Accueil » Mustang X-Ray sur les traces de Cartouche Doré

Mustang X-Ray sur les traces de Cartouche Doré

Les rumeurs qui présidaient à la création d’une nouvelle patrouille dans l’Armée de l’Air et de l’Espace viennent tout juste de se transformer en communication officielle… La Base Aérienne 709 de Cognac-Châteaubernard révèle la création de l’équipe « Mustang X-Ray » équipée de deux Pilatus PC-21.

10.06.2021

Les deux Pilatus PC-21 de la toute nouvelle formation "Mustang X-Ray" à l'entraînement © BA 709 - AAE

C’est aussi à Cognac, haut lieu de la formation initiale des pilotes de chasse, que trois instructeurs avaient formé, en 1989, la Patrouille « Cartouche Doré » qui complétait efficacement les moyens aériens que pouvait distribuer l’Armée de l’Air sur les meetings dominicaux… 27 années plus tard, alors que l’Epsilon allait être retiré du service, la formation, qui vit 48 pilotes instructeurs et 11 leader se succéder et offrir plus de 680 présentations en meeting, allait être dissoute, laissant un grand vide dans le monde de meetings, teinté de nostalgie…

La patrouille Cartouche Doré, constituée en avril 1989 et dissoute le 24 novembre 2016 était composée de trois monomoteurs TB 30 Epsilon. © Armée de l’Air et de l’Espace

C’est dans cette lignée de pure tradition que se reforme donc, à Cognac, la patrouille tactique « Mustang X-Ray », composée des capitaines Nicolas (« Ebay » de son nom de « guerre »)  et Laurent (surnommé « Dave « ),  coachés par le capitaine Laurent (dit « Jim »), ancien présentateur de l’Alphajet Solo Display. Ces trois pilotes sont instructeurs au sein de l’Ecole d’Aviation de Chasse (EAC) dans lequel leur quotidien est employé à former les élèves pilotes tout au long de leur cursus d’apprentissage, sur la nouvelle monture de l’Armée de l’Air.

Les instructeurs composant la nouvelle formation de l’Armée de l’Air et de l’Espace se préparent à leur première démonstration publique © P. Midreuil – BA 709 – Armée de l’Air et de l’Espace

 

Les deux appareils utilisés, puisés dans le lot des 17 machines qui remplacent depuis 2018 les TB-30 Epsilon et les Alphajets de Tours, ne présentent aucune différence avec les appareils qui équipent les escadrons d’instruction en vol 1/13 « Artois » et 2/12 Picardie de l’EAC.

Armée de l’Air : le Pilatus PC-21 prend la relève

Comment l’armée de l’air repense sa filière chasse avec le Pilatus PC-21

Bi-place monoturbopropulseur possédant un système embarqué de haut niveau de représentativité des missions tactiques simulées, et doté d’un cockpit « glass cockpit », le PC-21 se rapproche fortement des avions de chasse modernes. Il peut supporter des facteurs de charges de +8G et – 4G, permettant ainsi l’entraînement de pilotage élémentaire, de défense aérienne, d’assaut et de pilotage conventionnel.

La première sortie publique de « Mustang X -Ray » aura lieu ce week-end (12-13 juin 2021) à l’occasion de l’opération caritative organisée par l’association Sport et Collection sur le Circuit du Val de Vienne à Poitiers-Le Vigeant et à laquelle prendra également part la Patrouille de France et le Rafale Solo Display.

Une présentation où les spectateurs pourront visualiser en « live » le travail réalisé dans la formation des jeunes pilotes au sein de l’Ecole de l’Aviation de Chasse. Ph.C

 

Retrouvez nous en podcast et vidéo

21 commentaires

  • pech
    Pech

    Toujours chercher la petite bête pour lacher du fiel. C’est bien un mal français.
    Mais c’est enfin une bonne info. On va pouvoir enfin voir du PC21 lors des meeting aérien. Celui de St Yan est magnifique. Spit, sabre et bien d’autres. Cest génial !!!! On revit notre passion!!!!

  • Jb

    Stormy… pour info,on dit pas « on walk » mais « on step » (comme quoi tu ne sais meme pas de quoi tu parles).
    @ Dufossez:Pour ce qui est du nom de la patrouille… avant de critiquer… regarde dans le dictionnaire… mustang est une race de cheval. Aucun rapport avec la langue anglaise ! Pour ce qui est du X-ray, c’est lié au fait qu’il s’agit d’une patrouille (rajout d’une lettre apres l’indicatif)
    @ stormy .. pour les surnoms en anglais que tu critiques… tu ne sais meme pas pourquoi les gars ont ces surnoms (il y a frequement une histoire derriere ou c’est lié au nom de famille). Pareil … tu critiques sans savoir.
    @philippe : les indicatifs raffiot, molloch … ont disparu au profit de Mustang, Maffia et Maestro
    @pour les nostalgiques de la langue française: oui… l’anglais prédomine. Mais pour info… l’anglais est la langue principale en aéronautique. Les gars ne font pas que des terrains AFIS ou non controlés….

  • Guynemer13

    Ils sont jumeaux ou quoi…

  • Stormy
    Stormy

    Bien d’accord avec tous ceux qui s’attristent du « globish » omniprésent …..
    Mais qu’attendre de cette Armée de l’air, qui s’est jetée avec abandon dans les bras de l’OTAN qu’elle avait quittée dans les années 60 ?
    Il n’y a qu’à regarder les noms de guerre – surnoms – que se donnent tous les pilotes désormais – c’est du Dave, du Buck, du Striker, du Jim…
    On ne dit plus: « on va à l’avion » mais : « on walke » et ainsi de suite.
    Même entre eux, en Afrique francophone, ils parlent anglais.
    Et quant on recevait – il y a déjà 25 ans – des Tchèques ou des Roumains – on se félicitait d’une année sur l’autre « qu’ils aient fait des progrès en anglais » alors que ces gens-là avaient fait l’effort – surtout les Roumains – d’envoyer des francophones, à qui donc on s’obstinait de parler anglais… quelle image donnait-on, et donne-t-on encore?

    • What your nems

      Toujours dans le « c’était mieux avant ! »
      L’armée de l’Air ou d’ailleurs fait ce qu’on lui commande de faire ! Et dans une alliance de défense de l’Europe, oui on devrait parler, écrire et lire la langue d’origine de cette région phare du Monde, le grec ancien ! Avec en option le latin ! Amen
      « La vieillesse quel naufrage ! » disait déjà le père Noé…

      Baver sur l’anglais quand on se pseudonne de la gueule : Stormy !

  • victor delta

    Tout à fait d’accord ! Avec la mise à l’écart de nos belles expressions imagées ou non, en bon Français, et elles ne manquent pas et sont tout aussi « glorieuses » ! Les Anglo-Saxons doivent se gausser puisqu’on leur sert encore un bon coup de brosse à reluire !! Perso, je suis consterné !
    NB: Cela viendrait-il de notre passé aéro dans lequel on n’a jamais baptisé un avion de guerre autrement que par son type (ex: M.S 406, D.520 etc..),contrairement aux appareils civils ??

  • Spls

    Assez d’accord avec les remarques sur l’anglais mis à toutes les sauces… Moi ce qui m’intrigue c’est la photo des pilotes : les deux gars en tenue de vol sont-ils frères ? La ressemblance est frappante !

  • Philippe Cabrera

    Cartouche était un indicatif radio utilisé à l’epoque sur CM 175 Fouga Magister et sur TB 30 Epsilon. D’où le nom de Cartouche « dorée » donné à cette Patrouille, car il y avait du doré sur les flancs des appareils. Cet indicatif radio est-il toujours utilisé aujourd’hui ? Je ne le sais pas. Il y avait aussi, les Raffiots et les Moloch. Je ne sais pas ce qu’ils utilisent aujourd’hui, car il devenu impossible d’écouter la bande aviation en VHF ou même en UHF, avec les nouvelles radios embarquées, qui sont à agilité de fréquences.

    • Frédéric Lert
      Frédéric Lert

      Bonjour Philippe,
      « Doré », au masculin, était également un indicatif radio à Cognac. Le nom « Cartouche Doré », donné à la patrouille était donc l’association de deux indicatifs radio, sans référence à une quelconque couleur dorée… Mais la confusion est fréquente, je vous l’accorde.
      Cordialement. Frédéric

    • Jbb

      On peut encore écouter en Uhf …. mais faut pas etre loin car la portée est réduite et les pilotes ne sont pas bavards.

  • Dufossez

    Désolé de mettre un froid mais mustang X-ray ça fait très « globish ». Doit-on avoir honte aussi de notre langue dans l’armée de l’air. N’est on pas sensé porter les couleurs du pays et son savoir-faire ! « Solo display » et « Mustang X-ray » ça fait tâche ! Pathétique même ! Quel dommage. Où en sommes-nous arrivé ! Le suivisme n’amène nulle part. C’est pas moi qui le dit, c’est l’histoire.

    • Bernard Pieracci

      Lu et approuvé!!!

    • Thierry Géhan

      Accord total. Le français est une langue de travail officielle de l’OTAN, il n’y a pas de raison pour utiliser l’anglais hors procédure aéronautique internationale. En plus c’est le nom d’un avion historique américain présent dans la plupart des fêtes aériennes, confusion possible dans le public. Enfin, à l’étranger, se faire représenter sous un nom anglais n’est pas glorieux. La France mérite mieux.

    • PlasticPlane

      Oui, de plus en plus on dirait que parler français ça fait plouc… ô temps, ô moeurs ☹

    • Yac

      Les patrouilles tactiques ont toujours été nommés par l’association de l’indicatif escadron et d’une lettre (Raffin Mike, Voltige Victor, Ramex Delta, Couteau Delta entre autres). Mustang est l’indicatif du 3/13 sur PC21, ce qui vous éclairera peut-être sur le pourquoi de ce nom.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.