Accueil » L’ISAE-Supaero se dote d’un laboratoire volant

L’ISAE-Supaero se dote d’un laboratoire volant

L’école d’ingénieurs aéronautiques de Toulouse vient de faire entrer dans sa flotte d’avions légers un bimoteur Vulcanair P68 Observer. Il doit permettre aux étudiants d'expérimenter en vol de nouveaux concepts d’interaction homme-système ou la conduite de drones par un équipage distant.

1.03.2018

Le bimoteur Vulcanair P68 va permettre aux chercheurs et aux étudiants de l'IASE-Supaero de travailler sur la compréhension des mécanismes neuronaux de l’erreur humaine en aéronautique et à la mise en place de solutions pour éviter son apparition. © ISAE Supaero / Aude Lemarchand

Aux côtés des avions légers -TB20, Robin DR 400 et Aquila – que possède l’établissement, le Vulcanair P68 Observer, dernier entré, sera doté d’une instrumentation à bord et au sol qui permettra à l’ISAE-Supaero et à ses étudiants d’expérimenter en vol de nouveaux concepts d’interaction homme-système ou la conduite de drones par un équipage distant.

Le Vulcanair P68 Observer est équipé de fonctions avancées de pilotage automatique et d’une capacité de navigation GNSS. A terme, il disposera d’une installation d’essai synchronisée avec des capteurs de monitoring de l’équipage (eye-tracking, casques neurophysiologiques, mesure cardiaque). Ainsi, il sera possible de suivre le regard des pilotes et mesurer leur activité cérébrale pour mieux comprendre leur performance.

Doté d’un pilote automatique et d’une capacité de navigation GNSS, le Vulcanair P68 disposera d’une installation d’essai synchronisée avec des capteurs de monitoring de l’équipage. © ISAE Supaero

Doté d’un cockpit vitré et d’une soute ventrale, l’avion pourra également embarquer des capteurs expérimentaux pour mesurer l’environnement. L’équipe facteurs humains et neuro-ergonomie compte 18 membres ayant une expertise interdisciplinaire en neuroscience, traitement du signal, informatique et facteurs humains. Les activités de ce groupe de recherche portent notamment sur la compréhension des mécanismes neuronaux de l’erreur humaine en aéronautique et à la mise en place de solutions pour éviter son apparition.

« Cet avion instrumenté vient compléter une collection de moyens de recherche dédiés à l’ingénierie aérospatiale, qui est exceptionnelle au sein des établissements d’enseignement supérieur européens » précise Olivier Lesbre directeur général de l’ISAE-Supaero. Ce nouvel avion bimoteur sera également utilisé comme support aux activités d’enseignement pour les étudiants ingénieur, master, mastères spécialisés, doctorat ainsi qu’aux activités de formation continue.

La flotte d’avions légers de l’ISAE-Supaéro se compose de neuf avions : TB20, Robin DR400, Aquila et Vulcanair P68. © ISAE-Supaero

L’acquisition du Vulcanair P68 Observer par l’ISAE- Supaero a donné lieu à une signature de convention de mécénat entre Zodiac Data Systems, l’Ecole et sa Fondation. Zodiac Data Systems (Groupe Zodiac Aerospace) s’est engagé à fournir, dans le cadre de l’aménagement du cockpit, le système complet de télémesure du Vulcanair P68 Observer, de l’acquisition de données à bord à la visualisation au sol. De son côté, la Fondation ISAE-Supaero a mobilisé les anciens élèves de la promotion Supaero 82 autour du premier Classgift de l’Ecole qui a débouché sur un don de 90.000 € qui a contribué à hauteur de 14% à l’achat de l’avion.

Martin R.

A propos de Martin R.

chez Aerobuzz.fr
Martin R. est le développeur et webmaster d’Aerobuzz depuis sa création en 2009. Développeur de formation, il a fait ses classes chez France Telecom. Il lui arrive d’oublier ses codes le temps de rédiger un article sur un nouveau produit multimedia ou sur un jeu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.