Accueil » Guillaume Faury succède à Lutz Bertling à la tête d’Eurocopter

Guillaume Faury succède à Lutz Bertling à la tête d’Eurocopter

Lutz Bertling quitte la présidence d’Eurocopter qu’il assumait depuis novembre 2006. Il est remplacé par Guillaume Faury qui fait son retour à Marignane après un intermède chez Peugeot.

Guillaume Faury, futur PDG d'Eurocopter

C’est une surprise. Mardi 12 mars 2013, en fin d’après-midi, le service de presse d’Eurocopter a annoncé le départ de Lutz Bertling. Le Président exécutif (CEO) d’Eurocopter et Membre du Comité exécutif du Groupe EADS, quittera ses fonctions...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

3 commentaires

array(1) { [0]=> int(11) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Guillaume Faury succède à Lutz Bertling à la tête d’Eurocopter
    A PRIORI , JE PENSE QUE C,EST UNE BONNE CHOSE D’AVOIR QUELQU’UN QUI
    AIME PRATIQUER LE VOL A LA TêTE D’ EUROCOPTER

    J’ai été ingénieur navigant d’essai a Marignane – hélicoptères ( EPNER) pendant 25 ans sur mes 34 ans de carrière aéronautique . Pilote privé :hélicoptère,avions,planeurs;
    Retraite en1984.

    Répondre
  • par Louis BREITLING

    Guillaume Faury succède à Lutz Bertling à la tête d’Eurocopter
    Faury était respecté chez Eurocopter pour avoir lancé le projet X3, avant que Bertling ne lui montre la porte, se sentant probablement menacé par ce professionnel reconnu. Quand le X3 est sorti, Bertling a tiré les marrons du feu et les honneurs qui vont avec.
    Chez EC, le passage de Bertling aura laissé le goût amer d’un patron qui ne supporte pas la contradiction, à l’origine d’une consommation effrénée de vice présidents (vente, R&D, marketing, supply chain, RH, environnement, communication) et de projets tués dans l’oeuf aussitôt que lancés (qui se souvient du programme bluecopter?), générateur de démobilisations. Il a su surfer sur la vague d’un marché mondial de renouvellement sans pour autant avoir imprimé sa marque sur Eurocopter;
    Bye Lutz, Bienvenue Guillaume.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(11) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(11) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.