Accueil » Premier vol d’un concurrent chinois de l’Ecureuil

Premier vol d’un concurrent chinois de l’Ecureuil

Le constructeur Avicopter met au point un monoturbine à six places.

16.11.2010

Le constructeur chinois Avicopter a annoncé, le 9 novembre dernier, le vol inaugural de son premier hélicoptère léger “maison”, l’AC311, le jour-même à Tianjin. L’appareil a une masse maximale au décollage de 2200 kg et peut transporter six personnes, pilote inclus – des performances analogues à celles des AS350 Ecureuil d’Eurocopter. Il peut être motorisé par un turbomoteur Honeywell LTS101-700D-2 ou un équivalent local, le WZ-8D. Selon ses promoteurs, l’AC311 possède une avionique “très intégrée”.

L’homologation chinoise est attendue en 2011 et la mise en service en 2012. Avicopter estime le marché à 500 unités sur10 ans. Cité dans les médias chinois, le directeur général, Wang Bin, affirme que le niveau technologique et les performances de son nouveau monoturbine sont « proches des standards internationaux ». Le coût d’acquisition, en revanche, est « inférieur de 10 à 15 % ». Avicopter a signé des contrats pour deux AC311 avec, respectivement, la police du gouvernement de Guiyang et celle du nouveau district de Tianjin Binhai.

Un service “relations avec la presse étrangère” reste à créer chez Avicopter ou à la maison-mère, Avic. Du coup, des questions restent sans réponse. En particulier, l’AC311 est-il vraiment différent du Z-11 ? Celui-ci, un dérivé chinois officiel de l’Ecureuil, affiche la même masse au décollage que l’AC311 et est aussi propulsé par un WZ-8D.

Avicopter est un partenaire d’Eurocopter sur les programmes EC120 et EC175, respectivement à hauteur de 15 % et 50 %.

Thierry Dubois

A propos de Thierry Dubois

chez Aerobuzz.fr
Thierry Dubois est journaliste aéronautique depuis 1997. Ingénieur Enseeiht, il s’est spécialisé dans la technologie – moteurs, matériaux, systèmes, etc. Il collabore régulièrement à plusieurs publications françaises et américaines. Il a rejoint Aerobuzz, en octobre 2009. Thierry Dubois, couvre notamment les hélicoptères civils et l’aviation d’affaires, ainsi que tous les sujets techniques.

5 commentaires

  • Ivan Hairon
    Ivan Hairon

    Premier vol d’un concurrent chinois de l’Ecureuil
    Comme le dit, Thierry Dubois, AVIC, avait déjà développé avant l’AC 311, un dérivé chinois officiel de l’Ecureuil, qui d’ailleurs lui ressemble comme « deux gouttes d’eau », le Changhe Z 11.
    Les chinois ont essayé de le vendre aux argentins, sans succés.
    En effet, le Changhe Z 11, a été évalué par l’Ejercito, l’armée de terre Argentine, en juillet 2007 dans la banlieue de Buenos Aires sur la base de Campo de Mayo.

  • daf

    Premier vol d’un concurrent chinois de l’Ecureuil
    A force de donner notre savoir faire , il ne faut pas s’étonner de voir une machine de ce genre

  • Wilbur

    Premier vol d’un concurrent chinois de l’Ecureuil
    Je ne connais que superficiellement les hélicos mais un « niveau technologique proche des standards internationaux », je vois très bien ce que ça veut dire.

  • julienB

    Premier vol d’un concurrent chinois de l’Ecureuil
    Ils ont pas été chercher bien loin niveau design les ingé …
    Comme dit benoit , le nez d’un ec120 et le fuselage d’un as350 !
    Quel manque de fairplay …

  • Benoit

    Premier vol d’un concurrent chinois de l’Ecureuil
    Vilain croisement entre un écureuil et un EC120 …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.