Accueil » Serolor prépare un hélicoptère léger en kit

Serolor prépare un hélicoptère léger en kit

Ce spécialiste lorrain de la mécanique de précision dans l'automobile veut se diversifier et propose un appareil original, doté d'une turbine.

Au salon Helitech 2010, qui s’est tenu à Estoril au Portugal (5-7 octobre 2010), l’entreprise lorraine Serolor présentait un projet – bien avancé – d’hélicoptère biplace en kit, le HAD 1-T. Ses particularités : une turbine, un rotor principal tripale et une masse maximale au décollage de 700 kg. Ses promoteurs insistent sur ce dernier élément : celui qui sera peut-être baptisé un jour Helineo n’est pas un ULM.

Le prototype est en cours d’assemblage à Fameck, en Moselle. Le...

Ce contenu est réservé aux abonnés prémium

Les formules prémium

Accès 48h

Tous les articles en accès libre pendant 48h, sans engagement
4.5 €

Abo 1 an

Soyez tranquille pour une année entière d’actus aéro
69 €/ an

Abo 1 mois

Testez l’offre Premium d’Aérobuzz pendant 1 mois
6.5 €/ mois

Abo 6 mois

Un semestre entier d’actualités premium
36 €/ semestre
Trouve l’offre prémium qui vous correspond

5 commentaires

array(1) { [0]=> int(11) } array(0) { }

La possibilité de commenter une information est désormais offerte aux seuls abonnés Premium d’Aerobuzz.fr. Ce choix s’est imposé pour enrayer une dérive détestable. Nous souhaitons qu’à travers leurs commentaires, nos lecteurs puissent apporter une information complémentaire dans l’intérêt de tous, sans craindre de se faire tacler par des internautes anonymes et vindicatifs.

  • Serolor prépare un hélicoptère léger en kit
    bonjour,je ne voir pas les prix de vos magnéfique hélicootére.merci

    Répondre
  • Serolor prépare un hélicoptère léger en kit
    ci on prend le domaine ulm avec une moiyien de 80 heues par an qui n’et pas negligeable il reste une bonne marge sur cete helico

    Répondre
  • Serolor prépare un hélicoptère léger en kit
    Nous croyons utile d’apporter quelques précisions concernant le projet HAD -1T.

    Cette hélicoptère entre dans la catégorie CNSK 2. Les premiers modèles vendus le seront avec une turbine SOLAR T62 T-32 dont le potentiel sera compris environ entre 1000 et 2000 heures, son potentiel restant à définir. En fin de potentiel, celle-ci sera automatiquement remplaçée par une turbine NEUVE. Ce sera valable pour toutes les machines vendues avec la turbine SOLAR T62 T-32. Les premiers essais expérimentaux sont programmés avant la fin de cette année ! Prochainement nous vous informerons sur l’avancement du projet.

    Répondre
  • par CREATIVE AVIATION

    Serolor prépare un hélicoptère léger en kit
    Quelques précisions nécessaires, il me semble à ce premier commentaire peu flatteur.
    Tout d’abord, au sujet du projet d’hélicoptère (Nom de code HAD 1-T) celui-ci entre dans la catégorie CNSK 2.
    Au sujet de la turbine puisque c’est le point sensible, les premiers modèles vendus le seront avec une turbine SOLAR T62 T-32 dont le potentiel sera compris entre 1000 et 2000 heures. En fin de potentiel de la turbine, celle-ci sera remplaçée par une turbine NEUVE. Ceci sera valable pour toutes les machines vendues avec cette turbine.
    L’heure de vol est estimée à environ 400 euro, un prix faible pour un hélicoptère à turbine !
    Prochainement nous vous communiquerons quelques nouvelles infos sur l’avancement du projet. »

    Répondre
  • par Schlack-schlack ;)

    Serolor prépare un hélicoptère léger en kit
    Fama en Italie a la même démarche et le même profil: créer une machine révolutionnaire… basée sur une turbine qui n’est plus fabriquée !
    Personnellement je trouvce que c’est une idée bizarre: on connaissait les Robinson avec leur durée de vie limitée à 12 ans avant overall, voici les hélicos avec turbine n’occase à durée de vie inconnue mais nécessairement courte !

    Si le fabricant n’est, aujourd’jui, pas en mesure de dénicher une turbine qui va bien, ailleurs que sur le marché de l’occase, comment réagira t il dans quelques années pour entretenir son hélico? Lui, aura certainement trouvé une nouvelle turbine pour ses nouvelles machines neuves, mais le client de la première heure restera au sol dans l’attente d’une solution.

    Je trouve qu’il faut être inconscient pour mettre 300.000 euros dans une machine suspendue sous un point d’interrogation, quelles que soient les promesses faites sur l’énorme stock de pièces détachées (bien sûr…)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

array(1) { [0]=> int(11) } array(0) { }

array(1) { [0]=> int(11) } array(0) { }

Les commentaires sont reservés aux Abonnés premium

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.