Accueil » Pourquoi la commande de F-15 par l’Arabie Saoudite soulage Boeing

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Pourquoi la commande de F-15 par l’Arabie Saoudite soulage Boeing

L’Arabie Saoudite a choisi de renforcer et de moderniser sa flotte de chasseurs F-15 en commandant 84 nouveaux exemplaires du F-15 SA et en passant au standard SA ses 70 F-15S. Boeing décroche un contrat de 29,4 Md$ qui offre un sursis de plusieurs années à son F-15 vieillissant qui reste un bon avion de combat.

4.01.2012

Boeing commence l’année 2012 en fanfare. L’Arabie Saoudite vient de lui attribuer un contrat de 29,4 Md$ pour l’achat de 84 F-15 SA et la modernisation de 70 F-15 S en service au sein de ses forces aériennes qui seront portés au standard SA. Le premier avion modernisé sortira des chaines de Saint-Louis en 2014, tandis que le premier appareil neuf devrait être livré en 2015.

Le F-15 SA est la dernière version vendue du chasseur entré dans les années 70 aux Etats-Unis pour contrer l’apparition du Mig-25 Foxbat soviétique. La principale amélioration porte sur le radar AN/APG APG63 de Raytheon, initialement conçu pour les missions de supériorité aérienne pure, qui a été entièrement repensé. Désormais, l’unique antenne mobile est remplacée par une antenne fixe constituée de plusieurs rangées de modules émetteurs/récepteurs. Ce type d’antenne, désigné « antenne active », confère de meilleures capacités de détection en mode air-air et air-sol. Il permet aussi le fonctionnement simultané de plusieurs modes. Outre les gains de portée et de polyvalence, ce radar affiche une fiabilité nettement supérieure à son prédécesseur puisque la panne d’un seul module n’entraine pas la perte des capacités de détection du radar.

Les autres améliorations portent l’installation d’un système de guerre électronique numérique de nouvelle génération DEWS qui assure les fonctions de détection de menaces et de brouillage défensif. A cela s’ajoutent l’adjonction d’une capacité de détection infrarouge, la fourniture de nacelles de reconnaissances optiques DB110 ainsi que la fourniture de systèmes de navigation et de désignation lantirn et sniper pour procéder à des frappes air-sol de jour comme de nuit.

Pour Boeing, ce contrat représente une véritable bouffée d’oxygène car il lui permettra de garder la chaine ouverte pendant encore plusieurs années. Vu de Washington, on estime à 50.000 le nombre d’emplois induits par une telle commande. Reste qu’à plus long terme, la branche « avions militaires » de Boeing a du souci à se faire. En effet, les F-15 et F/A-18 Super Hornet restent des avions de quatrième génération. Et c’est le grand rival Lockheed Martin avec son F/A-22 Raptor et le F-35 Lightning II qui s’est accaparé le marché des appareils de cinquième génération dans le monde occidental.

Boeing continue néanmoins de miser sur des évolutions ultimes de sa gamme actuelle avec par exemple une version « furtivisée » du F-15 désignée Silent Eagle. Un appareil qui est caractérisé par des dérives inclinées des matériaux absorbant les ondes radar et une soute à armements. Mais contre toute attente, les clients export préfèrent miser sur le F35 malgré les déboires rencontrés par le programme.

Enfin, du point de vue politique, la vente dans cette région sensible du globe d’un nombre aussi significatif de F-15, qui malgré une conception ancienne reste un excellent appareil de combat, est un signal fort adressé à Téhéran qui multiplie les démonstrations de force militaires depuis plusieurs mois.

La Rédaction

A propos de Martin R.

chez Aerobuzz.fr
Martin R. est le développeur et webmaster d’Aerobuzz depuis sa création en 2009. Développeur de formation, il a fait ses classes chez France Telecom. Il lui arrive d’oublier ses codes le temps de rédiger un article sur un nouveau produit multimedia ou sur un jeu.

3 commentaires

  • TIPLOUF

    Pourquoi la commande de F-15 par l’Arabie Saoudite soulage Boeing
    Le F15 est combat proven oui cela va sans dire mais ce n’est pas l’objet de l’article
    ce n’est pas parce qu’un appareil n’a pas été abattu qu’il doit rester en ligne l’évolution des avions de combat est dictée par la nature des progrès techniques et opérationnels, de ce point de vue le F15 qui est entré en service à la fin des 70’s a fait preuve d’une belle capacité d’adaptation et son utilisation, dans le cadre d’approches combinées lui assuraient un avantage opérationnel s’ajoutant à ses qualités intrinsèques. Il n’empêche le F15 ne fait plus le poids face aux appareils de type SU30MKI et autres Rafale en termes de système d’arme et de fusion d’informations. En outre si on devait garder en service les avions parce qu’ils n’ont jamais été abattus par un adversaire alors les russes conserveraient leurs SU15 Flagon…. au détriment des SU27….
    Le F15 est un excellent appareil certes mais doit t on clamer systématiquement qu’il n’a jamais été abattu etc etc??? je n’en suis pas sûr.

  • Yonn

    Pourquoi la commande de F-15 par l’Arabie Saoudite soulage Boeing
    L’auteur a omis de mentionner que le F 15 est combat proven et sauf erreur, n’a jamais été abattu par un appareil adverse.

    Bonne raison de lui faire confiance.

    Yonn

  • PAD

    Simple et Efficace
    Il est plus facile à Boeing de vendre 80 F-15 qu’à Dassault de vendre 15 Rafales. Simplicité de conception, de maintenance, efficacité pure, durabilité auraient peut être du être pris en compte lors de la conception de notre fleuron national, plutôt que la simple supériorité technologique…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.