Accueil » Mig prépare le MIG-41

Mig prépare le MIG-41
premium
libre

L'avionneur russe MIG grand perdant des contrats en Russie et à l'export face à son rival Sukhoi depuis la fin de la guerre froide prépare sa riposte.

9.08.2019

MIG a livré les deux premiers MIG-35 aux VKS russes. © MIG

Après avoir modernisé les intercepteurs lourds MIG-31 au standard BM, en le dotant au passage de missiles hypersoniques kinjal, MIG prépare la  relève de ce vétéran de la guerre froide dédié aux frappes air-sol lointaines et à la destruction des avions de surveillances adverses. .

Cet avion qui n’existe qu’à l’état de projet porte la double désignation MIG-41 et Perspekivny Aviatsionny kompleks dalnaya perekhvat (système aéronautique futur d’interception lointaine). L’avion sera de grande taille, il aura une soute interne, un radar à antenne active avec une très grande portée, il sera furtif rapide et ravitaillable en vol,  il affichera une vitesse  maximale d’au moins Mach 2,8.

En parallèle les deux premiers exemplaires du MIG-35, l’ultime version du MIG-29 ont été livrés aux VKS russes (forces aériennes et spatiales). Selon l’avionneur russe, le marché concerne principalement, la Russie, qui a près de 400 avions à remplacer mais il vise aussi les pays du moyen orient et en Asie.

Patrick Brunet

 

Le MiG-35 fait son entrée dans l’armée russe.

A propos de patrick brunet

chez Aerobuzz.fr
Après plusieurs années au sein de l’Armée de l’Air, Patrick Brunet a débuté sa carrière de journaliste chez Air et Cosmos (défense et technologie). Il a travaillé pendant une vingtaine d’années dans l’Industrie chez DCN (Naval Group) puis NHIndustries (marketing et communication du NH90) et enfin Airbus (communication de la famille A320). Passionné d’histoire aéronautique en général, il voue une affection toute particulière à l’aéronautique militaire en général et Russe en particulier.

Un commentaire

  • François Brevot
    François Brevot

    Intéressant Patrick, et d’ailleurs une coopération sur cet avion avait été proposée aux EAU, il y a deux ans, à Dubai. Encore un  » accord  » de développement passé par un constructeur – qu’il soit occidental, ou russe – avec les EAU, et qui serait parti en fumée, ou alors je ne sais où, en poussière de sable …….. ? Affaire que je vais continuer à suivre .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.