Accueil » Premier vol du Sikorsky S-97 Raider

Premier vol du Sikorsky S-97 Raider

Avec une vitesse de 240 kt, Sikorsky vise les clients militaires... et civils. Avec ses deux rotors contrarotatifs et son hélice propulsive, ce combiné incarne une nouvelle génération d'hélicoptères.

31.05.2015

Le Sikorsky S-97 Raider a débuté ses essais en vol. Successeur du démonstrateur X2, ce combiné possède deux rotors contrarotatifs et une hélice propulsive – mais pas de moignons d’ailes. Le constructeur américain vise d’abord des applications militaires mais n’exclut pas un usage civil.

Le premier vol a eu lieu à West Palm Beach, en Floride, a annoncé Sikorsky le 22 mai. Il a duré environ une heure, au cours de laquelle le pilote Bill Fell et son copilote Kevin Bredenbeck ont testé le vol stationnaire et les basses vitesses. Les évaluations à venir vont porter sur les performances liées à des missions de reconnaissance armée, d’attaque et d’opérations spéciales.

De quoi répondre aux besoins de l’U.S. Army. Le S-97 peut transporter six soldats en plus de ses deux membres d’équipage. Il possède aussi des points d’emport d’armement externe. Vitesse de croisière annoncée : 240 kt. « Le Raider est inégalé pour les militaires – rapide, manoeuvrant et silencieux. Avec ce premier vol, nous avons commencé à démontrer nos solutions non seulement pour combler des besoins à court terme mais aussi pour les appareils à décollage vertical du futur », affirme Samir Mehta, président de la branche défense de Sikorsky.

En outre, des applications civiles sont en vue. Il pourrait s’agir d’aviation d’affaires, de desserte de plate-formes pétrolières, de recherche et sauvetage et d’évacuation sanitaire. Vitesse et discrétion, là encore, sont les deux atouts du concept.

Discrétion, car la vitesse en bout de pale est inférieure à celle que l’on trouve sur un hélicoptère classique. L’absence de rotor anticouple est un autre facteur de moindre bruit. Enfin, l’hélice propulsive peut être stoppée en stationnaire et sur toute la plage de vitesses habituelle d’un hélicoptère.

Le programme est financé par Sikorsky et ses 53 partenaires. Parmi eux, GE, qui fournit le turbomoteur YT706-GE-700R. De la classe des 2500-3000 ch, il équipe les MH-60M Black Hawk des forces spéciales de l’U.S. Army. United Technologies Aerospace Systems fournit, entre autres, les calculateurs des commandes de vol.

L’assemblage final du second prototype devrait être achevé dans le courant de l’année. Une tournée de présentation est prévue pour 2016.

Thierry Dubois

A propos de Thierry Dubois

chez Aerobuzz.fr
Thierry Dubois est journaliste aéronautique depuis 1997. Ingénieur Enseeiht, il s’est spécialisé dans la technologie – moteurs, matériaux, systèmes, etc. Il collabore régulièrement à plusieurs publications françaises et américaines. Il a rejoint Aerobuzz, en octobre 2009. Thierry Dubois, couvre notamment les hélicoptères civils et l’aviation d’affaires, ainsi que tous les sujets techniques.

8 commentaires

  • astro

    Premier vol du Sikorsky S-97 Raider
    l ancetre = le cheyenne AH56

    Malheureusement, la mise au point de cet appareil se révéla un véritable cauchemar, pour les ingénieurs comme pour les pilotes.

    L’électronique posa des problèmes pendant des années, dont certains ne furent jamais résolus, mais plus grave, l’hélicoptère lui-même présentait des problèmes de stabilité, que le rotor propulsif de queue ne pouvait contrôler. Les ingénieurs de Lockheed parvinrent à résoudre bon nombre de problèmes, mais le programme fut annulé en 1972 lorsqu’il devint évident que la mission dévolue au Cheyenne pouvait être accomplie par des appareils plus légers et surtout moins complexes1.

  • Ric01

    Premier vol du Sikorsky S-97 Raider
    Lockheed en son temps avait tenté de faire face à ce défi technologique avec le AH 656 CHEYENNE. Souhaitons bon vol à cette nouvelle machine !
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Lockheed_AH-56_Cheyenne

  • GSPR

    Premier vol du Sikorsky S-97 Raider
    le SEUL CRENEAU possible d un tel appareil ,,
    le secteur militaire et encore pour les commandos spéciaux !

  • sofaraway

    Premier vol du Sikorsky S-97 Raider
    jm jeanmaire : désolé de contredire ton point de vue sur l usage d un tel appareil dans le domaine des marchés civils comme le sanitaire secours tout du moins
    tu parles de transports d organes pour une glaciere et deux toubibs a transporter nul nécessité d un tel helico
    il y a des appareils plus petits ,, mieux adaptés et surtout a un cout horaire bien plus bas !!
    et oui le (CRH ) cout de revient horaire compte beaucoup , car la nous ne sommes plus dans le domaines armées ou ce critère est très secondaire c est l état !

    dans le secteur civil il est majeur pr remporter les contrats de marchés publics , et un tel hélico n a absolument aucune chance dans ce secteur sanitaire ou on cherche le cout le plus bas possible !

  • lavidurev

    Premier vol du Sikorsky S-97 Raider
    Si le gain de vitesse ajouté à une diminution des nuisances est appréciable, toutes choses égales par ailleurs, consommation, entretien et maintenance seront ici aussi des facteurs déterminants.

  • Jean-Marc Jeanmaire

    Premier vol du Sikorsky S-97 Raider
    Prototype intéressant pour les commandos type Navy Seals, Marines, SAS qui ont
    besoin de rapidité et de furtivité pour agir ainsi que pour le transport sanitaire d’urgence, SAMU et autres transports d’organes où chaque minute compte !

  • sofaraway

    Premier vol du Sikorsky S-97 Raider
    le projet «  » S97 «  »de chez sikorsky n est franchement pas la panassé attendu dans le petit monde de l hélico  »civil «  » ce n est pas
    pas un concept simple avec ce double rotor contrarotatif et cette hélice au bout de la queu ,?franchement il donnerait le tournis a tous les techniciens chargés de la maintenance et le cout d entretiens hallucinogène d une telle machine ,, quand a transporter 6 hommes il y a mieux sur le marché actuel dans ce domaine non ?
    a mettre dans la grosse boite = projets oubliettes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.