Accueil » « Les jeunes ont un vrai besoin de comprendre leur futur environnement de travail. »

400

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

« Les jeunes ont un vrai besoin de comprendre leur futur environnement de travail. »

Le recrutement est un parcours du combattant. Pour faire face à ses besoins qui se chiffrent en plusieurs milliers de postes à pourvoir chaque année, la filière aéronautique a choisi, depuis plusieurs années, d'aller au devant des jeunes. Le salon du Bourget (17-23 juin 2019), à travers l'Avion des Métiers du GIFAS, est une opportunité. Retours d'expérience sur les éditions antérieures.

14.06.2019

Au 53ème Salon du Bourget, l’Avion des Métiers organisé par le GIFAS réunira, sur 3.000 m2, 70 entreprises de l'aéronautique qui recrutent. © REA / SIAE

Le groupe Collins Aerospace, ou encore Liebherr-Aerospace Toulouse SAS font partie de ces entreprises présentes à l’Avion des Métiers en quête de main d’œuvre. La branche « Actuation Systems » de Collins (qui produit notamment des systèmes de commandes de vol pour Airbus) doit recruter cette année 80 personnes en CDI et 70 en alternance nous précise Anne Escoulin, la DRH : « Nous avons des besoins en continue. Des techniciens assez qualifiés de production, de qualité, de logistique et « suply chain », des ingénieurs (engineering, gestion de projets) mais aussi dans les domaines d’usinages et traitement de surfaces, en fortes tensions et où on a de vrais besoins »

L’aéronautique fascine

Présente en 2017, Anne Escoulin peut en témoigner. Sur le stand de l’entreprise, les jeunes attirés par la filière viennent les yeux qui brillent, certains déjà munis de leur CV visent à décrocher un stage ou un entretien d’embauche. « Par rapport à d’autres industries, tous sont passionnés et motivés dès le départ. J’ai été épatée par leur niveau de connaissance du milieu de l’aéronautique. C’est un secteur qui attire par son environnement de travail, le produit, la technologie même si certains métiers sont moins populaires comme dans l’usinage… »

La filière aéronautique peine à recruter faute de candidats

Des échanges riches

« Nous avons parfois des questions très pertinentes » se rappelle Anne Escoulin. « Je me souviens de l’échange entre un étudiant et l’un de nos ingénieurs sur le stand de l’Avion des Métiers en 2017. Ils ont débattu sur l’avenir de l’hydraulique face au développement de l’électronique . Ce sont des questions sur lesquelles nous-mêmes travaillons et orientons notre réflexion pour l’avenir ! »

Des métiers inconnus

Aux yeux d’autres jeunes en revanche, les métiers et les activités d’une entreprise comme Collins Aerospace sont abstraits. « Ils savent qui sont les grands acteurs de la filière comme Airbus (nos clients) mais ignorent souvent notre rôle de partenaire au sein de la supply chain. Ils croient souvent que l’on fabrique et fourni des pièces sur commande. En réalité nos ingénieurs participent réellement à la conception d’un avion, pour proposer un produit qui correspondra aux besoins du projet de l’avionneur. »

Des vocations… et des exigences

Pour Anne Escoulinces échanges déclenchent un intérêt sur l’environnement de l’entreprise « ils recherchent l’épanouissement. Ils ont un vrai besoin de comprendre leur futur environnement de travail. Avant on parlait produit et technologie, aujourd’hui ils nous questionnent sur la façon de travailler,  en équipe ou seul, de s’enrichir et se nourrir de nouveauté au sein de l’entreprise… » 

Ce que confirme Laurie Novali, directrice de la Communication chez Liebherr-Aerospace Toulouse SAS : « Les jeunes cherchent une entreprise avec un environnement qui leur permet d’exercer leurs fonctions en obtenant des responsabilités, l’esprit d’équipe est beaucoup ressorti lors de nos échanges en 2017 sur le stand, le développement de nouvelles compétences et la place de l’humain aussi . »

LE GIFAS et le Groupe ISAE en quête des futurs ingénieurs

Avion des métiers : Infos pratiques

Situé au cœur du 53èmeSalon International de l’Aéronautique et de l’Espace (17 au 23 juin 2019), le hall de l’Avion des Métiers présentera à travers différents espaces les métiers de la conception, la production et la maintenance. Une  centaine de professionnels se relayeront pour les faire découvrir aux visiteurs. Ces derniers pourront aussi échanger avec les entreprises qui recrutent. Les établissements d’enseignement proposeront leurs formations allant du CAP au diplôme d’ingénieurs.

L’entrée au Salon est gratuite pour les étudiants post-bac. Les journées grand public se tiendront du 21 au 23 juin. En 2017, 55.000 visiteurs ont participé à l’événement dont 68% de scolaires et étudiants.

Jérôme Bonnard

A propos de Jérôme Bonnard

chez Aerobuzz.fr
Journaliste polyvalent, à la fois rédacteur et reporte d'images, Jérôme a couvert tous types d'actualités en France comme à l'étranger et a été co-finaliste du Prix Albert Londres en 2012 pour sa couverture du conflit Libyen en 2011. Il est surtout passionné par tout ce qui vole depuis son plus jeune âge et pilote sur ULM multiaxe. Il a rejoint l'équipe rédactionnelle de Aerobuzz.fr en 2018 et consacre la plus grande partie de ses activités au monde aéronautique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.