Accueil » LH Aviation arme son biplace léger LH10 Ellipse

LH Aviation arme son biplace léger LH10 Ellipse

LH Aviation a présenté deux exemplaires de son biplace en tandem LH-10 Ellipse à Eurosatory 2012, le salon mondial de l’armement terrestre, royaume des blindages, des chenilles et des gros calibres.

11.07.2012

LH Aviation, l’avionneur de Melun Villaroche, s’attaque donc frontalement au marché de la défense et de la surveillance et entend bien jouer dans la cour des grands, même si la pari s’annonce difficile. « Mais nous jouerons avec pragmatisme » souligne son jeune PDG de 32 ans, Sébastien Lefebvre. Une dizaine d’Ellipse ont été fabriqués à ce jour, dont les deux appareils déjà livrés à l’armée de l’air béninoise.
Deux autres appareils devraient rejoindre le Bénin cet été et quatre autres appareils ont été vendus à des clients dont l’identité n’a pas encore été révélée. Sébastien Lefebvre annonce par ailleurs que des négociations commerciales sont en cours en Amérique du Sud.

Le niveau d’innovation et de performance offert par l’Ellipse, étayé par la notoriété acquise par une participation au salon du Bourget à partir de 2007, a permis à LH Aviation de prendre le contre-pied des développements habituels en matière d’aviation légère : la percée commerciale s’est faite d’abord en direction des utilisateurs institutionnels. Le riche retour d’expérience attendu par une utilisation intensive permettra ensuite à l’avionneur d’aborder sereinement le marché des utilisateurs privés.

A Eurosatory, LH Aviation présentait donc un LH-10 « Advanced » aux couleurs orange et blanche du SDIS (Services Départementaux d’Incendie et de Secours) du sud est de la France. Une opération test sera menée avec la Sécurité Civile dans le courant du mois de juillet, dans le cadre de deux missions distinctes : la surveillance des feux de forêts et celles des navires pollueurs en Méditerranée. Le LH-10 « Advanced » est équipé dans le nez d’une boule optronique Otus L170 de l’équipementier suédois DST, offrant des voies jour et nuit pour une masse de seulement 3 kg. Une liaison satellitaire permettra de transmettre vers une station sol des images fixes ou des messages. La transmission en temps réel de la vidéo sera possible par liaison radio, avec la portée limitée par une utilisation en ligne de visée, dans le cadre par exemple de l’attaque d’un feu par des pompiers.

Le second appareil présenté sur le stand de LH Aviation était plus dans le ton du salon Eurosatory, avec la présence sous la voilure de roquettes TDA de 68mm (deux roquettes par panier). Il s’agit de munitions identiques à celles emportées par l’hélicoptère de combat Tigre et régulièrement utilisées en Afghanistan. Chaque roquette pèse 7,5 kg et la visée se fait en utilisant l’image fournie par la boule optronique et affichée sur l’écran PFD. L’idée n’est pas de faire de l’Ellipse un avion de combat, mais plutôt (dans un premier temps) de pouvoir l’utiliser comme banc d’essais volant ou comme appareil d’entrainement. Le premier vol avec les roquettes est prévu pour mars 2013. Selon Sébastien Lefebvre, TDA s’apprête à utiliser un LH-10 pour le développement de roquettes guidées.

Frédéric Lert

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

2 commentaires

  • Nicolas Ferrière

    LH Aviation arme son biplace léger LH10 Ellipse
    @ test pilot :

    A vérifier bien sûr, mais de mémoire il me semble qu’à l’origine de ce projet, la roulette de nez était rentrante (ainsi que le train principal, mais il semblerait que le train ppal soit finalement resté fixe). Lors des arrêts prolongés, cette roulette était donc rentrée et l’avion posé sur le nez. Par la suite, l’équipage s’installait à bord et sortait la roulette de nez afin de rendre possible le roulage. La seule contrainte était alors de ne pas poser le nez de l’avion n’importe où ;-).

    Le plus simple pour en savoir plus : contacter LH Aviation dont l’équipe est particulièrement sympa !

    Au plaisir

  • test pilot

    LH Aviation arme son biplace léger LH10 Ellipse
    Le support jaune sous la queue indique un centrage à vide arrière: ça demande sans doute une attention particulière au moment de l’embarquement/ débarquement.
    Utilisateurs privés ??? …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.