Accueil » Indispensable

Indispensable

Après les masques : les vaccins. Le match retour s’annonce historique. Oublié les « ponts aériens » du printemps 2020.  Dans les mois à venir, l'industrie mondiale du fret aérien devra être à la hauteur de sa «  mission du siècle ». 7,8 milliards d’humains à vacciner. Une dose par personne. 8.000 Boeing 747 cargos. L’International Air Transport Association ne fait pas dans la demi-mesure.

A supposer que la moitié des vaccins nécessaires soient acheminés par voie terrestre, dans les semaines à venir, l’avion est néanmoins appelé à relever « le plus grand défi de son histoire ». Toujours selon l’IATA. De son côté, DHL estime à 15.000 le nombre de vols nécessaires et il ne faudra pas compter sur les soutes de la majorité des longs courriers, cloués au sol pour des mois encore. Le transport aérien est au pied du mur.

Et pour compliquer le problème, les vaccins ne sont pas des masques. Attention fragile. Pas question de les entreposer sur le tarmac en attendant leur transfert. Ils craignent le chaud. Particulièrement le précieux vaccin du Covid-19, à en croire les experts. Du labo où il est produit au cabinet médical où il est injecté, un vaccin classique doit être conservé entre 2 et 8°C. Pour celui du Covid-19, il est question de températures négatives beaucoup plus basses encore. Non pas que le virus soit plus résistant, mais il faut compenser son développement accéléré. Ca craint !

Et comme si cela ne suffisait pas, plus de 250 vaccins sont sur la ligne de départ. Impossible de dire lesquels franchiront la ligne d’arrivée en tête. Autrement dit, la préparation des opérations aériennes ne peut se faire que sur des hypothèses. Potentiellement, le ou les vaccins pourront être expédiés de sept plates-formes à travers le monde. Voilà le problème posé.

Et c’est là que l’on retrouve le savoir-faire du transport aérien, sa capacité à se remettre en permanence en question et son sens de l’organisation. Sa puissance. L’avion n’est pas devenu l’un des moyens de transport les plus sûrs par hasard. Il y a parfois des trous dans la raquette, mais ils sont vite raccommodés.

Les compagnies aériennes ont déjà tiré les leçons de la grande foire aux masques du printemps. Ils ont aussi identifié les points à améliorer pour une meilleure efficacité. La liste est longue et l’échéance proche. Les pouvoirs publics sont mis devant leurs responsabilités. IATA plaide pour des procédures accélérées pour les autorisations de survol et d'atterrissage. Elle demande aussi l’exemption de la quarantaine pour les membres d'équipage, la suppression des couvre-feux, la priorité à l'arrivée ou encore un allégement tarifaire.

Après les masques et le transfert des patients en réanimation, qui a conscience, à cet instant crucial, que l’avion, si malmené, fait une fois de plus partie de la solution du problème ?

Gil Roy

13.09.2020

Retrouvez nous en podcast et vidéo

A propos de Gil Roy

chez Aerobuzz.fr
Gil Roy a fondé Aerobuzz.fr en 2009. Journaliste professionnel depuis 1981, son expertise dans les domaines de l’aviation générale, du transport aérien et des problématiques du développement durable l’amène à intervenir fréquemment dans diverses publications spécialisées et grand-public (Air & Cosmos, l’Express, Aviasport… ). Il est le rédacteur en chef d’Aerobuzz et l’auteur de 7 livres. Gil Roy a reçu le Prix littéraire de l'Aéro-Club de France. Il est titulaire de la Médaille de l'Aéronautique.

23 commentaires

  • Tonton Volant

    Question bête, pardon … Pourquoi ne pas chercher à produire sur place et renoncer aux avantages comparatifs : moins cher sauf pour les coûts externalisés ?

  • Latreille

    Votre lettre est magnifique. En tant qu ancien navigant, merci de défendre l’Aviation sur laquelle il semble plus facile de taper, que sur l’agriculture par expie. Merci encore.

  • JYP Air

    Pour dispatcher les conteneurs de vaccin,cela aurait été bien de pouvoir bénéficier d’un avion étudié spécialement pour cela, n’est-ce pas ? La prochaine fois peut-être ?

  • Agatacriztiz

    Aero… Flop ?

  • Pierre ANTONI

    Je suis stupéfait de votre réflexion, Gil, sur l’acheminement de vaccins par voie aérienne. Je me permets de vous rappeler que cette initiative de vouloir vacciner la totalité de l’humanité vient d’un seul homme, psychopathe de nature, appelé Bill Gates. Je me permets également de vous rappeler que nombre d’éminents médecins considèrent que la conception d’un vaccin anti covid est utopique, et que récemment, l’OMS a émis un avis comme quoi la vaccination et le confinement n’étaient pas nécessaires en Europe. Et personnellement, je refuserai catégoriquement de me faire vacciner. Je vous encourage à visionner une interview du Pr Raoult faite il y a 2 ans, dans laquelle il « relativisait » l’intérêt des vaccins en général, ou bien d’écouter les interventions du Dr Tal Schaller qui explique les dangers des vaccins, produits de l’industrie pharmaceutique en quête uniquement de profits financiers sans se soucier de la réelle santé de la population.

    • stanloc

      Pour moi il est clair que « les éminents médecins, l’OMS, le Dr Raoult, etc. » ont démontré dernièrement qu’ils avaient atteint leur limite de compétence.
      Si vous ou dans votre entourage vous n’avez pas de tuberculeux c’est grâce à la vaccination. Et quelques centaines de millions de gens aimeraient bien qu’il existât un vaccin contre le paludisme.

      • JmB

        Et on ne parle pas de la variole qui n’aurait jamais été éradiquée sans vaccination….. On a vacciné le monde entier à partir de 1958, en 1980 la maladie a été déclarée disparue.
        Avant ça c’était la cause de 10% de la mortalité en Europe chaque année sachant que la maladie est apparue vers 3400 avant JC et a été transmise d’humain à humain sur toute la surface de la planète…

        Une maladie apportée par les conquistadors et qui a fait plus de morts que les guerres et les massacres dans la population indienne…

        Pour la petite histoire dès le XIème siècle les chinois ont pratiqué une vaccination contre la variole (et la technique est bien venue jusqu’en Occident mais elle a été interdite par l’Eglise catholique).

  • Ludovic

    c’est surprenant de penser à la question de l’acheminement avant de penser à la question de l’utilité de la vaccination…

  • X. Girard

    Quelle fierté pour l’aviation d’être le vecteur de dissémination de l’agression la plus immonde de l’histoire de l’humanité sur précisément les humains.
    Ces vaccins détruiront d’une façon particulièrement indigne un nombre incalculable de vies.
    Mais du moment que ça rapporte, on oublie très très vite le principe de précaution, ainsi que les innombrables études mettant en garde la communauté scientifique devant la précipitation avec laquelle on veut imposer ce vaccin.
    Réfléchissez à combien s’élèvent les bénéfices des vendeurs de masques, rendus obligatoires pour écouler des stocks acquis par des gens bien informés. Des centaines de millions de masques.
    Là on parle de milliards de vaccins 100 fois plus chers.
    L’aviation n’a donc aucune fierté ?

    • Aff le loup

      « immonde » :
      Impur selon la loi religieuse.
      D’une saleté ou d’une hideur qui soulève le dégoût : un taudis immonde.

      « indigne » : Qui n’est pas digne de (qqch.), qui ne mérite pas : Il est indigne de notre confiance.
      Qui n’est pas à la hauteur de (qqn) : Ce travail lui paraissait indigne de lui.

      Vous avez ouvert le Larousse à la page des « i » ?

    • Jean Baptiste Berger

      @X.Girard
      Je suis un peu surpris par le procès que vous faites à l’aviation.
      L’avion a sûrement contribué à la propagation de cette saloperie, mais c’est de façon totalement involontaire.
      Par contre, puisque vous ėvoquez les bénéfices que peuvent tirer certains de la crise due à ce virus, il ne serait peut-être pas inutile de réfléchir à son origine réelle.
      Peut-être certains ont-ils gobé sans sourciller la jolie fable de la chauve souris et du pangolin, animaux à jamais détestés par l’humanité (on ne devrait pas tarder à voir des sectes d’illuminés en sacrifier quelques-uns pour se faire bien voir du bon Dieu !) mais en attendant, il semble de plus en plus improbable qu’il n’y ait eu qu’un seul foyer initial (au marché de Wuhan, donc).
      Et si, comme ça commence à se vérifier, ces foyers sont apparus en même temps sur tous les continents, l’avion n’aurait qu’accentuė un phénomène déjà bien implanté partout dans le monde.
      Je n’ai aucun doute sur la bonne foi des épidémiologistes et des chercheurs (même quand ils ne sont pas d’accord entre eux) et le manque de masque, qui aurait selon vous fortement avantagé l’aviation (il n’y a qu’à voir où elle en est aujourd’hui…..) n’est dû qu’à l’imprévoyance coupable de nos dirigeants.
      Par contre, si cette épidémie n’est pas d’origine naturelle (comme le suggère le fait qu’il y ait plusieurs foyers, un peu comme pour les incendies de forêt…) il serait peut-être bon de chercher… »à qui le crime profite ».
      L’aviation, que vous fustigez, est sinistrée (donc certainement pas coupable, pas plus que nombre d’industries ou de commerces qui ont du mal à survivre).
      …Mais il y a une entité, récemment plébicitée dans les urnes chez nous et dont le foyer épidémique est, lui, parfaitement identifié…en Suède, qui ne cesse de placer ses pions un peu partout dans le monde à une vitesse au moins aussi grande que celle du covid.
      Alors, opportunisme bien géré ? (à voir les récentes décisions de nos brillants « nouveaux élus » à Bordeaux et à Lyon, on peut quand même douter que ceux-là aient été capables d’une quelconque stratégie intelligente…)
      Ou crise mondiale délibérément « inoculée » pour forcer l’humanité de plus en plus difficile à gérer à se plier, forcée qu’elle l’est sous peine de mort virale, à obéir à des gourous, partisans de la vie en haillons, à manger de l’herbe et à ne s’occuper qu’en faisant de grandes réunions philosophiques et méditatives (pourquoi pas religieuses) à l’exclusion de toute activité commerciale ou de loisir….
      Le monde de George Soros….
      Ne pas oublier non plus que, contrairement aux guerres à qui on a improprement comparé cette crise, RIEN N’A ETE CASSE !
      La crise est uniquement FINANCIAIRE, donc…..artificielle (Un philosophe Israélien de renom a très bien expliqué cela dans une trilogie, (Sapiens…) l’argent n’a de valeur que ce qu’on lui attribue).
      …Et ça accrédite mon analyse sur l’origine de cette révolution forcée….un ou plusieurs richissimes spéculateurs financiers, illuminés, qui espèrent ainsi contrôler un monde qui fonctionnerait selon leurs règles dictatoriales !
      L’histoire (récente) en a connu d’autres, pourtant moins fortunés, qui ont ainsi fait trembler le monde pendant des années !

  • Niger

    Cette analyse est intéressante et donne plutôt le moral même si nombre d’interrogations demeurent.
    Bien sûr tout le monde ne voudra pas se faire vacciner mais les choses reviendront plus vite au « monde d’avant » qui n’avait pas que des défauts.

  • Jean Baptiste Berger

    Beaucoup d’enthousiasme, mais une réalité plus nuancée…
    Certe, les vols cargos ont montré leur grande utilité lors du transport des masques, mais il y avait alors une urgence absolue.
    Pour les vaccins, Stanloc le rappelle, il n’y aura sûrement pas le même empressement.
    Par contre, Gil, tu élimines d’office les soutes des avions passagers ; je pense, au contraire, qu’il y a là un moyen de relancer l’activité de voyage aérien.
    Les compagnies ne peuvent pas tenir si on les oblige à ne remplir leurs cabines qu’à 60% (deux sièges sur trois, et encore….la demande est tellement faible qu’elles n’y parviennent pas.
    Le transport de vaccins peut être un bon moyen de rentabiliser les vols en attendant que tout le monde soit vacciné et qu’une activité normale ait repris.
    J’en profite pour revenir sur la taxe écologique que notre brillant gouvernement, poussé par la foule des rentiers (ou fils de rentiers) improductifs, qui ne connaissent pas la difficulté qu’il y a à vivre quand on a perdu son emploi, a très opportunément décidé d’imposer au transport aérien déjà exsangue ;
    4 Md € par an pour les compagnies aériennes.
    En moins de deux ans, ces dernières (celles sui survivent) auront déjà « payé cash » ce qu’elles ont reçu en garantie de crédit (7 Md)de la part de l’état, et c’est sans limite dans le temps…..
    Allez, petite épreuve de réflexion, trouvez l’arnaque !
    Le maire de Bordeaux a déjà fixé le niveau d’intelligence qu’on peut attendre des élus qui veulent laver « plus vert que vert » ; pas de sapin de Noël sur la place principale, ce n’est pas écolo d’exposer (en le magnifiant de lanternes qui font briller les yeux des enfants) un arbre coupé.
    Dans le même temps, son parti entend favoriser les logements construits en bois ! (Non coupé, donc….)
    Et ce ne sont là que deux exemples de la malhonnêteté et du ridicule de ce mouvement de bobos.
    Les gilets jaunes (certains croyaient que les partis écolos avaient des élites à leur tête, capables de défendre leurs causes sans affamer tout le monde) ont déjà montré, en France, ce qu’il pensaient des Citadins qui comptaient les priver de l’utilisation de leur bagnole pour travailler.
    Si nos dirigeants persistent à punir les citoyens productifs pour satisfaire les rêveurs poètes qui croient en Greta comme on croit en Dieu, il y a fort à parier que l’avenir des pays occidentaux ressemble à ce qu’ils ont connu de pire dans le passé !
    ….Et si on ajoute à ça l’opportunisme des pays non laïques (qui ne d’embarrassent pas de critères écologiques, mais ont une population cent fois supérieure en nombre) qui ne vont pas se gêner pour profiter de notre affaiblissement coupable…..
    Bon, il est urgent qu’on trouve un vaccin….contre la connerie !

  • Olivier Demacon

    Bonjour à tous,

    Il semble préférable à ce stade de se focaliser sur le statut et la situation réaliste de l’aviation civile et de l’aviation d’affaire pour le transport de passagers plutôt qu’une solution vaccinale globale qui n’en n’est pas une. Le vaccin n’est pas là, certains essais cliniques ont été arrêtés du à des effects secondaires quasi mortels, le virus mute, comme celui de la grippe et un seul vaccin ne sera pas efficace, une majorité de la population a le virus sans aucun symptôme , avant qu il ne disparaisse et donc aucun vaccin pour eux n’est nécessaire nous sommes loin d’un besoin voir même d’une utilité pour une vaccination mondiale.
    “Fly safe, be happy”

  • CROS

    Le problème, bien réel, ne se posera pas pour les 7,8 millards de nos semblables. Tous n’auront pas, hélas, accès au vaccin pour raison financière mais pas que.

  • bdd13
    bdd13

    Au final, avion et pétrole, même combat. Il ne faut plus s’en servir, mais l’humanité en aura toujours besoin pour sa survie. Le pétrole pour les médicaments et globalement le fonctionnement des hôpitaux (valves, prothèses, appareils en tous genres, ….), et l’avion pour le fret (exemple donné ici, opérations de survie, et bien d’autres choses indispensables).
    Il est donc urgent d’établir des priorités dans l’utilisation de ces deux éléments de notre civilisation, de façon volontaire, intelligente et raisonnée dans l’état de nos avancées technologiques, plutôt que de les utiliser à outrance n’importe comment, en croyant qu’un magicien va tout arranger.

  • Aff le loup

    Les aeronefs, en bon français vaisseaux aériens, ont pour finalité originelle le transport…Qui la discute ?
    D’un point de vue écologique au sens non politique, ce transport apporte sa part à la pollution au sens large…Qu’en est-il de l’objectivite des comparaisons des moyens ?
    On suppose que le transport aérien des personnes peut être mieux maîtrisé pour ne pas dire réduit…Comment ?
    On suppose que le transport de marchandises doit suivre…Sur quels critères ?
    Le seul fait d’avoir institué un confinement mondial des personnes a suffit à n’avoir dans le ciel (cf. flightradar) que des cargos…
    Dans les faits, la nécessité de transporter par les airs n’a jamais été discutée…Seule la cohérence de ce type de transport comme des autres est à évaluer, Covid ou pas !
    C’est mon analyse…

  • PlasticPlane

    La bicyclette !! C’est dans l’air du temps électoral. Et en plus, avec la spécialité chinoise du triporteur, ce sera du transport grande capacité. Bon, pas sûr que ça plaise, puisque le vélo est machiste et son environnement polluant (dixit le bon maire de Lyon…)

  • Peka

    bonjour,
    pour réduire les rotations que les détracteurs de l’Avion (avec un grand A) ne manqueront pas de souligner, je propose qu’on leur livre leurs vaccins à l’aide de moyens de transport propres. (vélo, trottinette, chaussures de rando etc…)
    Comment ça ? Ils ne critiquent plus ?

  • RENAUDIN

    L’avion est le meilleur moyen de transporter les malades d’un hôpital à l’autre avec l’ambulance au départ et à l’arrivée.
    Et Pour les vaccins C’est l’évidence.
    Le problème qui sera vite résolu c’est la basse température à conserver.

  • stanloc

    Il est bon de rappeler ici le fiasco du vaccin pour le virus H1N1 et le peu de candidats pour le vaccin de la grippe saisonnière. Par ailleurs quand je vois le comportement des « jeunes » (ceux qui se croient à l’abri d’une attaque sévère du virus) je doute qu’il faille s’affoler sur la difficulté à diffuser le vaccin du covid-19.

    • Pilotaillon

      Oui mais quelques jeunes récalcitrants (défiants les pouvoirs) ne font pas l’essentiel des habitants de cette terre qui ont bien compris les enjeux et (surtout) la préservation de leur confort dans nos pays « avancées ».
      Sans économie, point de facilitées, de vie choisie, de…, et de…
      Donc il me semble que le nombre des candidats à la vaccination reste important.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.