Accueil » Temps mort pour les pilotes de l’US Navy

Temps mort pour les pilotes de l’US Navy

Halte au feu ! La succession rapide d’accidents entraine une pause dans les activités aériennes. Pour les unités engagées en opération, l’arrêt des vols doit se faire « à la première opportunité ». © US Navy

Après une série d’accidents survenus en Californie pendant des vols d’entrainement, l’US Navy a interrompu ses activités aériennes pendant tout une journée.

Journée sans vol, le 13 juin 2022, pour l’aéronavale américaine. Le temps de souffler, lever la tête du guidon et de passer en revue les procédures de sécurité et les pratiques en matière de maintenance des appareils. Une décision qui a concerné plus de 300 unités dans le monde et qui, sans être courante, n’est pas non plus une nouveauté : la dernière occurence remontait à octobre 2020, lorsque deux accidents en succession rapide avait conduit à une mesure identique.

La décision d’arrêter les vol le 13 juin 2022 a été prise après trois accidents successifs au cours de la première quinzaine du mois de juin 2022 : le 3 de ce mois, c’est un F/A-18E qui a été perdu et son pilote tué pendant un vol d’entraînement. La semaine dernière, les cinq occupants d’un tiltrotor MV-22B des Marines ont également été tués au cours d’un vol d’entrainement qui s’est soldé par la destruction de l’appareil. Le lendemain, c’était cette fois un MH-60S Seahawk de la Navy qui était accidenté, les quatre occupants s’en tirant toutefois sans trop de dommages.

Des enquêtes sont en cours concernant ces trois accidents qui ne sont à priori pas liés.

Depuis le début de l’année 2022, l’US Navy et les US Marines comptent pas moins de neuf accidents ayant entrainé la perte d’un appareil ainsi que des blessés et/ou des morts. L’US Air Force n’est pas non plus étrangère à la loi des séries, avec pour le seul mois de juin 2022 pas moins de trois F-16 accidentés après l’effacement de la jambe de train avant !

Frédéric Lert

Frédéric Lert

Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(10) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(10) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.