puis remonter l’épave de 150 millions de dollars qui git à 135 km au large de la base de Mizawa.

Une course de vitesse entre Américains, Russes et Chinois

Cette opération est indispensable pour bien...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

10 commentaires

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Il y a tant de choses qui ne sont pas diffusé sur cet avion, et ignoré dans sa version export. Comme les tirs d’effet EMP pour détruire les radar embarqués ennemis. La mise en route du moteur uniquement avec autorisation des centres d’opérations américains avec une clef chiffré. La visu 360 dans le casque grâce aux caméras…. bref…un copié collé ne servira a rien.

    Répondre
  • Je me souviens d’avoir suivi à la TV, un jour, une interview de Monsieur Marcel Dassault, et le journaliste lui posa la question, s’il ne craignait pas que les israéliens ne copient les avions qu’il venait de leurs vendre. Il répondit que cela leur prendrait au moins trois ans et que durant ce temps il ferait progresser ses propres avions, donc les copies auront toujours au moins 3 ans de retard.
    Il y a encore un monde à inventer entre l’étude d’un produit fini et la façon de le fabriquer. C’est dans les tours de main pour contourner les difficultés de fabrication et les astuces de conception/fabrication , que réside la supériorité d’une production. Il faut créer tout l’outillage spécifique déjà, et cela n’est pas une mince affaire.

    Répondre
  • Bonjour, je suis en train de rechercher le bouton « like+mdr+bienfaitpourleurpoire », pourriez vous avoir l’obligeance de me l’indiquer ?
    En vous remerciant !
    loool
    C’est la meilleure nouvelle de la journée..
    Pour la France.
    Sans haine pour les U.S. mais ça serait tellement justice.
    Palou

    Répondre
  • Est-ce qu’il existe des systemes d’autodestruction? Par exemple de l’acide qui se deverse sur les cartes electroniques ou les systemes internes pour les fondre et les rendre inexploitables?

    Répondre
    • Il est probable qu’en cas d’utilisation du siege éjectable, un système se charge d’effacer les mémoires de l’appareil et de détruire (par surtension) certains éléments critiques de l’appareil.

      Répondre
  • A mon avis, le point le plus intéressant concerne le moteur F-135, si on regarde les appareils russes ou chinois, leurs moteurs sont en retard par rapport aux performances des engins signés Pratt et Whitney ou General Electric…Il y a eu d’autres transferts de techno involontaires, pendant la seconde guerre mondiale, les américains ont pu s’emparer d’un Zero japonais, après remise en état, il a permis aux pilotes US de mettre au point des tactiques et des avions plus efficaces. En corée, dans les années 50, in Nord Coreen a fait defection avec son MIG-15 flambant neuf. Plus tard, les israéliens se sont emparés d’un MIG-21…. aujourd’hui les USA reconnaissent disposer d’un escadron avec des MIG-23/29/ et des Sukhoi 27 en plus des Draken et Mirage mis à disposition par des sociétés privées. A quand in SU-35 ou in J20?

    Répondre
  • Si le scénario se répète à l’identique que pour le F-117, ce serait le plus gros hold-up de l’histoire …

    Répondre
    • le F-35 est déjà le plus gros hold-up de l’histoire.
      Lookeed a piqué des centaines de milliards de dollars dans les poches des contribuables pour sortir ce .. ?? machin ??

      Répondre
  • par maricel varon

    Le probleme avec le « reverse engineering » c’est que ca prend du temps et au final on aura au mieux qu’une copie. Les chinois ont copies le F22 et on maintenant un erzat d’avion furtif qui tombe en panne (moteurs) et qui n’est pas si furtif que ca, ce sont pourtants des as de la copie :))

    Répondre
    • Bof , faire une copie de ce machin n’a pas forcément d’intérêt.
      Par contre , mieux connaître l’électronique et l’informatique embarquées pour mieux les pirater , ça , ça a de l’intérêt.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

array(2) { [0]=> int(10) [1]=> int(1270) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.