Accueil » Premier vol imminent pour le troisième prototype du Kopter SH09

Premier vol imminent pour le troisième prototype du Kopter SH09
premium
libre

L'entreprise suisse Kopter qui met au point un hélicoptère monoturbine léger, prévoit de faire voler le troisième prototype du SH09 dans les prochains jours. Après un retard dû à un changement de fournisseur, la certification est attendue en 2019.

17.10.2018

Le prototype P3 du Kopter SH09 s'apprête à effectuer un mois d'essai en vol à Mollis, en Suisse. © Kopter

Le prototype P3 a effectué une vingtaine d’heures d’essai au sol. Il devrait voler en octobre 2018, indique Andreas Loewenstein, directeur général de Kopter, qui présente en ce moment l’hélicoptère au salon Helitech à Amsterdam. Il attend en outre l’homologation POA de sa société en tant qu’« organisme de production » en novembre ou décembre 2018. C’est l’autorité suisse de l’aviation civile, à laquelle l’Agence européenne de la sécurité aérienne (AESA) délègue cette tâche, qui devrait délivrer le sésame. Il viendra après l’agrément DOA d’« organisme de conception » reçu en février dernier.

Andreas Loewenstein espère obtenir une certification conjointe de l’AESA et de son homologue américain, la FAA, au second semestre 2019. La première livraison aurait lieu avant la fin de la même année. Le carnet de commandes est plein jusqu’en 2023 ; les nouveaux clients capables d’attendre jusque là sont rares. Chaque commande donne lieu à un premier paiement à la signature, un second six mois avant la livraison et le dernier à la livraison, précise le directeur général.

« Postes à pourvoir : ingénieurs et pilote »

Kopter continue à grossir et ses effectifs ont franchi la barre des 300 personnes. Les ingénieurs avec de l’expérience dans le domaine des hélicoptères sont recherchés en priorité. A ses débuts, Kopter (qui s’appelait encore Marenco Swisshelicopter) appréciait aussi les candidats venus d’autres horizons comme l’horlogerie et l’automobile. Kopter cherche aussi un troisième pilote d’essai.

Le premier vol du P3 aura lieu au moins sept mois plus tard que prévu en février dernier. Car la partie supérieure du logement de la boîte de transmission principale (BTP) a été au cœur des préoccupations d’une partie du bureau d’études à Wetzikon ces derniers mois. Le fournisseur avait livré une pièce présentant plusieurs défauts de qualité. Pour chacun d’entre eux, il a fallu procéder à des ajustements ou à des évaluations complémentaires, d’où le retard. Il s’agissait de s’assurer que la pièce pouvait être utilisée sur le P3. C’est aujourd’hui le cas mais une pièce fabriquée par un autre fournisseur la remplacera.

De Suisse en Sicile

Après un mois d’essai en vol à Mollis, en Suisse, 300 heures de vol sont programmées à Pozzallo, en Sicile, où le climat est plus favorable. Une équipe de 15-20 personnes s’y installera pour 11 mois, indique Michele Riccobono, le directeur technique.

Le PS4 de « pré-série » sera le premier appareil à pouvoir participer au programme de certification. Il est en construction et Kopter porte ses efforts sur la simplicité de maintenance. C’est le cas en particulier sur la tête rotor, la BTP et le circuit hydraulique, explique Michele Riccobono. Un nouveau tissu de fibre de carbone supporte mieux le vieillissement.

Thierry Dubois

Vers la certification du Kopter tueur d’Ecureuil

 

 

A propos de Thierry Dubois

chez Aerobuzz.fr
Thierry Dubois est journaliste aéronautique depuis 1997. Ingénieur Enseeiht, il s’est spécialisé dans la technologie – moteurs, matériaux, systèmes, etc. Il collabore régulièrement à plusieurs publications françaises et américaines. Il a rejoint Aerobuzz, en octobre 2009. Thierry Dubois, couvre notamment les hélicoptères civils et l’aviation d’affaires, ainsi que tous les sujets techniques.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.