Accueil » Malgré son succès, le Robinson R66 ne fait pas d’ombre au R44

100

Profitez de tout Aerobuzz à vie pour 400€ seulement

J'en profite

Malgré son succès, le Robinson R66 ne fait pas d’ombre au R44

Robinson Helicopter est formel : le R66 à turbine ne cannibalise pas les ventes du R44 à piston. A Heli Expo 2013 (4-7 mars 2013), le constructeur californien est moins catégorique quant à ses intentions concernant la certification européenne de son quadriplace à turbine…

7.03.2013

« Les R44 et R66 trouvent preneur sur des marchés bien différents » expliquait Kurt Robinson pendant la traditionnelle conférence de presse. L’autre bonne nouvelle pour Robinson est le succès qui ne se dément pas du R66 : plus de 300 ont été fabriqués à ce jour, avec à la clef environ 60.000 heures de vol sans problème majeur. La fabrication a régulièrement augmenté depuis l’été dernier, passant progressivement de trois appareils par semaine à six aujourd’hui. Les ventes se font à 70% à l’extérieur du territoire américain : Amérique du sud, Australie, Russie, Afrique du sud ont ainsi été des moteurs de croissance très forts. L’obtention de nouvelles certifications pourrait même conduire à une augmentation des cadences, tandis que l’agrément délivré à un nombre croissant de stations service (77 à ce jour) favorise la diffusion de l’appareil. Selon Kurt Robinson, la certification canadienne est en bonne voie « les inspecteurs de la CAA sont venus, on leur a donné toutes les informations qu’ils demandaient, ils sont repartis satisfaits. Maintenant on attend le verdict… »

Kurt Robinson a également expliqué qu’à l’issue de tests exhaustifs, le système hydraulique de l’appareil était à présent pleinement approuvé par la FAA. Ceci met de facto un terme à l’exemption dont bénéficiait l’appareil et devrait, espère-t-on à Torrance, accélérer la certification dans les régions du monde où elle n’a pas encore été donnée.

La certification FAA du R66 avec les flotteurs est également en bonne voie. Tous les tests ont été faits par Robinson qui s’attend à présent à une décision de la FAA au printemps. Idem pour le transport de charge à l’élingue, pour lequel la possibilité de piloter l’appareil depuis les deux places avant sera offerte. L’utilisation d’une avionique Garmin est également en bonne voie et son approbation permettra l’installation dans la foulée d’un SAS (Stability Augmentation System). Au chapitre des projets à plus long terme figure l’utilisation d’un réservoir supplémentaire dans le compartiment cargo. « On y travaille, mais il ya des choses plus prioritaires… » précise Kurt Robinson.

Frédéric Lert

A propos de Frédéric Lert

chez Aerobuzz.fr
Journaliste et photographe, Frédéric Lert est spécialisé dans les questions aéronautiques et de défense. Il a signé une vingtaine de livres sous son nom ou en collaboration. Il a rejoint Aerobuzz en juin 2011. Au sein de la rédaction, Frédéric Lert est le spécialiste Défense et voilures tournantes.

Un commentaire

  • Christophe

    Malgré son succès, le Robinson R66 ne fait pas d’ombre au R44
    Il va être content K.Robinson: F.Lert présente le R66 comme un quadriplace à turbine!

    « Robinson Helicopter est formel : le R66 à turbine ne cannibalise pas les ventes du R44 à piston. A Heli Expo 2013 (4-7 mars 2013), le constructeur californien est moins catégorique quant à ses intentions concernant la certification européenne de son quadriplace à turbine… »

    Christophe

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.